Yahyâ يحيى a posé la question dans Societé et cultureReligions et spiritualité · il y a 1 décennie

Interdire la burka, n'est-ce pas nous priver du plaisir de faire fonctionner notre imagination ?

Avez-vous déjà rencontré une femme vêtue d'un niqâb ?

Ca m'est arrivé à plusieurs reprises, dont une fois dans un aéroport arabe. On ne voyait de la femme que ses yeux, finement maquillés, de très beaux yeux un peu allongés. On voyait aussi un peu sa peau, brun clair.

Pour le reste, c'est le pur travail de l'imagination. Et ça, c'est beau !

Notre monde est en train d'éliminer toute forme d'imagination :

- autrefois, les jeunes gens découvrant leur sexualité se masturbaient en imaginant de belles femmes, voire en créant un scénario torride avec la femme qui éveillait leurs sens. Aujourd'hui, pourquoi s'emmerder à imaginer, à faire fonctionner nos facultés ? Hop, un film pornographique épargne au cerveau bien des peines.

- autre sujet, moins "hot" : les gamins d'autrefois pouvaient jouer avec n'importe quoi. Avec un bout de bâton et une forêt, ils recréaient un univers médiéval. Avec trois soldats de plomb, ils montaient une épopée. Aujourd'hui, tout cela est fini : les gamins ne lisent plus, trop compliqué. Les jeux vidéos leur fournissent des univers de jeu prêts à l'emploi. Plus besoin d'imaginer un monde dont je serais le héros ; les salariés d'une boîte de jeux me font pour moi. Je leur délègue mon pouvoir d'imagination, la plus belle chose que Dieu nous ait offert.

Et pour ces femmes que l'on rencontre dans la rue, au café ? Même chose. Comment continuer à imaginer face à des femmes qui préfèrent l'exhibition à la suggestion ? L'érotisme est en train de disparaître, lui qui repose sur l'imagination, sur le fait de montrer en cachant, de cacher en montrant. De moins en moins de femmes savent jouer ce jeu.

L'esprit humain s'appauvrit : il lui faut du cul, du cul, des seins, et encore du cul.

La burka est-elle le dernier rempart de l'imagination vivante en Occident ?

Mise à jour:

Voilà, le pire est arrivé : on en vient à confondre les imaginatifs dans mon genre avec des pervers...

Grossière erreur !

Mise à jour 2:

Je suis un poète moi, messieurs-dames !

Mise à jour 3:

Je vois qu'il est nécessaire de préciser que mon plaidoyer pour la burka était ironique.

@Kiff a très bien perçu la distinction entre une position qui relève de l'érotisme (et finalement de l'ésotérisme...) et une position politico-sociale sur ce problème.

Je suis parfaitement conscient que toute tentative d'appliquer politiquement des notions ésotériques aboutira à un échec.

23 réponses

Évaluation
  • Kiff
    Lv 7
    il y a 1 décennie
    Meilleure réponse

    LOL !

    J'adore ta conclusion !! ...;o)

    Je commence à te connaître un peu, ami, et je n'ai pas de doute sur ce qui motive ta "défense" de la burqa.

    Je mets le mot volontairement entre guillemets car je sais ta démarche plus complexe que ça et que tu cherches plutôt à faire réfléchir.

    L'érotisme est une bonne façon je trouve de concevoir le rapport entre l'Homme et D.ieu, ce rapport qui reste toujours, pour moi, à l'état de désir aussi "proche" de Lui puisse t on être.

    Le Talmud à propos de ce qui se passait lorsque le grand prêtre prononçait le Nom divin dans le "saint des saints" une fois l'an dit :"Il devinait comme les seins d'une femme à travers un voile".

    "Une lumière qui perce et ne perce pas" comme le dit le Zohar.

    Erotisme que l'on retrouve aussi dans une certaine façon de lire et d'interprêter les Textes toujours de façon nouvelle.

    Et ceci s'oppose absolument à la pornographie, là dessus, on sera globalement d'accord je pense.

    Mais à coté de cela il y a aussi la réalité "politique" et "sociologique" française, et beaucoup de gens voient dans cette pratique, qui, sauf erreur de ma part n'est pas proprement prescrite par l'Islam, l'expression d'une "volonté politique" ou plus simplement un retour en arrière par rapport au combat mené pour le droit des femmes ces 40 dernières années, combat qui me paraît comme ayant été globalement juste, même si je ne suis pas du tout un "feministe acharné", et se sentent aggressés.

    Ca aussi je peux le comprendre, et ce n'est pas forcement faux non plus d'ailleurs, même s'il est vrai que, tant que les politiques parlent de ça ils ne parlent pas d'autre chose...;o)

    @ Fouzia : C'est Houellbecq non ?

    Lui est pour mais pour des raisons qui n'appartiennent qu'au cynisme de cet individu.

    @ Djua: Oui plutôt d'accord avec toi concernant la lecture et les jeunes...

  • il y a 1 décennie

    Lol...en effet....On est loin du temps où un homme était ému en apercevant la cheville d'une femme qui descendait d'un calèche :):):)

    Maintenent tout cet étalage de chair sur les plages (et des fois ailleurs) n'attire même plus le regard. En tant que femme, je trouve tristounet...une femme devrait préserver un peu de mystère...quant à la pornographie, j'y suis particulièrement allergique.

