Anonyme
Anonyme a posé la question dans SantéSanté et démarches administratives · il y a 1 décennie

Doit on ne plus rembourser l'avortement si c'est la troisième fois que vous y allez?

Excepté pour des malformations diverses!

Mise à jour:

@pas de rapport avec le ski!

9 réponses

Évaluation
  • Anonyme
    il y a 1 décennie
    Réponse favorite

    Et en plus il faut Boucher le Trou de la sécu

    Il faudrait boucher d'abord tous ces trous inutiles

    Bisssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss

  • danae
    Lv 4
    il y a 1 décennie

    Le rapport avec le ski (ou football, rugby, motocross, VTT, saut à l'élastique...) c'est simple : chaque année des milliers de personnes renouvellent volontairement la pratique d'un sport dangereux sachant les conséquences que cela peut entraîner : blessures plus ou moins graves, se perdre dans la nature, déplacements d'équipes de secours spécialisées (hélico, parfois gendarmerie...) . La société toute entière doit donc supporter le coût des frais de santé engendrés par ce genre de loisirs pratiqués par une partie de la population. Est-ce normal ? Dans ce cas là, je ne vois pas pourquoi on ne rembourserait pas l'IVG même au bout de la troisième fois.

    En ce qui concerne votre deuxième question (avortement tous les 3 mois), je doute franchement que vous en connaissiez beaucoup car c'est loin d'être la majorité.

    Source(s) : pratique professionnelle
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Doit-on ne plus rembourser les soins si c'est la troisième fois que tu te blesses au ski ou au football ?

    @ : Bien sûr que si y a un rapport, perso je connais un mec qui chaque année (ou presque) depuis 10 ans se blesse au ski. Et à chaque fois c'est rappatriement (payé par l'assurance c'est à dire nous tous) et soins forcément (payés par la sécu c'est à dire nous tous). Ben ça m'énerve de me dire que je paye pour lui alors qu'il pourrait facilement l'éviter. Tu dois ressentir pareil pour l'avortement (sauf que si elle n'avorte pas, elle se retrouve avec un mioche dont elle ne voulait pas, le pied pour tout le monde)

  • il y a 1 décennie

    oui si on accompagne la personne après. Lui faire remarquer qu'un avortement n'est pas un moyen de contraception. Toute l'éducation sexuelle de cette personne est à refaire, du moins c'est ce que je pense

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 1 décennie

    je croie que pour certaine raison l avortement est acceptable ,mais y a plusieurs qui prenne sa comme contracepption ,la devien le gros probleme bisou xxx

  • il y a 1 décennie

    Bien sur, la secu est là

  • il y a 1 décennie

    L'avortement est une issue de secours,

    3 avortements c'est soit de l'inconscience, soit de la bêtise...

    Si il est prouvé que les futurs bébés seront malformés,

    pourquoi insister ?

    Si c'est un accident répété... ET LA PILULE BORDEL !

    ou tout autres moyens de contraception.

    Une certaine logique de vie et l'on peut éviter ce traumatisme

    que représente un avortement.

    Pour le remboursement, je ne sais pas...

  • il y a 1 décennie

    non mais obliger à avoir un implant (comme la pilule)pour que ca ne recommence pas

  • il y a 1 décennie

    Même si on n'apporte pas la réponse, la question mérite d'être posée car, en arriver là avec tous les moyens contraceptifs qui existent, c'est vraiment de l'inconscience. Outre les risques pour la personne, ce sont des charges de sécurité sociale qui sont supportées par la collectivité mais, si on approfondit la question et poursuit le raisonnement, il s'applique aussi aux fumeurs, buveurs excessifs, sportifs du dimanche imprudents, conducteurs kamikazes etc..Ces comportements méritent qu'on y réfléchisse et qu'on responsabilise davantage les personnes.

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.