Anonyme
Anonyme a posé la question dans Politique et gouvernementGouvernement · il y a 1 décennie

N. Sarkozy, en jouant la carte du "pourrissement" en Guadeloupe, n'a-t-il pas révélé son incapacité à gérer ce?

genre de crise ?

Alors que l'Etat a toujours été omniprésent dans toutes les décisions économiques et politiques, relatives aux DOM/TOM, Yves Jégo et le Premier Ministre ont préféré se désengager et laisser "les partenaires sociaux" discuter entre eux, encouragés en cela par le Chef de l'Etat qui n'a semblé appréhender la gravité du problème des Antilles, qu'une fois que le maison brulait, c'est à dire au bout d'un mois de tergiversations, période pendant laquelle le Gouvernement à tenté de "noyer le poisson".

Cynisme ou incompétence notoire ? c'est vrai qu'aller en Irak pour jouer au représentant de commerce, était certainement très urgent.

Mise à jour 2:

Et Luc Chatel d'en rajouter, quand il dit que la Réunion du Conseil Inter-Ministériel de l'Outre-Mer se réunirait dans quelques jours. N'est-ce pas pitoyable ?

http://fr.news.yahoo.com/2/20090218/tpl-le-comite-...

Mise à jour 3:

YANN KHADER - merci, je pense que vous analyse est assez juste, mais qu'effectivement, c'est risqué.

Mise à jour 4:

Et ceux parlant d'indépendance, ne savent pas de quoi ils parlent, car c'est une chose, que la France, et qui l'en blamerait, dans le contexte géo-stratégique actuel, n'accordera jamais, ce serait une très grave erreur politique. C'est bien pour cette raison que Mme Thatcher avait décidé de faire la guerre au début des années 80, pour le rocher des Iles Faklands.

Mise à jour 5:

RED - je suis d'accord pour le cynisme, je pense que certains considèrent toujours les Antillais comme des citoyens de seconde zone, y compris certains membres de notre Gouvernement.

Mise à jour 6:

PATRICK DE ST CHEF - petite réflexion d'un petit esprit, pourtant réfléchir ne fait pas mal à la tète, si ?

16 réponses

Évaluation
  • il y a 1 décennie
    Meilleure réponse

    Qu'aurait eu à gagner Mr Sarkozy en montant en première ligne plus tôt ?

    Une résolution plus rapide du conflit ? Peut-être, mais pas certain.

    Une nouveau cliché d'activisme politique à ajouter à son portrait ? Sans doute.

    Était-ce suffisant ? Le jeu en valait-il la chandelle, vu de l'Elysée ?

    En revanche, le fait de se tenir en second rideau avait des avantages majeurs :

    1. Mr Sarkozy, et le gouvernement restent intacts, le capital politique n'a pas été entamé.

    2. la crise dans les Dom-Tom pourrait servir pendant ce temps d'avertissement à l'électorat de Mr Sarkozy :

    - ce n'est pas le moment de quitter le bateau

    - dans la tempête, le capitaine démontre son calme et sa sérénité

    3. la crise dans les Dom-Tom oblige les oppositions à se prononcer sur le sujet. Pour les oppositions parlementaires, le piège est de se rapprocher trop près des positions du NPA.

    4. Pendant ce temps-la, on oublie un peu la crise économico-financière qui fait des ravages dans les pays développés.

    5. Il sera toujours temps de faire preuve de fermeté et d'autorité pour la galerie, et de souplesse en coulisses, quand les guadeloupeens auront fini de déverser leur rancoeur dans les rues.

    Tout cela, bien sur, ne vaut que si la situation en Guadeloupe ne contamine pas les autres Dom-Tom, puis la métropole. Le pari est-il risqué ? Je ne sais pas.

  • il y a 1 décennie

    Sarkozy est certainement cynique, mais sur ce coup là, il a probablement d'abord été j'men-foutiste et ensuite incompétent.

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Mis à part les UMP bornés qui préconisent l'indépendance, reflétant ainsi l'incompétence de ce pouvoir méprisable, tout le monde a compris que :

    - laisser les héritiers des esclavagistes au pouvoir économique

    - envoyer après 15 jours un Jégo sans pouvoir, désavoué 24 heures après un accord

    - envoyer des gendarmes aux cris de "sales négres"

    C'est la pire des solutions !

  • il y a 1 décennie

    Bonjour, Zelda !

    Je crains que ce ne soit par incompétence.

    Et, ce n'est pas pour excuser l'actuel locataire de l'Elysée - que je ne porte pas dans mon coeur, tu ne l'ignores pas ! - mais c'est une constante dans l'(in)action/réaction des politiciens français.

    Les réels seuls à pouvoir être vraiment au courant des choses pourraient être les hauts-fonctionnaires mais ils sont repus, trop gras, ayant trop bien profité.

    Daniel Justin, doyen de la faculté de droit et d’économique de la Martinique, répondant au journal La Croix (17/02/09), déclarait :

    "Une nouvelle génération de responsables politiques, dont la sociographie révèle qu’ils connaissent mal les problèmes et les préoccupations dans tout l’outre-mer, a émergé en métropole, à droite comme à gauche.

    Là résident sans doute de nombreux malentendus ou incompréhensions, voire des maladresses. On ne peut qu’être frappé de l’attitude du secrétaire d’État à l’outre-mer qui donne parfois l’impression qu’il découvre l’ampleur de certains problèmes et leur épaisseur historique."

