Le Korrigan a posé la question dans Politique et gouvernementPolitique · il y a 1 décennie

Au-delà des apparences clivées Gauche/Droite, Démocrate/Républicain, quel est le véritable paysage politique ?

Quels sont les courants en jeu, les véritables dynamiques et alliances intra ou internationales ? (tous domaines confondus)

Et quelles sont leurs formes ? Ressemblent-elles vraiment à des partis politiques ?

Quelles sont les tendances communes (ou projets communs) qui se retrouvent dans des partis en apparence adverses ? Traduction : Qui est de mèche pour faire diversion tandis que des desseins inavouables s'accomplissent au second plan à des échelles diverses ?

Et quelles sont les lignes de fracture infranchissables ? En clair, qui sont les ennemis inconciliables ?

.............................................

Question naïve et maladroite résultant de la question de Segelflieger au sujet de la conscience politique : http://fr.answers.yahoo.com/question/index;_ylt=Av...

Mise à jour:

@ux esprits grégaires dont les perceptions se limitent à deux théories : "Tout est propre" ou "Le Fumeux Complot" :

Essayez d'imaginez que des groupes de pouvoir économique, industriel, d'armement, religieux, des cercles de fraternité quelconque... existent et fassent pression sur les gouvernements...

On pourrait inventer le mot : "lobby" ! Mais vous savez bien qu'il ne s'agit que de fantasmes...

Mise à jour 2:

@ Micdal : Je ne sais pas comment interprèter ta prévenance sans réponse.

Comment as-tu compris ma question ? Ne penses-tu pas que la politique se joue beaucoup à l'abri des regards ?

7 réponses

Évaluation
  • Segel
    Lv 7
    il y a 1 décennie
    Réponse favorite

    Je pense que le véritable paysage politique n'est pas présent dans l'élite, où tous sont d'accord sur l'essentiel mais se battent juste pour la lutte des places !

    Dans la population c'est autre chose.

    Je pense que la lutte des classes est plus actuelle que jamais.

    Le véritable clivage ne reflète d'ailleurs pas les intérêts réels des porteurs d'opinion, du fait d'une savante manipulation de l'élite.

    En réalité il y'a deux groupes d'intérêts identifiables :

    1/ Ceux pour qui le fruits de l'économie devraient aller au capital.

    2/ Ceux pour qui le fruits de l'économie devraient aller au travail.

    En pratique on voit une partie significative de petite bourgeoisie, artisans, etc, qui se range dans la catégorie 1 du point de vue du vote et des idées, alors que son intérêt immédiat devrait la ranger dans le groupe 2.

    Ceci vient, je le répète, d'une savante manipulation de l'élite visant à faire miroiter le fameux 'ascenseur social' qui n'est qu'un miroir aux alouettes tout juste anecdotique.

    En réalité, un gtroisième groupe commence à apparaître, très minoritaire pour l'instant : les anti-productivistes !

  • il y a 1 décennie

    Les personnalités politique ( de tous pays ) sont entourées de grands dirigeants d’entreprises faisant tourner l’économie des pays, ils se rapprochent du pouvoir pour exercer une influence sur les gouvernements, c’est pas un mystère, mais nous sommes loin de tout savoir ! Je pense beaucoup aux religions aussi. Les lobbies existent mais c’est bien difficile de répondre à ta question à mon petit niveau.

    @ Micdal. En tout cas la France n’a pas reçu Kadafi pour rien pourtant nous sommes paraît-il le pays des droits de l’homme.

    @ tous. Je ne pense pas que korrigan parle de la théorie du complot, suivez les infos vous pourrez comprendre la question différemment.

    http://fr.answers.yahoo.com/question/index;_ylt=An...

  • dani56
    Lv 6
    il y a 1 décennie

    je ne crois pas aux partis, tout s'articule autour d'un leader, qui doit être un meneur d'hommes et l'ami de groupes d'influences puissants. La notion de droite et gauche, ne veut plus dire grand chose. Je pense sincèrement que ces groupes d'influence mènent le monde à travers la politique. Celui qui les représente le mieux, sera amené à se présenter pour son pays, mais surtout avec leur appui financier et le pouvoir des médias qui sont aussi controlés.

    Les différences d'approche droite / gauche ne sont plus de mise, c'est le budget de l'Etat qui s'adapte à la situation économique du pays, la marge de manoeuvre financière est faible. Et cela est aggravé par la mondialisation qui a permis aux habitants des pays les plus riches d'acheter de nombreux produits sans rapports avec la valeur de fabrication chez nous. Mais cela a entrainé du chomage chez nous.

    Ceux qui tirent les ficelles des économies mondiales manipulent les emplois et s'en moque de la droite et de la gauche

  • il y a 1 décennie

    Salut Korrigan..

