FN: "L'anti-fascisme n'était que du théâtre" déclare Jospin sur France Culture, Qu'en pensez vous?

Jospin a déclaré : « Pendant toutes les années du mittérandisme, nous n’avons jamais été face à une menace fasciste. Donc tout antifascisme n’était que du théâtre. Nous avons été face à un parti, le FN, qui est un parti d'extrême droite, populiste aussi à sa façon. Mais nous n’avons jamais été dans une... afficher plus Jospin a déclaré :
« Pendant toutes les années du mittérandisme, nous n’avons jamais été face à une menace fasciste. Donc tout antifascisme n’était que du théâtre. Nous avons été face à un parti, le FN, qui est un parti d'extrême droite, populiste aussi à sa façon. Mais nous n’avons jamais été dans une situation de menace fasciste, même pas face à un parti fasciste.»

http://www.dailymotion.com/relevance/search/jospin/video/x3bvpz_jospin-et-la-menace-brune_politics

Ses déclarations montrent bien que la menace Le Pen est une pure invention du cynisme du PS. La diabolisation d’un parti de droite populiste et nationaliste en un parti fasciste n’était que du théâtre. Le FN n’a jamais représenté une menace fasciste. Tout cela n’a été instrumentalisé que pour diviser la droite et discréditer ses thèmes. Belle stratégie électorale du maître de l’intrigue F.Mitterrand, après ses échecs face à la droite gaullienne, poursuivie par L.Jospin jusqu’à S.Royal et F.Hollande.

Mais combien de personnes sont tombées dans ces pièges ? Combien croyaient vraiment faire barrage au fascisme, au retour d’une époque sombre de notre Histoire ? Cette instrumentalisation de l’Histoire, des peurs légitimes à des fins électorales est une des belles grandes bassesses de la politique. Qu’il aille dire aux militants de SOS Racisme, de la LICRA, de la LDH, à ceux qui ont rejoint un « front républicain », que tout cela n’était que du théâtre et qu’ils n’étaient que les pantins des stratèges de la Rue de Solférino.
12 réponses 12