Anonyme
Anonyme a posé la question dans Societé et cultureReligions et spiritualité · il y a 1 décennie

Si l'islam avait été une religion pacifique, y aurait-il encore des musulmans ?

Il y a eu en Orient 200 ans après Jésus et 400 ans avant l'islam un "prophète" qui s'appelait Mani.

Il est né en Irak en 214 et a été élevé par son père dans une communauté d'elkasaïtes (des judéo-chrétiens très pieux). Quand il était adolescent, il a reçu la visite de l'ange al Tawm (son ange-jumeau, "ce sublime miroir de moi-même" comme il l'a décrit), qui lui a révélé sa mission. Plus tard, retour de l'ange, et Mani accepte cette mission. Il quitte la communauté et part enseigner vers le Pakistan, où il commence à convertir des gens, jusqu'au roi de Touran. Puis il revient en Irak où il convertit un des frères du roi perse Shapour. Intéressé, Shapour le convoque et Mani lui expose sa mission, plus tard il mettra tout par écrit dans un livre, le "Shapurakan" (littéralement "lettre à Shapour").

Le roi ne se convertit pas (il est lui même zoroastrien) mais lui accorde sa protection, l'autorise à enseigner sa religion dans son empire et créer des communautés manichéennes. Mani passera sa vie à organiser ainsi son Eglise, sur le modèle des Eglises chrétiennes.

Il se présente lui-même comme de dernier prophète, celui qui vient compléter la révélation de Moïse, de Zarathushtra, de Bouddha et de Jésus. Il écrit : "Celui qui a fondé son église en Occident (= Jésus) n'a pas atteint l'Orient, celui qui a fondé son église en Orient (= Bouddha) n'a pas atteint l'Occident, moi je viens annoncer la Révélation pour toute l'humanité." Sa religion croit en Dieu qui est le Bien, et au Mal contre lequel Dieu lutte et finira par triompher. Les hommes doivent se rapprocher de Dieu par la sagesse et la perfection morale.

Les prêtres mazdéens n'aimaient pas ce concurrent. Tant que Mani a eu la protection de Shapour, il a pu enseigner tranquille. Après la mort de Shapour le Grand Mobedh Kartir a convaincu le nouveau roi de faire aqrrêter Mani, qui fut condamné et exécuté. Mais son église a un temps prospéré. Elle s'est répandue en Iran, en Asie, en Chine, mais aussi dans l'empire romain, où elle rivalisa avec le christianisme. En Afrique du nord Saint Augustin, avant de devenir chrétien, fut 10 ans manichéen.

Le manichéisme resta toujours pacifique et non violent. Pas d'armées, pas de conquêtes sanglantes, pas d'extermination ou de soumission d' "infidèles" par le fer et le feu. Résultat : il disparut d'Europe, d'Afrique et du Moyen Orient en quelques siècles, persécuté par les chrétiens et les mazdéens. Il réussit à se maintenir en Chine jusqu'au XIIe siècle. Aujourd'hui, il a disparu...

Finalement, Mani a-t-il eu tort de vouloir rester pacifique et non-violent ? Si Shapour l'avait banni, l'obligeant à s'exiler et à fonder une communauté vivant de pillages dans une oasis retirée, et gagnant en puissance au point de devenir une armée redoutable, la face du monde actuel aurait-elle été changée ?

Mise à jour:

J'ai mal orthographié le nom de son livre principal : c'est le Shaburagan.

14 réponses

Évaluation
  • il y a 1 décennie
    Meilleure réponse

    "Une orthodoxie, c'est une secte qui s'est payé une armée.". Ainsi s'exprime Alain Dierkens dans "sectes et hérésies de l'antiquité à nos jours", Problème d'histoire des religions, publication de l'ULB. Il paraphrasait un propos de Claude Hagège "une langue, c'est un patois qui s'est payé une armée".

    A mon sens, on peut dire la même chose d'une religion qui est l'ensemble formé par une orthodoxie et les ennemis qu'elle se désigne à sa périphérie ou dans son sein même (comme la Ligue après les guerres de religion ou la relation du catholicisme et du jansénisme)

    Le manichéisme n'est pas plus une hérésie chrétienne que le Bahaïsme une hérésie musulmane.

    Alors Mani a-t-il eu raison ?

    =====================

    La question mérite d'ête posée car on peut se demander si le développement par Augustin de l'idée de "guerre juste" qui est une guerre de conquête ayant pour but la conversion n'est pas issu de l'echec du manichéisme (dans la Cité de D.ieu "contre les païens", lesquels incluent les juifs !!!) . Tu remarqueras le développement de la guerre juste en "guerre sainte" mieux connue sous le nom de Djihad. Toutefois, un certain nombre de penseurs minoritaires (minoritaires ces 25 dernières années) affirment que le Djihad majeur est celui du croyant contre ses mauvais penchants tandis que celui qui s'exerce les arùmes à la main ne serait que la version mineure.

