"Moins le blanc est intelligent, plus le noir lui paraît bête."? André Gide Voyage au Congo (1927)?

Puisque certain aiment les citations, en voilà quelques unes "Nous irons ensemble vers le Nouvel Ordre Mondial, et personne, je dis bien personne, ne pourra s’y opposer." — Nicolas Sarkozy, le 16 janvier 2009 "Oui, l’Afrique est notre avenir" — Ségolène Royal, 18 mai... afficher plus Puisque certain aiment les citations, en voilà quelques unes

"Nous irons ensemble vers le Nouvel Ordre Mondial, et personne, je dis bien personne, ne pourra s’y opposer."
— Nicolas Sarkozy, le 16 janvier 2009


"Oui, l’Afrique est notre avenir"
— Ségolène Royal, 18 mai 2009


"Depuis 2001, Mohamed est, chaque année, et de loin, le premier prénom donné aux garçons nés à Bruxelles."
— Le Figaro, 21 mars 2008


"Les mosquées sont nos casernes, les coupoles nos casques, les minarets nos baïonnettes et les croyants nos soldats."
— Erdogan en 1998 - 1er ministre turc depuis 2003


"Le métissage, je le dis ici, est une chance pour la France. Je serai la présidente de la France métissée et qui se reconnaît comme telle."
— Ségolène Royal - meeting aux Antilles, janvier 2007


"Pendant toutes les années du mitterrandisme, nous n’avons jamais été face à une menace fasciste, donc tout antifascisme n’était que du théâtre. Nous avons été face à un parti, le Front National, qui était un parti d’extrême droite, un parti populiste aussi, à sa façon, mais nous n’avons jamais été dans une situation de menace fasciste, et même pas face à un parti fasciste."
— Lionel Jospin, France Culture, 27 octobre 2007


"Je pense que les Français attendent une France d’après (…), une France où l’expression “Français de souche” aura disparu."
— Nicolas Sarkozy, Livre Programme, juillet 2006


"L’objectif, c’est de relever le défi du métissage. Ce n’est pas un choix, c’est une obligation. C’est un impératif. On ne peut pas faire autrement (…) Si ce volontarisme républicain ne fonctionnait pas, il faudra alors que la république passe à des méthodes plus contraignantes encore."
— Nicolas Sarkozy, 17 décembre 2008


"Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront avec leurs fils. Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire"
— Houari Boumédiène, président algérien, 1974


"Bien sûr, nous sommes résolument cosmopolites. Bien sûr, tout ce qui est terroir, béret, bourrées, binious, bref, franchouillard ou cocardier, nous est étranger, voire odieux."
— Pierre Bergé, Georges-Marc Benamou, Bernard-Henri Lévy, Globe n°1 - Edito (1985)


"Tu as de la chance, Philippe, toi tu aimes la France, son histoire, ses paysages. Moi, tout cela me laisse froid. Je ne m’intéresse qu’à l’avenir…"
— Nicolas Sarkozy à Philippe de Villiers - Elections européennes - 1999


"[Pour sauver les retraites] le troisième choix conduirait à organiser la venue de deux millions d’étrangers par an entre 2020 et 2040, ce qui se traduirait, sur l’ensemble de la période considérée, du fait de l’élargissement des familles, par l’entrée sur notre sol de 93 millions d’immigrés ; la France compterait alors 187 millions d’habitants, dont 68 % d’immigrés de première ou de deuxième génération."
— Jacques Attali, L’avenir du travail, Fayard, 2007
Mettre à jour: @ uncle ben : et toi pourquoi tu montres pas ta tête plutôt que de parler pour rien.
8 réponses 8