Paris est-il/elle poétiquement masculin ou féminin?

On dit "le" Paris historique, "le" Paris des Rois, "le" grand Paris, mais au niveau poétique, on dit "Paris est une blonde, Paris reine du monde" (Mistinguett) et "Quand tu brilles sous la pluie, C'que t'es belle en pleine nuit" (Marc Lavoine) mais aussi... afficher plus On dit "le" Paris historique, "le" Paris des Rois, "le" grand Paris, mais au niveau poétique, on dit "Paris est une blonde, Paris reine du monde" (Mistinguett) et "Quand tu brilles sous la pluie, C'que t'es belle en pleine nuit" (Marc Lavoine) mais aussi "Paris est un crapeau" (Alain Leprest) ou "Paris est un héros populaire, un rebelle fatigué" (Trust), comme si le féminin renvoyait à la beauté. On dit qu'il faut rendre féminins les noms de ville qui finissent par une syllable sourde ou une voyelle (Bruxelles, Venise, Rome) or pour Londres c'est plutôt habituellement le masculin. Et pour Paris? On a l'impression d'un rapport sexiste au genre (féminin doux, agréable ; masculin dur ou puissant). A votre avis, Paris, au niveau poétique, doit-il/elle (!) finir par être féminin ou masculin?
6 réponses 6