Anonyme
Anonyme a posé la question dans Politique et gouvernementPolitique et gouvernement - Divers · il y a 1 décennie

"La France est en train de s'installer sans s'en apercevoir dans une forme de "fascisme mou", c'est ce que me?

disait hier matin, un chauffeur de taxi d'origine portugaise, ayant fuit le Portugal de Salazar au début des années 70, pensez-vous qu'il a raison ?

"Jean L. tient à garder l'anonymat. Mardi 1er avril 2008, ce polytechnicien de 56 ans résidant dans le 16e arrondissement de Paris, consultant en management, va chercher sa fille âgée de 9 ans à la sortie de l'école, en voiture. Il s'engage dans une rue bouchée par un camion. Se rendant compte qu'il ne sera pas à l'heure, il empoigne alors son téléphone portable pour prévenir sa mère. "J'avais bien vu qu'il y avait une escouade de policiers en train de verbaliser des voitures mal garées, raconte-t-il. Mais j'étais arrêté et une policière m'a sauté dessus en hurlant".

Jean L. n'insiste pas, il lâche son téléphone et repart dans une autre direction. "Au bout de quelques mètres, dit-il, je me suis aperçu que la policière courait à côté. Derrière moi, des policiers ont jailli de leur véhicule. Ils m'ont braqué une arme sur le front. J'ai eu peur, j'ai bloqué les portières." Mal lui en a pris. La policière fait voler en éclats sa vitre avant-gauche avec sa matraque. Jean L. est saisi, plaqué au sol, menotté et placé en garde à vue 24 heures. "On était deux, dans une cellule de 3,50 m sur 3,50 m. Le problème, c'est qu'au fil de la nuit, on était douze..." Son procès a eu lieu début janvier. Il est accusé d'avoir téléphoné au volant, de refus d'obtempérer, de délit de fuite et de rébellion"...................

http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/02/04/l...

Que penser d'une visite du Chef de l'Etat dans le Val d'Oise, qui mobilise également des centaines de policiers et gendarmes pour faire face à une centaine de manifestants et ou la population est contrainte pendant plus d'une heure à ne pas quitter son domicile ?

http://fr.news.yahoo.com/63/20090204/tpl-sarkozy-v...

La France, Patrie des Droits de l'Homme ou toute moquerie envers le Chef de l'Etat de la part d'un Citoyen, ou d'un organisme de presse "indépendant", s'il en reste, est maintenant sanctionnée par un procès en bonne et du forme et de la garde à vue........................

Et les exemples se multiplient tous les jours.

26 réponses

Évaluation
  • il y a 1 décennie
    Meilleure réponse

    c'est flippant! mais le plus flippant c'est ceux qui prennent la défense des flics et du gouvernement dans ce genre d'histoire où les preuves sont poignantes, évidentes, irréfutables et effrayantes!

    les démocraties fascistes et le libéral fascisme, crois moi on n'a pas fini d'en entendre parler entre la crise économique mondiale, qui n'est que la conséquence logique de l'avarice et de la bêtise humaine de ceux qui nous dirige politiquement et financièrement (la loi des 20/80 de Paretto et sa théorisation de "l'élitisme", inspirateur du fascisme mussolinien), et la montée effrayante du nationalisme et des politiques ultra sécuritaires (l'éloge de la police et de la nation, propagande sur l'insécurité, le contrôle des médias, ce sont parmi les divers et nombreux éléments fondateurs qui permettent la mise en place d'un régime fasciste dans sa théorie)

    heureusement la liberté d'expression (quoique fragilisée par Sarkosy), la communication et Internet empêchent nos sournois dirigeants politiques d'accomplir pleinement leur dessein (tout contrôler même notre pensée et s'enrichir à foison) mais objectivement....ça craint!!!

    Obama va faire du bien, mais si l'Europe se met à l'heure de Bush au moment où les USA font leur mea culpa...avec en plus la Chine et L'Inde qui n'ont aucune envie de réguler le marché économique....on est mal barré...

    et le fascisme, je le rappelle, est un dysfonctionnement d'un type de gouvernement (qu'il soit démocratique, oligarchique ou communiste)

    C'est le basculement des dirigeants vers les pleins pouvoirs au détriment de la liberté de ses habitants!

    C'est le basculement autoritaire et dictatorial des gouvernants qui imposent leurs idées et font de leur suivants les nouvelles élites de la nation

    (attention à ne pas confondre liberté et libéralisme non plus!!)

    Bref, à partir du moment où notre feu ministre de l'intérieur a parlé de tolérance zéro, on était mal barré!!

    les français ont décidé de mettre un robocop bling bling menteur et sans coeur à la tête du pays, et la démocratie, c'est la dictature de la majorité...et malheureusement la majorité, aussi appelé masse, elle consomme du TF1 de la pop star, de la star ac et toute la merde qu'on donne à manger aux cochons...

    donc voilà on est bien empêtrés dans notre démocratie oligarchique libéral fasciste, si Orwell voyait l'Angleterre d'aujourd'hui il se retournerait 100 fois dans sa tombe!! Il a voulu prévenir pour guérir, au final il a inspiré!! (big brother, les caméras partout, les hélicos, la police suréquipée..)

    Il a écrit 1984 pour prévenir et empêcher l'essor du fascisme, car il avait compris que le fascisme n'est pas un corps fixe, c'est un dysfonctionnement intelligent de notre façon de gouverner qui s'adapte à son époque et à son contexte!

