Une alimentation saine renforce les défenses immunitaires. Ce pouvoir est entre nos mains. L'utilisez-vous?

A l'heure où l'argent pèse plus lourd dans les décisions politiques que nos bulletins de vote dans les urnes, ma question a toute sa place en rubrique politique. Non seulement le choix d'une alimentation saine (issue de l'agriculture biologique) est bénéfique pour la santé globale et évite... afficher plus A l'heure où l'argent pèse plus lourd dans les décisions politiques que nos bulletins de vote dans les urnes, ma question a toute sa place en rubrique politique.



Non seulement le choix d'une alimentation saine (issue de l'agriculture biologique) est bénéfique pour la santé globale et évite d'encrasser le métabolisme avec les résidus de pesticides des cultures, ou les antibiotiques administrés avec stress aux animaux d'élevage...

Mais de surcroît, il permet de ne plus entretenir économiquement l'industrie agro-chimique alimentaire, cause de nombreuses pollutions diffuses (nappes phréatiques, cours d'eau, océans, atmosphère...), et de prolifération de souches bactériologiques et virales toujours plus résistantes aux traitements !

NOUS AVONS UN POUVOIR !

L'ENDROIT OU NOUS DEPENSONS NOTRE ARGENT DETERMINE LE SYSTEME QUE NOUS SOUTENONS, QUE NOUS ENRICHISSONS !

Comme le rappelle Roukmoute dans sa réponse ici : http://fr.answers.yahoo.com/question/ind...
Les élevages industriels sont à l'origine de la totalité des pathologies nouvellement transmises à l'Homme depuis quelques décennies. La grippe porcine n'est que la ligne la plus récente d'une liste qui ne fera que s'allonger si nous continuons notre politique de l'autruche effarouchée face aux conséquences de nos gestes de consommation !

(grippe aviaire, maladie de Creutzfeldt-Jakob (Encéphalite Spongiforme Bovine), la peste porcine, mais encore les élevage à la dioxine et aux hormones...)
Mettre à jour: @ La France sans Sarko et @ Mooï : Chacun fait comme il le peut avec les moyens dont il dispose. Pour ma part, mon budget alimentaire (pratiquement bio à 100%) me coûte beaucoup moins que si je me nourrissais "comme tout le monde"... Simplement, je n'achète que très peu de produits transformés (je... afficher plus @ La France sans Sarko et @ Mooï : Chacun fait comme il le peut avec les moyens dont il dispose. Pour ma part, mon budget alimentaire (pratiquement bio à 100%) me coûte beaucoup moins que si je me nourrissais "comme tout le monde"...

Simplement, je n'achète que très peu de produits transformés (je mouds même ma farine), je fréquente les coopératives bio (moins chères que les magasins bio et encore bien moins que les produits bio des grandes surfaces non-bio), je vais sur les marchés, et régulièrement je fais de la pêche à pieds (ramassage de coquillages à marée basse : huîtres, moules, palourdes, bigorneaux, parfois amandes de mer et coquilles Saint-Jacques...).

J'admets qu'il n'est pas toujours facile de se débrouiller.

En outre, les jardins associatifs se développeront de plus en plus au fur et à mesure que les portes-monnaies se videront (très rentables et agréables + activité physique saine + facilite les échanges entre voisins et mutualise les frais d'achat de matériel).
11 réponses 11