Anonyme
Anonyme a posé la question dans Societé et cultureReligions et spiritualité · il y a 1 décennie

Le croyant ne tente-t-il pas, par son prosélytisme, de communiquer son angoisse au non-croyant?

et ainsi tenter de s'en libérer ou d'être rassuré ?

peur de la mort,

peur du diable,

peur de l'enfer,

peur que la vie soit trop courte,

peur de la fin du monde,

crainte de dieu, etc

au fond, le croyant n'est-il pas un petit être fragile qui exprime toute son angoisse, dans la prière ou son désir qu'on le comprenne, face à une réalité qui lui apparaît comme hostile ?

Mise à jour:

@ooohh : sauf qu'il vaut mieux demander une augmentation de salaire à son patron qu'à dieu pour être mieux payer. c'est plus efficace !

Mise à jour 2:

@destruktor : tu te reconnais dans mon portrait du croyant mais tu ne l'avoue pas par orgueil ! ne fais pas le nigaud.

Mise à jour 3:

@destruktor : en fait (ma bonté me perdra !) il y a une différence fondamentale entre peur et angoisse. l'athée peut avoir peur pour une raison bien réelle. mais le croyant a de l'angoisse car l'angoisse n'a pas d'objet d'angoisse ... la mort n'existe pas ;)

13 réponses

Évaluation
  • Anonyme
    il y a 1 décennie
    Réponse favorite

    Ce qui étonne le croyant c'est que nous (pas tous, il est vrai, il y a des athées profondément torturés) restions de marbre face à ces angoisses. Certains n'arrivent même pas à le concevoir.

    Ces peurs sont propres à tous les humains, mais certains arrivent à les dompter, à les canaliser sans devoir recourir à un programme religieux faiseur de sens.

    Cette "autonomie" est perçue comme la plus perfide des arrogances alors que je pense, au contraire, qu'elle est une forme d'humilité et de liberté. Cette autonomie libère du joug de la croyance imposée par une peur viscérale et reptilienne.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    Bizarre, je trouve que l'espoir en une vie éternelle donne paix et non angoisse. Où as-tu vu que le croyant a toutes ces peurs que tu énumères ? A part les religions qui font de l'Apocalypse leur dada...et encore !

    Nous n'avons pas peur de Dieu, nous l'aimons, grande différence. La "crainte" veut dire respect.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    Il y a de ça. Quelque chose me dit que les plus prosélytes sont en fait ceux qui doutent le plus de leur religion... Ils cherchent à se rassurer. Vouloir convertir les autres, c'est au fond chercher à se convertir soi-même.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    je suis croyante et je n'ai peur de rien de tout ça, il n'y a aucune raison que je communique aux autres des terreurs que je ne ressens pas.

    Et pour l'angoisse, elle n'est pas typique et exclusive des croyants, tu fais trop d'amalgames, toi .. Regarde autour de toi, tu as des athées terriblement anxieux, et des croyants fort sereins qui ne trouve aucune hostilité dans la réalité (et l'inverse..)

    et puis, si tu ne crois pas à l'enfer et à la fin du monde ( comme moi) en quoi ça te terroriserait ?

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 1 décennie

    Mon cheminement en tant que croyante, en tant que chrétienne m'a menée à me libérer des angoisses qu'une certaine conception de la religion aurait voulu m'imposer. Les livres d'un prêtre psychologue qui arrive à concilier la foi et la psychanalyse jungienne, les stratégies qu'il a développées m'ont aider à me réconcilier avec moi-même. S'il me reste des angoisses - pour le moment, je n'en ressens aucune- j'ai les outils pour y faire face.

    Quant au prosélytisme, il n'est pas l'apanage de tous les croyants. Je ne me cache pas de ce que je suis, je suis ouverte aux questions des autres mais je n'essaie pas de bourrer le crâne de ceux que je rencontre. Je sais que ça ne sert à rien, si ce n'est à faire fuir son monde.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    Mais, ils ne devraient pas avoir peur, puisque la mort n'est pour eux, qu'une porte vers la vie éternelle. Grand bien leur fasse. Je n'ai rien contre les croyants. Beaucoup aident leur prochain (mais ceux là n'agiraient ils pas de la même façon, sans la religion?). Je les regarde comme je regarde des enfants qui croient aux contes de fées...Tant qu'ils restent sages et paisibles...Ils ont fait un choix, et je le respecte.

    Le problème c'est que beaucoup veulent imposer leurs idées, et qu'ils sont persuadés de leur bon droit. Alors, on prend les armes pour s'imposer.. on terrifie...on interdit, on divise, on maltraite, et on excuse parce que c'est dieu qui arme leur bras. Et je parle de toutes les religions.

    Doit on détruire des vies sous prétexte de sauver des âmes? (Voir les conneries irresponsables débitées par le pape ces derniers jours! Il a quand même une responsabilité sur la progression du sida en Afrique non? Voir les bêtises distillées par des imams intégristes...etc)

    Ne pas être croyant ne veut pas dire ne pas avoir de valeurs... et j'ai connu bien des croyants qui, sous leurs airs de personnes irréprochables.....

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    Ah que de blasphèmes dans ce discours!

    Les croyants faibles et fragiles, jamais de la vie. Ils ont juste un égo surdimensionné. Ils sont trop important, pour penser qu'ils puissent mourir... La fin du monde ? Jamais de la vie, eux ils vont passer à travers et y survivre ! L'Enfer ? Ce lieu de torture ? Que de bêtises, eux ils vont se dorer la pilule au prêt du Grand Patron. Le Diable ? Que nenni, eux ils ont connaissance du Grand Secret celui qui leur permet de tenir ce monstre à distance. L'ignorance de certains face au monde? De la tarte ! Eux ils savent tout sur tout, car "Dieu a dit...". La lumière, ah ça ils aiment, ils savent car ils lisent les Livres, alors ils ont les yeux "grands ouverts"....

    Avec tout cela, je crains parfois que leurs têtes ne puissent passer la porte du Paradis.

    Source(s) : (S)
    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    L'analyse est à mon sens pertinente...mais reste tout de même conscient qu'elle n'est pas absolue, elle ne correspond qu'à une "certaine" croyance.

    D'autres formes de croyance sont bien plus sereine!

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    Relis bien ta question.

    Ce n'est pas une question.

    Ce qui est le plus marrant c'est que tu reproche le prosélytisme des croyants en leur opposant ton propre prosélytisme d'athée ...

    Sans rancune ? ;)

    Source(s) : @Sylvain B: "Je suis croyant et je vous emmerde" ?? Là il y a un cas de conscience pour toi .. ça colle pas quoi !! Etre croyant c'est reconnaitre chez tout le monde un lien de fraternité non ? Moi aussi je suis croyant et, à priori, j'aime tout le monde, même les athées... et toi ! ;)
    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Toujours aussi frustré...trouve toi une femme ...

    Franchement , en te lisant , tu crois toujours détenir ''la vérité""..

    Quel angoisse parle tu ?

    Est-tu conscient que l'on peut etre athée et extremement angoisé?...

    Moi je suis croyant et le seul , qui m'angoisse actuellement , c'est de ne pas cramé les spaghetty bolo , que je suis en train de préparé...

    Source(s) : Embrasse l'islam pour ton salut ......^^
    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.