    Vu les habitudes belliqueuses d'hier il était facilement identifiable, mais aujourd'hui le fascisme est plus sournois...car il est économique...ou sécuritaire...

    Monde de merde!!!!!!!!!!

  • il y a 1 décennie

    On peut trouver l'exemple contraire aussi vous savez... Une anarchie la France ?

    Des directeurs d'établissements scolaires qui ne respectent pas les lois (qui ne veulent pas appliquer certains programmes de fichages) ; des communes également (en ce qui concerne le service minimum par exemple) ; des députés de la République qui appellent à la désobéissance civile... Je pense à M. Mamère.

    Mais je ne voudrai faire, comme vous le faites, de certains cas une généralité.

    D'ailleurs, comment peut-on parler de fascisme alors qu'une centaine de petits clampins dans la rue, suffisent à faire freiner un gouvernement... Je pense à la réforme de l'EN entre autres...

    Et je trouve que Sammy a totalement raison sur les performances de nos forces de l'ordre, dès lors qu'il s'agit de faire face aux émeutes...

  • il y a 1 décennie

    Il y a actuellement de multiples faits, qui pris isolément peuvent sembler anodins mais dont l'accumulation est très inquiétante : par exemple bavures policières, désignation du président des chaînes publiques par le président, suppression des juges d'instruction, fichage ADN pour des faits mineurs et avant toute condamnation (et on reste au fichier même après un éventuel non-lieu), caméras de surveillance partout, interconnexion des fichiers informatiques (la CNIL manquant cruellement de moyens)... On pourrait encore en citer des dizaines. Tout va dans le sens d'une montée de l'intolérance, d'une banalisation de l'autoritarisme, d'une tendance tout-sécuritaire qui fait que la France ressemble de plus en plus à une démocratie-like à la Poutine.

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    peut-être que le fascisme mou commence quand on considère que les autres sont "lobotomisés (comme le dit Freedom) ou "cons" ou "débiles mentaux" (comme le dit un autre)...

    ou peut-être même quand on conseille à ceux qui ne pensent pas comme nous d'aller tester la pénétration anale (comme toi !) !!

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 1 décennie

    Quand on voit les armadas déployées pour chacun de ses déplacements...Oui il y a une certaine idée de culte de lui-même qui revient à penser qu'il agit comme tous ces dictateurs de l'époque qui sanctionnaient, s'octroyaient tout, agissaient seuls ou à l'encontre de leurs ministres et qui surtout définissaient leurs déplacements comme un évènement sous haute surveillance.

  • Micdal
    Lv 7
    il y a 1 décennie

    Dans le fascime régime totalitaire il y avait une idéologie, la volonté de créer un "homme" nouveau fanatiquement dévoué à l'idéologie et à son chef

    Nous sommes dans un régime autoritaire, sans autre idéologie que l'argent. Il y a de plus en plus de poins communs avec le Second Empire, que MAM se souvienne avant de lâcher la bride à sa police, que l'assassinat du journaliste Victor Noir par une personne "intouchable" a marqué le commencement de la fin du régime.

    Pour ceux qui ne voudraient pas comprendre, c'est l'excès d'injustices qui provoque au final un réveil, car trop c'est trop

    La Patrie des droits de l'Homme et du citoyen c'était juste l'égalité en droits et rien d'autre, il avait été sérieusement envisagé de mettre en face les devoirs, car il n'y a aucun droit s'il n'y a pas de devoir. Certains feraient bien de s'en souvenir avant de cautionner tout et n'importe quoi

  • il y a 1 décennie

    Fascisme, même "mou", le mot n'est pas bien choisi.

    Des abus policiers, voire des bavures, il y en a toujours eu, surtout dans les gouvernements de droite.

    Dire que les gouvernements de droite donnent plus de gueule aux flics, OK.

    Dire que Sarkozy rompt avec une idée de la République et de la démocratie, OK aussi.

    Dire que Sarkozy a une tendance à vouloir gouverner en dictateur, le mot n'est pas trop fort. Et cela à cause de son culte du moi exacerbé. On savait ce qui allait venir avant qu'il ne soit élu Président, donc cela ne m'étonne guère.

    Parler de fascisme, je crois que nous avons intérêt à choisir nos mots afin d'être le plus juste... et le plus percutant possible.

    OK pour une dictature molle.

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Depuis quelques temps la France glisse de manière de plus en plus évidente vers l'autocratie. Si celle-ci réussi à s'imposer -- et avec une droite aux ordres et une gauche comateuse, je vois mal comment elle ne pourrait pas -- alors ils est probable que commencera la seconde phase du glissement, plus dure encore, vers la dictature.

    Quant à cet article, il illustre une fois encore que la justice en France est un mot vide de sens. La peine dépendant essentiellement de la fonction, du carnet d'adresses et de la présence médiatique, et non plus de la réelle gravité du crime ou du délit.

  • il y a 1 décennie

    le GROS probleme c'est ts ses cons (comme "kiki93" par exemple) qui disent "et alors " faut être débile mental pour ne pas voir que la dictature est en marche et que la police est devenue un instrument politique ...

    on a touché le FOND ...

    LISEZ MON NOM !!!

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Un fascisme mou tu es gentille .Moi j suis malade de voir tous ça.

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.