Anonyme
Anonyme a posé la question dans Politique et gouvernementPolitique et gouvernement - Divers · il y a 1 décennie

A-t-on besoin de réformes qui s’empilent les unes sur les autres pour définir un "politiquement correct"?

Le "politiquement correct" est contagieux, il est logique que certaines personnes soient contaminées sans qu'elles en soient conscientes. La désintox vous parait elle difficile ?

7 réponses

Évaluation
  • il y a 1 décennie
    Meilleure réponse

    Bonjour, Yash !

    D'abord, qu'est-ce qu'une réforme ?

    1) Modification effectuée dans un but d'amélioration. Synon. vieilli réformation.

    Changement apporté en vue du rétablissement d'une forme primitive ou ancienne.

    2) Suppression, correction des abus qui se sont développés.

    3) Correction, changement profond, transformation, par des moyens conformes aux règles existantes, de quelque chose en vue de le réorganiser, d'améliorer son fonctionnement, ses résultats.

    http://www.cnrtl.fr/

    Ensuite, en fonction de quoi doit-on réformer ?

    1) Serait-ce pour le bien-être général ?

    2) Serait-ce pour le profit d'un groupe de particuliers ?

    Si c'est pour le premier cas, cela doit aboutir, dans une société, à rendre moins pénible le travail, à donner de plus hauts revenus, à donner davantage de protection (sociale) et de droit à l'individu, tout en diminuant ou éteignant ce qui polluait la vie, pesanteurs administratives, contraintes étatiques. La réforme 1 doit aboutir à une émancipation des personnes.

    Cas second : La réforme doit donner plus de pouvoirs à certains individus, à certains groupes, économiques par exemple.

    Ce que l'on nomme réforme, dans l'état actuel des choses, ne sert qu'à rentabiliser davantage un système cohercitif qui détruit l'individu, sous prétexte d'améliorer l"économie.

    On inverse les valeurs : Ce n'est pas l'individu qui prime mais l'économique.

    Une hérésie, donc et donc condamnable. Car elle ne simplifie rien, sinon l'exploitation des peuples et leur paupérisation.

    On nomme réforme ce qui est oppression.

    Les gens s'y laissent prendre, qui ne connaissent pas la définition des mots et accordent leur confiance et le pouvoir à des escrocs.

    La désintox me semble quasi-impossible car il faudrait instruire les peuples. Or l'instruction est confiée, par le biais des pouvoirs délégués, aux escrocs, ou à d'autres escrocs, religieux, qui détournent les gens de leurs problèmes quotidiens en les lançant contre un quelconque bouc émissaire.

    Nos escrocs à nous, aussi, profitent de boucs émissaires, fonctionnaires, accidentés du travail, gens ayant un CDI ("la sureté de l'emploi"), petits avantages (13ème mois, plus de congés) pour occulter les dons aux grands groupes (CAC40), à des institutions (élus, ministres, hauts fonctionnaires, qui se multiplient mais dont on ne réforme jamais les avantages princiers - abus qui se sont développés).

    Les réformes sarkozyennes ne visent qu'à enrichir le riche.

    Ce ne sont pas des réformes mais un crime contre le peuple.

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Autant il est relativement facile de légiférer sur les conditions de délivrance d'un permis de construire autant c'est plus difficile sur le politiquement correct.

    Sans pression médiatique, le législateur devrait laisser cette décision à l'appréciation d'un juge.

  • il y a 1 décennie

    Pour ceux qui vouraient faire une cure de desinto mon cabinet est ouvert de 8h à 20h tous les jours.

    Sauf pour un confrère pour qui je suis disponible 24 heures sur 24 vu la gravité de son état.

  • il y a 1 décennie

    le politiquement correcte est à mes yeux mort il y a quelques années déja lorsque la France ne fut petit à petit plus la France.

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • crete
    Lv 4
    il y a 3 ans

    A nos hommes politiques comme M. B. Kouchner, qui parlent du droit d'ingérence pour désigner une guerre ou l'un des belligérants souhaite s'approprier les biens du voisin (généralement, le "voisin" est un will pay plus petit). Mais cela a commencé à se faire sentir au début des années ninety, c'est d'ailleurs los angeles traduction de politically ultimate U.S., terme n'ayant pas los angeles même connotation en anglais, et cela vient du discours de certains groupes de pressions ou lobbies, mais en France cela est presque à considérer comme une "politique de bonnes moeurs"................ on ne dit plus clochards, mais SDF ............. agression : incivilité aveugle : non-voyant avortement : interruption volontaire (même si ça ne l’est pas) de grossesse balayeur : technicien de floor ballon : référentiel bondissant bombardement : frappe chirurgicale bordel : salon de rubdown caïd : grand frère cancre : élève en difficulté, ou mieux encore : élève en difficulty d’échec scolaire censure : faire preuve de retenue civique (adjectif) : citoyen (nom) criminalité : insécurité maximum cancers : longue maladie criminel : victime de los angeles société chômeur : demandeur d’emploi coups et blessures : incivilités débile : handicapé psychological dégâts collatéraux : morts d’une bataille délinquant : jeune droguer (se) : pratiques à risque élève : apprenant envoi de troupes : ingérence humanitaire être handicapé : être diminué facteur : préposé

  • rowse
    Lv 4
    il y a 3 ans

    A nos hommes politiques comme M. B. Kouchner, qui parlent du droit d'ingérence pour désigner une guerre ou l'un des belligérants souhaite s'approprier les biens du voisin (généralement, le "voisin" est un will pay plus petit). Mais cela a commencé à se faire sentir au début des années ninety, c'est d'ailleurs l. a. traduction de politically superb U.S., terme n'ayant pas l. a. même connotation en anglais, et cela vient du discours de certains groupes de pressions ou lobbies, mais en France cela est presque à considérer comme une "politique de bonnes moeurs"................ on ne dit plus clochards, mais SDF ............. agression : incivilité aveugle : non-voyant avortement : interruption volontaire (même si ça ne l’est pas) de grossesse balayeur : technicien de floor ballon : référentiel bondissant bombardement : frappe chirurgicale bordel : salon de rub down caïd : grand frère cancre : élève en difficulté, ou mieux encore : élève en situation d’échec scolaire censure : faire preuve de retenue civique (adjectif) : citoyen (nom) criminalité : insécurité maximum cancers : longue maladie criminel : victime de l. a. société chômeur : demandeur d’emploi coups et blessures : incivilités débile : handicapé psychological dégâts collatéraux : morts d’une bataille délinquant : jeune droguer (se) : pratiques à risque élève : apprenant envoi de troupes : ingérence humanitaire être handicapé : être diminué facteur : préposé

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Avez vous essayez ...?

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.