Quels sont les symptomes de la leucémie et y a t il des chances de guerrison?

Suivre
  • Suivre en mode public
  • Suivre en mode privé
  • Ne plus suivre
Meilleure réponseChoix du demandeur
Il y a quatre types de leucémie :

•Leucémie aiguë lymphoblastique (LAL), qui est la forme la plus courante chez les enfants. Elle entraîne une multiplication et une accumulation non contrôlées de lymphocytes immatures. Leur grand nombre dérègle également la production des globules rouges.
•Leucémie lymphocytaire chronique (LLC), qui apparaît presque toujours chez des personnes de plus de 50 ans. C'est la forme de leucémie la plus courante dans l'ensemble, qui est environ deux fois plus fréquente chez les hommes que chez les femmes. Elle se développe plus lentement que la LAL et ne modifie pas la production des globules rouges.
•Leucémie myéloblastique aiguë (LMA), qui entraîne une croissance et une accumulation anarchique des cellules appelées myéloblastes. Ce trouble réduit la fonction des globules rouges, des plaquettes et des globules blancs normaux.
•Leucémie myéloïde chronique (LMC), qui survient plus lentement que la LMA et risque moins d'entraver la production des autres types cellulaires. Les risques d'être atteint de la LMC varient de un sur un million, chez les enfants de moins de 10 ans, à un sur 10 000 pour les personnes de plus de 80 ans.

Symptômes et Complications
La leucémie peut entraîner un manque de globules blancs fonctionnels, ce qui porte atteinte au système immunitaire, ou l'accumulation de globules blancs supplémentaires, principalement sous la forme de cellules immatures. Ce trouble peut réduire les facteurs nécessaires à la coagulation du sang. Les blessures entraînent alors une hémorragie accrue, qui peut persister pendant une période de temps anormale. Même les chocs mineurs peuvent provoquer de grosses meurtrissures, et de petites taches rouges peuvent apparaître sous la peau.

Comme le système immunitaire est en mauvais état, les infections sont plus fréquentes. Les ganglions lymphatiques deviennent hypertrophiés, de même que la rate. Des douleurs apparaissent alors dans le côté gauche de l'abdomen.

Si des cellules anormales s'accumulent dans le cerveau et la moelle épinière (par exemple en cas de LMA), il en résulte des vomissements et des maux de tête. La pénurie de globules rouges rend le teint pâle et entraîne de la fatigue et un état d'essoufflement.


Traitement et Prévention
Comme la LLC ne provoque pas de changement majeur dans le sang, elle peut rester stable pendant des années et ne nécessite aucun traitement. Des traitements plus agressifs sont nécessaires contre les autres types de leucémie.

Les médicaments interféron sont utilisés pour le traitement de la LMC. La numération sanguine et l'état de santé général doivent être contrôlés, mais le patient peut généralement poursuivre ses activités normales pendant le traitement.

Un traitement plus agressif de chimiothérapie est administré afin d'assurer une rémission de la leucémie (étape à laquelle les concentrations normales de cellules sanguines sont rétablies). Au cours du traitement, par contre, les taux de certaines composantes sanguines peuvent s'abaisser, ce qui entraîne une anémie (manque de globules rouges) ou une augmentation des risques d'infection. Lorsque le nombre de globules rouges ou de plaquettes devient trop bas, une transfusion sanguine peut être nécessaire. Des antibiotiques peuvent également être administrés afin d'éliminer les infections. Les effets secondaires de la chimiothérapie sont notamment des nausées, des vomissements et une perte des cheveux.

Une transplantation de moelle osseuse est la seule façon de guérir la LMC, mais elle peut également être réalisée en cas de LMA ou de LAL, lorsque la chimiothérapie a échoué. Ce traitement dépend d'un appariement exact entre la moelle osseuse du donneur et celle de la personne qui reçoit la transplantation. Sinon, l'organisme considère les cellules transplantées comme « étrangères » et s'y attaque. Dans certains cas, les propres cellules souches ou la moelle osseuse du patient sont congelées au début de l'évolution de la leucémie, afin de permettre leur réutilisation plus tard, sans risque de rejet des cellules par l'organisme.

Une radiothérapie permet d'abaisser le nombre de cellules immatures qui s'accumulent dans une région donnée du corps. Certains effets secondaires, par exemple une perte des cheveux et une ulcération de la bouche, sont courants.

