Quel est, au juste, le problème avec la viande de porc ?

Voilà un vieux débat qui m'amuse beaucoup, personnellement. Pour certains juifs et musulmans (qui font rien qu'à copier sur les juifs mais qui détestent qu'on le leur dise), la viande de porc serait un tabou, sa consommation serait interdite par Dieu lui-même. A se demander, alors, pourquoi il aurait... afficher plus Voilà un vieux débat qui m'amuse beaucoup, personnellement. Pour certains juifs et musulmans (qui font rien qu'à copier sur les juifs mais qui détestent qu'on le leur dise), la viande de porc serait un tabou, sa consommation serait interdite par Dieu lui-même. A se demander, alors, pourquoi il aurait créé les porcs...

On sait que les chrétiens, eux, ont laissé tomber cet interdit, et s'en portent fort bien. Mais il s'est trouvé des néo-juifs (qu'on appelle des protestants) que cette évolution gênait : si le porc est autorisé, finalement, pourquoi diable dans leur chère bible était-il d'abord interdit d'y goûter ? Alors ils ont absolument voulu trouver des arguments pseudo-rationnels pour expliquer cela, et ont fini par raconter que dans l'antiquité et dans les pays chauds c'était une viande qui se conservait mal, qui chopait des maladies, etc... mais que maintenant avec les frigos, les conservateurs chimiques, ça ne pose plus de problème.

C'est bien une réaction d'Américains, ça. De gens qui ont le nez fourré dans leur bible comme des musulmans dans leur coran, et qui en même temps s'imaginent que la civilisation ce sont les gadgets techniques et électro-ménagers. Cette "explication" est bien sûr complètement idiote : quand Jésus, puis saint Paul, autorisèrent la viande de porc, il n'y avait pas plus de frigos qu'au temps de Moïse !

La consommation de viande de porc dans l'Antiquité, même dans les pays chauds, n'a jamais rendu les gens malades. Les Grecs, les Romains de l'Antiquité étaient de grands amateurs de charcuterie, ils en mangeaient tout le temps parce que
1 : c'est très bon
2 : c'est la viande la moins chère
et ils ont bâti des civilisations qui ont fini par dominer de façon durable celles qui s'interdisaient le porc. On peut dire la même chose pour les Chinois qui, de leur côté, ont bâti une des plus grandes civilisations de l'histoire en se gavant de nems au porc et de porc caramélisé aux cinq parfums. Et tout ça sans frigos, sans colorants, sans antibiotiques et sans tous ces produits qui momifient aujourd'hui les big macs.

Il y a un autre argument, aussi, c'est que le porc ressemblerait trop à de la viande humaine. Celui-là je l'aime bien. Là j'aurais du mal à le contester : je n'ai jamais bouffé de viande humaine (ou alors j'ai cru que c'était du porc ?). Mais l'interdit sur la viande humaine ne vient pas de la mauvaise qualité supposée de cette viande, c'est juste parce qu'il faut tuer l'homme avant de le préparer, et que le meurtre d'un être humain est interdit... Donc, pour le porc, ça n'a aucun sens.

On a beau chercher, il n'existe AUCUNE raison objective, pratique, rationnelle, de ne pas manger de viande de porc. Le porc ne transmet pas plus de maladies que le mouton, le bœuf, le poulet, le chien ou le chat. Ceux qui disent le contraire semblent bien inventer des faits qui n'ont pas d'existence réelle, et faire semblant d'ignorer qu'on peut dire la même chose de n'importe quelle autre espèce animale.

Alors, c'est quoi le problème avec le porc ?
30 réponses 30