    Je suis un pétillant breton moi aussi et la chose clair dans le paysage politique c'est le desir de tuer les nations pour mettre en place un gouvernement mondial avec une seule monnaie.. mais bon ça il faut l'accepter c'est la Faf et les young leaders de droite ou de gauche qui nous rende dépendant des americains et nous amméne aussi à ça..et bien sur la trilateral bilderberg l'asso le siecle tous ça n'est pas démocratique..quand on s'est que hollande oubien le porte parole de bové ainsi que bayrou et des faux souvereniste comme Nicolas Dupont-Aignant en font parti tous est verrouillé voici un copié collé

    l'action de la FAF est encore plus considérable en raison de sa capacité à recruter des personnes appelées à occuper de hautes fonctions. C'est dans le programme intitulé Young Leaders qu'une véritable sélection s'opère. Comme l'affirment clairement les textes officiels : « Le programme phare des Young Leaders, piloté par les deux entités (ndlr : New-York et Paris), vise à créer et à développer des liens durables entre des jeunes professionnels français et américains talentueux et pressentis pour occuper des postes clefs dans l'un ou l'autre pays »[14]. Au sein de la sélection, c'est le professeur de science politique américain et membre du CFR, Ezra Suleiman, qui fut l'unique responsable de 1981 à 1984, puis de 1994 à 2001, du recrutement des Young Leaders en France[15]. Après une sélection drastique, seuls 125 Américains et 126 Français composent les Young Leaders depuis 1981. Dans le cas de la FAF américaine, nous pouvons citer les noms suivants avec la date d'admission : Antony Blinken (1998, ancien conseiller en politique étrangère du président Clinton), Ian Brzezinski (2001, chargé aux affaires de défense de l'OTAN, fils du célèbre géopolitologue Zbigniew Brzezinski), le général Wesley K. Clark (1983, ex-commandant en chef des troupes de l'OTAN en Europe), le président Clinton (1984) et Hillary Clinton (1983, sénateur)[16]. Dans le cas de la FAF française, nous pouvons relever en particulier : Philippe Auberger (1989, député UMP), Yves Censi (2003, député UMP), Jérôme Chartier (2003, député UMP), Nicolas Dupont-Aignant (2001, député UMP, Debout la République), Alain Juppé (1981, député UMP), Eric Raoult (1994, député UMP), Valérie Pécresse (2002, député UMP), Jacques Toubon (1983, député UMP), François Hollande (1996, député socialiste), Arnaud Montebourg (2000, député socialiste), Pierre Moscovici (1996, député socialiste), Alain Richard (1981, socialiste, ancien ministre de la Défense), Henri de Castries (1994, Directeur général du groupe AXA assurances), Emmanuel Chain (1999, journaliste), Jérôme Clément (1982, Président d'ARTE), Annick Cojean (2000, journaliste au Monde), Jean-Marie Colombani (1983, Directeur de la publication du Monde), Matthieu Croissandeau (2002, rédacteur en chef adjoint du Nouvel Observateur), Jean-Louis Gergorin (1994), Bernard Guetta (1981, journaliste à France Inter), Erik Izraelewicz (1994, rédacteur en chef des Echos), Laurent Joffrin (1994, PDG de Libération), Jean-Noël Jeanneney (1983, président de la BNF), Sylvie Kaufmann (1998, journaliste au Monde), Yves de Kerdrel (2005, journaliste aux Echos), Marwan Lahoud (1999), Anne Lauvergeon (1996, présidente d'AREVA), François Léotard (1981, ancien ministre de la Défense), Alain Minc (1981), Laurent Cohen-Tanugi (1996, Sanofi-Synthélabo et membre du conseil d'administration du think tank « Notre Europe » créé par l'ancien président de la Commission Jacques Delors[17]), Christine Ockrent (1983), Olivier Nora (1995, président des Editions Grasset), Denis Olivennes (1996, président de la FNAC) … etc[18].

    Une telle représentation souligne l'influence capitale qu'exerce la French-American Foundation dans les liens franco-américains[19]. Cette fondation organise aussi différentes conférences sur la défense, le journalisme, l'éducation ou la santé. Nous trouvons parmi les participants, outre les personnes citées ci-dessus, des noms bien connus comme Jean-François Copé (porte-parole du gouvernement Chirac en 2007), Michel Barnier (conseiller politique de Nicolas Sarkozy en 2007), Nicolas Beytout (Directeur de la rédaction du Figaro), le général Henri Bentegeat (chef d'Etat-major des armées) etc[20]. Tous ces colloques poursuivent, bien entendu, le but suprême de servir au mieux les intérêts de l'humanité.

    il y a We are change Paris qui explique bien cela ainsi que Pierre Hillard..et vive la bretagne

    Pour continuer et expliquer que la france a été manipulé par l'allemagne... c'est eux qui on le pouvoir sur les loi en europe prescoot bush le grand pére a financé les nazis, l'autre gouverneur arnold scharzenzeger....fils de Nazi tous ça c'est bizarre voir les skull et bones de l'université de yale..j'ai pas le temps de tous ecrire mais oui il ya manipulation et conspiration d'une élite de Banquier voir le film de paul grignon... je fini là la car je par d'en tous les sens salut à toi

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Micdal
    Lv 7
    il y a 1 décennie

    Attention ce participant ne vit pas toujours totalement dans notre monde, il y a beaucoup d''utopie en lui

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    La théorie du complot...tu verses dans ce fantasme.

    ERn europe c'est clair cette fois cio...l'ensemble des 27 PS sont unis autour du manifesto pour écarté le PPE. Le 24 à Toulouse, premier grand meeting français de la campagne autour de Martine. Un représentant PS de chaque pays sera là ainsi que les têtes de liste de toutes nos régions.

    Il suffit de voir le bilan législatif et économique de la droite et de la gauche pour voir que ce n'est pas pareil.

    Si on a la CMU, le RMI, la réduction du temps de travail, la sécu, la retraite par répartition...ce n'est pas à la droite qu'on le doit mais bien au PS...la droite a toujours voté contre...même si maintenant elle vante cette protection !!!

    Le clivage est bien là !

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    tout se met en place pour une economie vigoureuse une paix durable et bientot une comete viendra y mette fin prout la terre

    Source(s) : mais fort heureusement la Coree du nord le detruira avec le super missile satellite a tete chercheuse qui diffuse de la musique
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.