Évaluation du demandeur et commentaire

5 sur 5
Meieure réponse car la personne a parlé d'abrd des différents tyes de leucémie , ensuite leur manifestation et comment de les soins
  • 1
  • Commentaire

Autres réponses (3)

Meilleure évaluation
  • Meilleure évaluation
  • Le plus ancien
  • Le plus récent
  • ♥ cocogatoune ♥ a répondu il y a 5 ans
    il n'y a pas vraiment de symptômes , une leucémie se détecte en faisant une numération et une formules sanguines , ainsi qu'un myélogramme ...
    les chances de guérison varient en fonction du type de leucémie , de l'âge du patient , et de la précocité du dépistage ... les progrès constants de la médecine font qu'elles sont assez importantes ...
    • 1
    • Commentaire
  • Piaf a répondu il y a 5 ans
    Symptômes
    Fièvre
    Baisse du nombre de globules blancs, à l'origine d'infections graves à répétition, comme une angine grave, une pneumonie, une septicémie
    Baisse des plaquettes entraînant des hémorragies des gencives, des muqueuses et des tissus sous-cutanés
    Diminution du nombre de globules rouges, entraînant une anémie, accompagnés de pâleur et de palpitation
    Envahissement par les globules blancs de certains organes comme les ganglions (présence d'adénopathies), le foie (hépatomégalie), la rate (splénomégalie), les testicules, le système nerveux (atteinte des paires crâniennes, paralysie faciale en premier lieu, syndrome méningé, céphalées, troubles de conscience) ou la peau, entraînant l'apparition de leucémides (localisations spécifiques)

    Traitements
    Le traitement est variable selon le type de leucémie :

    - les leucémies aiguës sont traitées par une chimiothérapie intensive qui nécessite généralement une hospitalisation assez longue. Le but est de détruire les cellules anormales (les blastes), mais les cellules « normales », en particulier certaines d'entre elles (cellules de la moelle osseuse, du cuir chevelu, du tube digestif), y sont aussi sensibles. Après une cure intensive, le patient, en particulier, ne peut plus renouveler seul les cellules de son sang et de son système immunitaire : on dit que le malade est alors en phase d'aplasie ; pendant cette phase il a besoin de nombreux soins complémentaires et en particulier d'un support transfusionnel. La première cure est appelée cure d'induction ; puis viennent des cures de consolidation et, pour certaines leucémies, un traitement d'entretien. Une irradiation (radiothérapie) de l'encéphale est nécessaire dans certains cas. Une greffe de moelle peut être indiquée dans certains types et pour les formes ayant le pronostic le plus sévère ; une greffe est aussi généralement indiquée en cas de rechute. Les chances de succès du traitement est variable selon l'âge et le type de leucémie avec des chances de guérison qui sont pour les LAL de l'enfant de 80%.
    - la LAM3 se traite par une association de chimiothérapie et d'agents différenciants: acide tout-trans rétinoïque et sels d'arsenic. Les chances de guérison sont supérieures à 70%.
    - la LMC se traite actuellement (2006) en première intention par un médicament de la classe des inhibiteurs de tyrosine kinase (ITK), l'imatinib, qui agit spécifiquement sur les cellules leucémiques et qui a révolutionné la prise en charge de ce type de leucémie. D'autres ITK peuvent être utilisés en deuxième intention: nilotinib ou dasatinib. Les autres options thérapeutiques sont d'autres médicaments (hydroxyurée, interféron, aracytine…) et la greffe de moelle allogénique.
    - la LLC, qui a une évolution le plus souvent très lente, a un traitement très variable selon le stade évolutif et l'âge du patient.

    Progrès en matière de leucémie
    D'après une conférence du professeur Laurent Degos (service d'hématologie, hôpital Saint-Louis à Paris) à la Fondation pour la recherche médicale, les progrès en matière de leucémie sont plus rapides que pour d'autres formes de cancer. L'une des raisons est liée à la facilité de tester l'effet des médicaments : « il est nettement plus facile en effet de multiplier les prélèvements sanguins ou médullaires que d'effectuer des ponctions ou des biopsies de tumeurs du poumon ou du foie. Aujourd'hui (2004) on dispose même de produits dits différenciant qui permettent de normaliser le comportement d'une cellule leucémique. Le meilleur exemple en est le traitement des LAM3 par l'acide tout-trans rétinoïque. Le rôle préventif de ces médicaments différenciants est discuté. Sans constituer à proprement parler une « vaccination » contre les leucémies, elles en représenteraient une sorte d'équivalent fonctionnel »[3].

    Une étude[4] menée sur des enfants atteints de graves pathologies immunologiques (leucémie lymphoblastique aigüe, lymphome) a démontré leurs graves carences en zinc ainsi qu'en magnésium
    • Évaluer
    • Commentaire
  • P@trici@ a répondu il y a 5 ans
    Les symptomes sont donnés à la précédente réponse quand aux chances de guérison, bien sur qu'il y en a!!! Heureusement...........
    • Évaluer
    • Commentaire
  • Sign In 

    pour ajouter votre réponse

Qui suit cette question ?

    %
    MEILLEURES RÉPONSES
    Membre depuis :
    Points : Points : Niveau
    Réponses :
    Points de la semaine :
    Suivre
     
    Ne plus suivre
     
    Bloquer
     
    Débloquer