2821 signatures pour Mambo, on doit pouvoir faire mieux......?

cette histoire a de quoi faire bondir, même si on aime pas les animaux tant de souffrance pour ce chien (Aspergé d'essence à deux reprises, puis enflammé) et combien d'autres animaux ont a subir quotidiennement des actes tout aussi barbare sans aucune impunité rares sont les peines appliquées, raison... afficher plus cette histoire a de quoi faire bondir, même si on aime pas les animaux
tant de souffrance pour ce chien (Aspergé d'essence à deux reprises, puis enflammé) et combien d'autres animaux ont a subir quotidiennement des actes tout aussi barbare sans aucune impunité

rares sont les peines appliquées, raison pour laquelle, aucune crainte de continuer à faire le mal

Le placement en foyer pour le mineur, a été refusé par le juge des libertés.

Il a finalement été laissé libre sous contrôle judiciaire au domicile de ses parents avec interdiction de sortir la nuit. Il comparaîtra devant le tribunal correctionnel de Perpignan en décembre prochain avec une jeune femme de 22 ans, qui aurait tenu l'animal pendant qu'il y mettait le feu et qui devra répondre de complicité..

à lire ces quelques lignes, on aurait presque envie de les plaindre :

Le jeune mineur de 17 ans, auteur principal des faits, reconnaît et regrette, mais est bien incapable d'expliquer pourquoi il a fait ça.

Il peut bénéficier d'une excuse de minorité

La jeune fille de 22 ans, complice des faits, ne savait pas ce que son ami comptait faire. Elle l'a aidé malgré elle, elle est traumatisée d'avoir indirectement participé à cet acte barbare
Mise à jour 2: @ aux dernières nouvelles, Mambo va de mieux en mieux la pression populaire et médiatique s'est encore accrue ces derniers jours au point de donner un coup de fouet à l'organe judiciaire. Les deux jeunes responsables présumés des maltraitances infligées à Mambo devraient comparaître dès la... afficher plus @ aux dernières nouvelles, Mambo va de mieux en mieux

la pression populaire et médiatique s'est encore accrue ces derniers jours au point de donner un coup de fouet à l'organe judiciaire.

Les deux jeunes responsables présumés des maltraitances infligées à Mambo devraient comparaître dès la mi-septembre - au lieu de décembre initialement - au tribunal correctionnel de Perpignan (66).

La Fondation 30 Millions d'Amis se portera partie civile auprès de la mairie contre ces actes de cruauté et de maltraitance sur animaux.
Mise à jour 3: dernières déclarations : Christian Goutorbe, sur LA DEPECHE.FR Les deux soutiennent maintenant qu'ils n'ont pas participé directement à l'incendie du chien. « Lorsque c'est arrivé, je n'y étais pas. J'étais au moins à cinquante mètres de la scène. Donc je ne suis pour rien dans... afficher plus dernières déclarations :

Christian Goutorbe, sur LA DEPECHE.FR

Les deux soutiennent maintenant qu'ils n'ont pas participé directement à l'incendie du chien.

« Lorsque c'est arrivé, je n'y étais pas.
J'étais au moins à cinquante mètres de la scène. Donc je ne suis pour rien dans cette affaire » expliquait encore hier Aurélie, présumée complice de 22 ans qui devra s'expliquer devant les juges du tribunal correctionnel de Perpignan pour complicité.

J. l'auteur présumé, âgé de 17 ans, fournit les mêmes explications véhémentes.
« Tout ce que je peux vous dire c'est que je ne suis pour rien dans cette affaire. J'y étais. J'ai assisté à la scène mais je ne vous dirais pas qui l'a fait car je ne suis pas une balance. De cette histoire ? J'en ai rien à faire» explique-t-il.

26 réponses 26