    Mais la burka (ou burqa?) ...n'exagérons rien...

    En ce qui concerne les jeux et la lecture, tu as mille fois raison. C'est d'une tristesse absolue. Mais ce sont les parents des gosses accrochés à leurs jeux (certaines fois même à table) qui sont à secouer!

    @Almire...tu as des enfants assez exceptionnels. Je t'assure que le plaisir de lire se perd, chez les jeunes...

    Ce qui explique l'orthographe souvent abominable.

  • Lily
    Lv 7
    il y a 1 décennie

    J'ai aussi peu envie de trébucher sur 12 cm de talons moulée dans un ensemble minijupe léopard/bustier en latex pour affoler le mâle que de me planquer sous une toile de tente pour titiller son imagination.

    Et je veux avoir le choix, surtout.

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Il est vrai que celui qui s'est déjà branlé en regardant une photo de femme en burka a fait preuve par là d'une imagination hors du commun...

    Tu vois ce que tu me fais dire, avec tes paradoxes.

    Tu sais, une tenue vestimentaire n'est pas destinée uniquement au regard des autres . Le bien-être de celui ou de celle qui la porte a son importance et se faire imposer (je sais, je sais il peut parfois s'agir d'un choix...) de vivre sous housse est inadmissible.

    @ Fouzia Dans "l'Ile des Pingouins " d'Anatole France (un auteur qui ne se lit plus) il est dit que lorsque la première pingouine (femme, bien sûr) a mis un vêtement cela a rendu "son cul essentiel".

    @ Yahia Et puis pour le cliché du gamin qui ne lit plus, tu repasseras.Comme je ne prends pas ma maison pour une oasis de culture dans un monde de primates, mes enfants me semblent très représentatifs du monde enfantin. Tous furent de grands lecteurs , depuis le grand rebel qui a foiré ses études en 3 ème mais lit énormément et est même passé à l'écriture, jusqu'au petit dernier de 11 ans qu'il faut arracher de son livre pour qu'il éteigne la lumière et dorme.(Même s'il perd aussi son temps sur Dofus ou sa console de jeu).

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • .
    Lv 6
    il y a 1 décennie

    Voyons l'imagination est un état d'esprit, on l'a ou pas. On peut fantasmer sur un sujet qui nous plait et notre imagination se met en marche. Il n'y a pas de frein à l'imagination d'un homme ou d'une femme s'il y a la passion. Je parle de passsion de la vie, de l'amour, de Dieu même.

    Alors rien ne barrera la route à l'imagination humaine, sauf la mort, bien sûr.

    @Almire je viens de m'écrouler de rire toute seule dans mon bureau si fort que les voisins ont bien dû m'entendre. Tu vas chercher de ces trucs dès fois ! ;-)))))

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Ouai, c'est vachement beau. La vérité, c'est que l'homme névrosé sexuel qui n'a pas de maîtrise ne supporte pas le nu, viole et tue et qu'il veut rendre coupable la femme et lui demande de se cacher. Mais c'est encore plus beau qu'une femme en nikab, une femme qui remporte un 3000 mètres steeple, une femme qui organise des stages de parapente.. Une femme libre de relever les défis qu'elle veut!

    Que l'homme se voile de la tête au pied, on imaginera combien il est beau..

    "La burka est-elle le dernier rempart de l'imagination vivante en Occident ?" : Arrête ton char, Yahiâ.. La femme d'occident s'est cachée, grisée, non maquillée.. chez les protestants.. mais ça a pas duré la mode austère huguenote, la femme s'est libérée et ce qui est beau s'est de trouver une femme belle pour ce qu'elle est, son âme, sa liberté.. et puis s'est assez hypocrite tous ça ; la femme en nikab c'est la guerre contre l'Occident, non? Et bien ils ont joué ; on verra.

    1 pt à City et Almire: parce que je les aime bien ; elles sont Lol ! 1 point à Sow Peace et 1 point à El Hadj parce que c'est mon pot, même quand je ne suis pas tout à fait d'accord avec lui, je lui mets un point ; je suis comme ça. Les autres, j'ai pas lu, sorry.

  • il y a 1 décennie

    Mais euh.... tu voudrais dire qu'une femme entièrement voilée, burka ou niqab, pourrait être par son vêtement une incitation pour tous les hommes à la débauche sexuelle imaginaire....?!

    Quelle différence avec les autres alors.....?

    Résultat des courses : islam radical / reste du monde : match nul...

    ou gagnant-gagnant.... comme vous voulez....

    Bref, entièrement d'accord quant au "prêt à imaginer" de notre époque, mais faut pas pousser le raisonnement jusqu'à l'absurde...

  • il y a 1 décennie

    le circuit du stimulus de l'homme "civilisé" ne comprend plus l'imagination mais la vision directe de l'oeil extérieur et développe le voyeurisme...l'abattoir à ciel ouvert sur les plages fait que la masse de chair ne fait plus frémir...

  • il y a 1 décennie

    Il me semble qu'il y'a un auteur français qui l'a évoqué dans l'une de ses oeuvres...

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Tu sais que je suis à 99% d'accord avec ton raisonnement: tu sais ce que je pense de la modernité, cette catin aussi fade qu'un Martini sans olive, mais tu sais également ce que je pense du niqab, cet instrument de soumission aussi ridicule que suranné...

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.