    Tout dépend de ses objectifs. S'il organise sa religion sur un modèle hiérarchique (comme l'église chrétienne), il a eu franchement tord parce que ce type de modèle est destiné au contrôle de la conscience des fidèles pour favoriser une expansion.

    Donc, du point de vue de la stratégie, c'est une erreur.

    Est-ce que cette erreur stratégique a une quelconque influence sur la permanence de son propos ?

    ========================

    On ne peut pas dire que la disparition de la religion manichéenne ait nuit à la diffusion de certains éléments de son propos, le dualisme par exemple. D'ailleurs, il est amusant que le dualisme soit l'élément notable du manichéisme alors que Mani avait pour ambition de se situer dans la continuité de la révélation du Bouddha dont le non-dualisme est une doctrine fondamentale. Le dualisme lui vient du mazdéisme (là, c'est Jean Kellens qu'il faut écouter au petit matin sur France Culture)

    *Le dualisme est très vivant dans les religions qui se prétendent monothéistes. Le Satan ou le Shatan ont acquis une existence autonome à côté du "D.ieu" unique dont ils sont un élément clef de la théodicée.

    Note pédante : théodicée ==> justification ou dédouanement du D.Ieu Unique pour l'existence du mal dont le Dr. Pangloss est un ardent praticien dans le Candide de Voltaire.

    *L'idéologie "ici, mieux qu'en face" qui condamne à l'enfer tout pratiquant d'une religion autre (et même non-religion) exploite un sous-produit en noir et blanc du dualisme.

    ===========

    Tu demandais s'il existait encore une "histoire sainte". Salbutamol te donne un exemple en affirmant qu'il n'y a pas de prophète entre Jésus et Mahomet (qceM?)

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Salbutam, tu es vraiment drole. Pas de prophète entre Jésus et Mahomet selon les musulmans, peut etre, mais dans l'absolu plein de gens se sont dit prophètes entre ces deux là...

    Il est clair sinon que l'islam s'est étendu par la force, les Mecquois, puis les Egyptiens, puis les Perses, etc en ont fait les frais.

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Megalol @ tifinagh

    "l'Islam est pacifique, l'Islam politique ne l'est pas.Si tu arrive un jour à faire la différence entre les deux ça serait un grand pas dans l'histoire de l'humanité."`

    Heu, c'est pas à moi de faire la différence entre islam et islam politique, moi ça va, si déjà le milliard et quelques de muslims pouvaient y réfléchir ça changerait certainement déjà plus l'histoire de l'humanité que ma petite vision.

    Ouais sinon le manichéisme, merci pour l'histoire je ne la connaissais pas. Je savais que c'était une hérésie chrétienne au même titre que l'arianisme mais je ne connaissais pas l'histoire de Mani merci @ Ha Ca très intéressant.

    Merci aussi @ Pharisien Libéré pour les précisions très intéressantes au sujet du dualisme, et de la théodicée à travers la problématique de Satan dans les religions prétendument monothéistes, très intéressant ! En effet on ne retient que ça du manichéisme, et le Bouddhisme est exactement l'inverse, un peu comme le Nietzschéisme "par delà bien et mal" en fait, le manichéisme est plus subtil. Je ne savais pas. Merci.

  • il y a 1 décennie

    il a eu raison de rester pacifique, on serait bien mieux si tout le monde était pareil. Plus de guerres, plus de crimes, personne n'emmerde personne : le pied!!!

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Il aurait eu le sort de ses cousins , l'arianisme ou le nestorisme.

    (excuse-moi si j'ai fait un hors-sujet, je n'ai pas eu le temps de lire ton texte, faut que j'aille faire les courses avant qu'il y ait la foule chez le marchand)

  • il y a 1 décennie

    A défaut d'avoir fondé une religion durable, il est l'instigateur d'un adjectif célèbre...

  • il y a 3 ans

    Oui, un grand débat entre les différents courants serait nécessaire, mais çà ne peut être faisable que dans des pays démocratiques garantissant une certaine neutralité et n'ayant pas officiellement opté pour un ou pour plusieurs courants excluant d'autres. @Rachid, je sais très bien que tu voudrais te faire passer pour un ex musulman passé à l'athéisme, alors que ce n'est pas le cas, tu te trahis souvent, d'autant plus que tu racontes plein de choses fausses glanées çà et là sur des sites. En procédant de cette manière avec des bouts de puzzle emboités n'importe comment, il n'est pas difficile de faire passer Sarkosy pour un nazi, Bush pour un saint homme et Mao pour un sage. Cà s'appelle de la manipulation !

  • il y a 6 ans

    Ca, non!

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    C'est samedi...

    J'aurais volontiers répondu à ta question mais c'est samedi matin et c'est le week-end...

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    avec toi, ta haine de l'islam aurait-elle une limite ?

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.