Jamydefix a posé la question dans Politique et gouvernementPolitique et gouvernement - Divers · il y a 1 décennie

L'art peut il être positif ou négatif?

Question très politique...

Mise à jour:

Si NON

Penseriez vous l'art et l'estétique n'aurait donc aucunes influence sur le comportement des gens ?

Mise à jour 2:

@<.....................>

Suis parfaitement d'accord avec ton long discoure,mais je ne comprend pas que tu puisse dire au début,"ni l'un ni l'autre"quand la suite semble démontrer exactement le contraire...

Mise à jour 3:

@<...........>oui tu a raison,je pencherais plutôt pour l'un et l'autre,car le ni l'un ni l'autre, me semble sous estimer les pouvoir réel de l'art en générale.

Ce que ne semble pas du tout faire la publicité les architectes ou la même les politiques,quant ils se servent de l'art pour mieux vendre,conditionner ou marcher au pas.

Mais comme tu dit,tout dépend si on tient compte de la double annulation ou pas.

Merci de laisser ainsi à L'ART toute sa libèrté d'expression.

Tu es vraiment un artiste

8 réponses

Évaluation
  • Meilleure réponse

    Ni l'un ni l'autre. Le vrai Art doit poser des questions, déranger le spectateur pour le faire réfléchir sur sa société ou culture. Quand G. Von Haggens ou J.P. Witkin utilisent des cadavres pour leurs oeuvres, ils dérangent car ils "profanent" des corps, chose impensable dans la culture occidentale, et pourtant ils nous posent la question du pourquoi cette indignation. Ces oeuvres dérangent et sont des fois censurées car elles remettent en cause le statut de l'être humain, elles le désacralisent et en font un simple matériau, alors que Géricault le faisait déjà dans ses études anatomiques il y a des siècles (il peignait des membres découpés récupérés sur des cadavres) et ses oeuvres ne choquent pas car elles ne sont que de simples représentations de cadavres et sont signées "Géricault". Pourtant, les oeuvres de Géricault, Von Haggens ou Witkin sont aussi esthétiques... Ce n'est plus l'esthétique qui choque, c'est le matériau et le message véhiculé: comment se fait-il que Von Haggens et Witkin soient classés comme subversifs et ont souvent des polémiques à chaque exposition alors que Gary Hill est acclamé pour ses oeuvres où il découpe des animaux? Car découper un animal ne blesse pas notre égo d' "espèce dominante" alors que découper un humain nous rappelle que nous ne sommes que de la chair avant tout. J'avais fait l'expérience il y a quelques années de peindre un paysage avec mon sang, les gens qui ont vu cette "peinture" la trouvaient très belle jusqu'à ce qu'ils sachent que c'était du sang humain, et là bizarrement elle dérangeait et j'ai été cataloguée comme une malade mentale. Pourquoi? A cause du matériau utilisé qui n'était pas conforme. De nos jours on peut remettre en cause l'esthétisme (grâce aux Impressionistes et aux Cubistes qui ont cassé l'esthétisme imposé depuis des siècles dans la culture occidentale qui devait respecter le figuratif comme copie du réel) sans choquer du temps que le matériau utilisé reste conforme à notre société. Même Jota Castro, ancien diplomate reconverti en artiste purement politique, ne choque pas quand dans ses oeuvres il met des représentations de Bush, Blair et Berlusconi sortant d'un baril de pétrole, ou pendant Berlusconi comme Mussolini (par les pieds) au-dessus d'un drapeau européen cloté, ou fait la liste des ordures de l'humanité dns son triptyque des "Motherfuckers". Pourquoi? Parce qu'il utilise des matériaux conformes dans ses oeuvres, donc les rares polémiques qu'il suscite ne sont que des polémiques de surface. Les vrais artistes polémiques, maltraitant leurs corps, (comme C. Burden, G. Pane, V. Acconci ou Orlan) mettent des années à être acceptés alors que les artistes dont les oeuvres ne font que véhiculer un message politique ou remettre en question une idée reçue (sans toucher aux vrais taboos de notre société) sont rapidement acceptés. Le vrai Art remet en question les sociétés en profondeur, qu'il soit esthétique ou non, donc déstabilise moralement le spectateur car il brise un taboo (lié à l'éducation souvent car ce qui choquera dans une culture ne choquera pas forcément dans une autre, par exemple montrer la sexualité choquait la culture occidentale jusqu'à la fin du XIXème siècle alors qu'en Inde elle était affichée sur certains temples bien avant).

    Par contre, de nos jours, ce qui influence fortement les gens est le cinéma, car tout film fait inconsciemment la publicité de la culture d'où il provient. Les taboos ne sont pas les mêmes d'une société à une autre, les films peuvent choquer la culture où ils sont montrés selon leur thème (un film comme "La saveur de la pastèque" ne choque pas en Asie alors qu'ici certains l'ont catalogué comme pornographique). C'est comme le cinéma hollywoodien ou les séries américaines: ce sont implicitement des reflets et une promotion de la société américaine (par exemple, la série "Dexter" est une forme de promotion de la peine de mort en rendant un sérial-killer/bourreau attachant). Les films influencent les comportements, même si la personne sait que le cinéma et la télévision ne sont que de la fiction, les images montrées vont l'influencer implicitement (les massacres d'étudiants aux USA par des adolescents fans de jeux vidéos ou de films d'horreur et de violence en sont le triste exemple). Le cinéma est peut-être l'Art le plus influent sur les gens car il le fait directement alors que les autres Arts mettent des années à influencer vraiment les comportements.

    @Jamy: ni l'un ni l'autre car d'un coté le fait de questionner est plutôt positif (la remise en cause est toujours un bon point, celà permet de voir où sont les erreurs et de ne pas stagner), mais de l'autre les vraies questions provoquent des sentiments négatifs (une forme de douleur morale car on met en doute ses bases). Le positif de l'action de l'artiste est annulé par le négatif de la réaction première du spectateur, et vice-versa. Mais on peut dire aussi que le vrai Art est positif ET négatif, mais on obtiendra aussi cette double annulation. Je suis plutôt du coté du ni l'un ni l'autre mais la théorie du l'un et l'autre tient aussi la route, tout dépend si on tient compte de la double annulation ou pas.

  • TOTO
    Lv 7
    il y a 1 décennie

    L'art négatif, ce n'est pas de l'art, s'appelle du commerce.

  • ?
    Lv 7
    il y a 1 décennie

    Et si on parlait de REGRESSIF !!!!!

    On est en plein dedans .. Et je veux pas y aller !

    ....

  • Micdal
    Lv 7
    il y a 1 décennie

    L'art est juste le reflet de son époque, il est mais ni positif ni négatif, nous ne sommes ni dans l'art hitlérien ni dans celui de Staline. Pas même dans celui du Moyen Age qui se voulait pédagogique

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 1 décennie

    De nos jours il est négatif pour un politicien qui est un grand menteur et magouilleur comme disait Vauvenargues :"L'art de plaire est l'art de tromper."

  • il y a 1 décennie

    L'art, quel qu'il soit, est une façon de s'exprimer. Le résultat, positif ou négatif dépendra de l'état d'esprit de l'artiste! Si un écrivain ou un peintre est en dépression, le résultat sera noir; alors que d'un autre coté, si le créateur est heureux, joyeux ou je ne sais quoi, son travail sera jovial et positif!

  • il y a 1 décennie

    Oui. Pour être positif, l'art doit transcender.

  • il y a 1 décennie

    DESOLE , mais je pense que pour le moment il est plutot NEGATIF ???????

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.