gregivu a posé la question dans EnvironnementEnvironnement - Divers · il y a 1 décennie

Combien d'arbres sont abattus chaque année pour fabriquer les livres vendus dans le commerce ?

12 réponses

Évaluation
  • Anonyme
    il y a 1 décennie
    Meilleure réponse

    Pour produire 1 million de feuilles de papier, il faut 77 arbres matures (pins de 15 à 20 ans).

    En exemple, une compagnie comme Bell Téléphone consomme environ plus de 25 000 arbres par an en papier administratifs.

    La fabrication du papier utilisé annuellement par l’entreprise (330 millions de feuilles) consomme 487 millions de litres d’eau (assez pour remplir 195 piscines de taille olympique) et 8 millions de kWh (chauffage de 4 365 maisons / année).

    La consommation annuel de feuilles de papier d'un employé est de 45 feuilles par jour.

    Papier toilette, de ménage et seviette/nappe en papier : 270 000 arbres par jour (chaque européen consommant en moyenne 13 kilos par an)

    On peut voir que le papier n'est pas qu'arbres mais aussi eau et énergie, en plus de l'encre et traitement du papier.

    D'où l'importance de favoriser le recyclage du papier, d'autant que l'impact environnemental du papier recyclé est inférieur à celui du papier blanc.

    Cette différence est encore plus marquée lorsque le papier recyclé n'est pas désencré.

    La production d'un kilogramme de papier blanc:

    - nécessite au moins deux kilogrammes de bois

    - consomme jusqu’à 60 litres d’eau.

    La production de papier recyclé :

    -permet de diminuer la consommation de bois ;

    -nécessite six fois moins d’eau (10 litres par kilogramme de papier) ;

    -requiert deux à quatre fois moins d’énergie;

    - émet plus ou moins la même quantité de CO2 que le papier blanc

    - les fibres de papier peuvent être recyclées jusqu'à une dizaine de fois pour la fabrication de papier graphique

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Aussi surprenant que celui puisse paraître, ce serait méconnaître la donne. En effet, les forêts ont besoin d'être valorisées et exploitées.

    Je ne parle pas ici d'une sur-exploitation ou d'une exploitation dé-raisonnée (ou sauvage) afin d'éviter tout malentendu.

    Non seulement la récolte de bois est très inférieure à l'accroissement naturel, mais l'exploitation forestière vise avant tout à accompagner le travail de la nature.

    D'autre part, les coupes de bois poursuivent des objectifs l'amélioration de la forêt : les éclaircies permettent aux arbres de bénéficier de meilleures conditions vis-à-vis de leur croissance et de leur santé ; elles apportent aussi de la lumière au sol et favorisent par là même la flore et la faune.

    Les coupes permettent autant le renouvellement des plantations plutôt que de laisser les arbres veillir et mourir.

    Outre le fait qu'elles assurent souvent un rôle d'amélioration ou de régénération, les coupes, vues sous leur seul angle de récolte de bois, sont bien loin de mettre en péril la forêt française.

    Les incendies font bcp plus de ravage. Par contre utiliser du bois d'arbre pour le matraquage publicitaire à coup de prospectus me gave car peu sont imprimés sur du papier recyclé.

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    je preconise qu'on se mette a ne plus abattre d'abord ceux qui servent a faire les contraventions et les feuilles d'impots ca fait un beau bois!

    Source(s) : un hetre de mes potes
  • il y a 3 ans

    Oui, mais avec les chats qui mangent des croquettes pour chats, on refait d'autres croquettes pour chats, c'est l'amour à l. a. chaine, t'es dégelasse de parler comme ça des pôv bêtes. Bêtes étant pour l'humain dans ce cas précis, enfin celui qui aime les bêtes n'est pas à considérer comme a hundred% humain, on se comprend...

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 1 décennie

    en ce qui concerne les arbres abattu pour la pâte à papier d'autres arbres sont replanté systématiquement. J'en dirais pas autant pour le bois d'ameublement.

  • il y a 1 décennie

    c'est sûrement une fortune

  • il y a 1 décennie

    pas grand chose car le papier se recycle plusieurs fois, par contre pour ce qui est de l'encre d'impression...!

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    pour les livres ça va , mais pour le PQ c'est plus dramatique non ?

  • il y a 1 décennie

    Certainement moins que pour faire du papier hygiénique, d'essuie tout, de mouchoirs jetables et de couches.

    Il ne faudrait pas se tromper de priorités

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    On va supposer que chacun lit un livre par an pour simplifier (on pourra affiner ensuite).

    Six milliards de livres qu'on va supposer à 700g pour faire une moyenne entre les gros et les "poche", et on va supposer 1kg de bois pour faire 700g de papier : six millions de tonnes de bois.

    Combien pèse un arbre ? C'est très variable. Supposons des troncs d'un mètre en moyenne sur 10 mètres de hauteur. On va prendre pi = 3 => 30m3 qui sont censés flotter sur l'eau, donc mettons 20 tonnes.

    6 millions de tonnes => 300 000 arbres.

    Il faut ajouter ceux destinés aux bibliothèques dans lesquelles on mettra les livres, qui poussent bien moins rapidement !

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.