    Au cours du printemps 1989 la Corse vit l'un des plus importants mouvements sociaux de son histoire. 66 jours de grève ! La mobilisation contre la cherté de la vie (30% de plus que le reste de la France) grandissait dans l'île les actions revendicatives des salariés se multipliaient, les syndicats réclamant des mesures immédiates. Mais, pendant une semaine, le seul lien réel avec l'Etat fut la police et l'armée. Malgré les demandes, aucun dialogue. Rocard laissait pourrir. Au bout d'un peu plus d'un mois, on (l'Etat) proposa une prime de 30 francs (4,5 €) par mois ! 66 jours avant une solution... ou du dialogue à la française !

    Et c'étaient des socialistes !

    Pourquoi veux-tu que l'ado attardé de l'Elysée fasse mieux ?

    Et je te donne raison, une fois de plus, quand tu dis que "ceux parlant d'indépendance, ne savent pas de quoi ils parlent".

    Je m'aperçois que je n'ai répondu qu'à une partie de la question. Alors, je reprends !

    Les békés existent dans toutes les régions, hors Ile-de-France. Ce sont des politiciens, plus ou moins véreux et à la botte de caciques locaux, sous la haute protection et avec la complicité de l'Etat, préfets et police.

    Les décisions sont prises par ces békés, en accord avec l'Etat !

    La France est bâtie comme une vaste entreprise de colonialisation du pays par Ile-de-France. C'est déconcertant d'entendre qu'un chef d'entreprise de Rhöne-Alpes (pourtant 2ème plus riche région de France) soit obligé de travailler avec Paris alors qu'il a Turin, Genève, Marseille à sa porte. C'est ainsi !

    En 1947, Jean-François Gravier (1915-2005), géographe, publiait "Paris et le désert français". Il y accusait Paris d'avoir bouffé les ressources et les talents de la province française : "dans tous les domaines, l'agglomération parisienne s'est comportée depuis 1850, non pas comme une métropole vivifiant son arrière-pays, mais comme un groupe "monopoleur" dévorant la substance nationale."

    Et on a beau, de Paris, m'expliquer que ce n'est plus vrai, qu'il y a eu la décentralisation, je n'y crois pas : Il y a Paris et ses colonies et plus on s'éloigne de Paris et plus les békés se comportent en esclavagistes.

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • RED
    Lv 7
    il y a 1 décennie

    la réponse de yann khaderخضر est pertinente.

    sinon, une seule participante nomme ici ce que beaucoup pensent tout bas, à savoir le racisme, qui permet de considérer des gens en fonction de leur appartenance ethnique (des Antillais ici) comme des citoyens de seconde zone.

    ça peut paraître incroyable en 2009, pourtant, combien de réponses sur ce site concernant cet évènement ne parlent-elles pas d' indépendance pour la Guadeloupe? bizarre, les mêmes personnes dont sans doute les ancêtres n' auraient pas trop aimé entendre parler d' indépendance pour leurs esclaves; mais maintenant que les descendants de ceux-ci viennent réclamer un peu de justice sociale c' est niet.

    vous parliez de cynisme n' est-ce pas?

    décidément ..

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    La France a besoin d'un Grand homme pour la commander. Elle ressemble à un pantalon de grande taille qui ne peut être porté que par un homme de grande taille, De Gaule Porté par un petit monsieur de petite taille et en plus sans bretelles, le pantalon va tomber. C'est ce qui se passe actuellement. Le pantalon france est tombé, et le melon auquel in manque une tranche, les fesses du petit Mr avec sa petite taille sont exposées à l'air libre.

    Ce qui se passe actuellement n'est que le résultat de la loi deux poids deux mesures et la suite de la guerre d'Algérie.

    Source(s) : Solution : La prochaine fois, naïfs français voter pour des français d'origine et non des photocopies non légalisées, de vrais français qui n'appartiennent à aucun parti. Tous vos partis sont minés par des sionistes deux poids deux mesures qui cherchent à faire de la Grande France, un DOM israélien, si elle ne l'ai pas déjà. Un Algérien qui connaît bien Île de France et sa politique deux poids deux mesures.
  • Micdal
    Lv 7
    il y a 1 décennie

    Pour faire bref dans quels domaines a-t-il montré sa capacité ? A part prendre le contre pied de ses ministres pour se faire "mousser"

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    @Madame.. On ne sert que de ce qu'on est capable de donner .. Vous avez dit "pourrissement" non ????

    @Yannnn !! Comme toujours belle analyse mais est-elle en rapport avec le vécu ?? Ne serait-il pas temps de penser que disserter est superflu ? Bref .. Pour résumer le Gouvernement n'a t'il pas le feu au cul ???

    "Gouverner ne consiste pas à aider les grenouilles à administrer leur mare".. Signé Monsieur Audiard

    @RED .. Probleme de couleur.. Le rouge doit être dur à porter actuellement .. Juste pour rire !!!

    @Natacha.. Aucun doute !! Vous êtes blonde !!!!!!!!!!!!!!

    ...

  • il y a 1 décennie

    Ce ne sont que les prémisses de ce qui pourrait arriver en France.

    Je trouve triste d'avoir entendu au journal de 13 heures sur F2 qu'il fallait venir à l'Elysée pour résoudre ces problèmes là.

    J'ose espérer qu'un jour nous ne verrons pas des pillards envahier nos supermarchés à titre de représailles parce que les moins défavorisés commencent à avoir faim, sont au chômage, en crise ou menacé d'être expulsés et j'en passe et des meilleures.

    Je ne pense pas que cela soit une incapacité de gérer, c'est une question de vote de la moitié du peuple français qui a voté pour le Président.

    Nous savons tous que le pétrole, les banques et les voitures pour le moment passent d'abord avant ce qu'il y a dans notre assiette hélas !

  • il y a 1 décennie

    Hello il ne pas tout faire, et décider, à lui seul, comme, d'habitude !!!!! bye

    http://fr.answers.yahoo.com/question/index;_ylt=Ak...

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.