Comment sortir naturellement d'une grande dépression nerveuse ?

Bonjour à tous et à toutes, je lance un appel à l'aide car depuis quelques 3 mois, je souffre de dépression nerveuse. Je ne veux pas aller voir de psychologues, mais je sais néanmoins que je suis atteint de dépression nerveuse grâce à ce lien : http://www.depressionnerveuse.fr/ " Je voulais faire une... afficher plus Bonjour à tous et à toutes, je lance un appel à l'aide car depuis quelques 3 mois, je souffre de dépression nerveuse.
Je ne veux pas aller voir de psychologues, mais je sais néanmoins que je suis atteint de dépression nerveuse grâce à ce lien : http://www.depressionnerveuse.fr/ "

Je voulais faire une tentative de suicide en cours, récemment. Je me met à pleurer subitement en cours, je ne sais pas trop pourquoi. Je suis toujours fatigué, n'ai pas de but pour mon avenir, ne fais confiance à personne, me sens à l'écart, oublié des gens, ...

C'est dur à vivre, très dur à vivre. Le petit élément positif apporte un peu de joie à ma vie, mais toujours accompagné par une nuée de facteurs dépressifs (souvent sortis de ma propre imagination) .

Y a-t-il un moyen de s'en sortir naturellement ? Que peuvent y faire les relations amicales et sentimentales à travers cette maladie ?
J'ai vraiment besoin d'aide, je ne veux plus de cette maladie qui rend la vie cauchemardesque... Aidez moi.

Toutes questions posées seront répondues dès que possible.
Mettre à jour: Tu n'a pas tord Franck, merci de ton aide ! Le problème est que je n'ai que 15 ans, donc je ne cuisine pas, n'ai pas encore de vie sexuelle épanouie, ... Mais je me réfugie sur l'amour et je dépend entièrement des autres. mais même ces facteurs devraient m'aider un peu, seulement ... Non.... afficher plus Tu n'a pas tord Franck, merci de ton aide !

Le problème est que je n'ai que 15 ans, donc je ne cuisine pas, n'ai pas encore de vie sexuelle épanouie, ...

Mais je me réfugie sur l'amour et je dépend entièrement des autres. mais même ces facteurs devraient m'aider un peu, seulement ... Non.

Je vais me mettre au sport et mes parents m'obligent dorénavant de manger équilibré. Merci de tes conseils, mais je suis encore un peu perdu.

Mes amis pourraient-ils faire quelque chose pour moi ? y a-t-il un moyen pour eux de m'aider ?

Je vais au collège le matin, je ne veux parler à personne (je redouble, facteur de ma dépression). Je vais un peu mieux l'après midi, mais dès que je rentre chez moi ... Je déprime de nouveau, je me sens perdu et j'ai en ce moment même la tête qui tourne, presque des vertiges... est-ce que cela pourrait venir de ma dépression ?
Mise à jour 2: Diane, ce que tu as dit m'a donné des frissons . Tu peux me tutoyer, je n'ai que 15 ans (Désolé pour le tutoiement) Moi, je ne fais pas d'insomnie, mais au contraire, de l'hypersomnie. c'est avantageux à ce point la, mais je dors toute la journée. Je n'ai pas réellement fait de... afficher plus Diane, ce que tu as dit m'a donné des frissons .
Tu peux me tutoyer, je n'ai que 15 ans (Désolé pour le tutoiement)

Moi, je ne fais pas d'insomnie, mais au contraire, de l'hypersomnie. c'est avantageux à ce point la, mais je dors toute la journée.
Je n'ai pas réellement fait de tentative de suicide, J'ai voulu en faire une, mais, quelques heures avant de la faire, je me suis remis en cause et finalement, je ne l'ai pas faite.

J'envisage malheureusement une relation amoureuse: Je n'en ai jamais eu, et j'en désire tellement une ... Je pense que ce serait un pas vers la victoire de cette maladie.

J'écoute de la musique le 3/4 de la journée, je me réfugie la dessus. Malheureusement tout le monde sait que je déprime car je ne parle jamais. Je fais également de la batterie, ce qui me fais oublier tout les problèmes le temps d'un court instant.

Enfin, je vais suivre tes conseils, je n'envisage pas d'aller voir un psy mais le reste, si . Merci beaucoup.
Mise à jour 3: En effet, le fait d'aller voir un psy est surement la porte de sortie. Mais je ne les trouve pas inutile, simplement que je n'arrive pas à me confier en face à face à quelqu'un d'inconnu. L'internet, c'est plus facile, la preuve. Je pense savoir d'où viens le fait que je vais mieux... afficher plus En effet, le fait d'aller voir un psy est surement la porte de sortie. Mais je ne les trouve pas inutile, simplement que je n'arrive pas à me confier en face à face à quelqu'un d'inconnu. L'internet, c'est plus facile, la preuve.

Je pense savoir d'où viens le fait que je vais mieux l'après-midi: Les relations amicales.
Il n'y a que quelques rares relations où j'ai beau ne pas aller bien, je parlerais toujours comme si tout allai bien. Si seulement c'était généralisé !


Sinon, je ne fais pas de sport, si ce n'est que du ski. Je vais me mettre à la musculation ce qui me redonnera confiance en moi.

J'habite dans un hameau, je ne connais personne de mon age, donc les sorties, je ne peux pas compter dessus.

Je mange peu équilibré, j'ai d'ailleurs de l'acné et des pellicules. Je prend un traitement pour, mais l'alimentation et la dépression doivent jouer la dessus, et vice versa.

C'est un peu un cercle vicieux sur ce point. Je ne sais vraiment pas quoi faire...
Mise à jour 4: ---- ---- ---- ---- Oui, c'est vrai, il doit y avoir une part d'autosuggestion. J'essaye néanmoins de sortir de ce "phénomène de société", puisqu'il est interprété comme ça. En tout cas, je déprime et ça, je ne vois pas comment prouver le contraire. Je me suis également comparé à... afficher plus ---- ---- ---- ----
Oui, c'est vrai, il doit y avoir une part d'autosuggestion.

J'essaye néanmoins de sortir de ce "phénomène de société", puisqu'il est interprété comme ça.

En tout cas, je déprime et ça, je ne vois pas comment prouver le contraire. Je me suis également comparé à des cas de dépressions, et je me lis presque à travers ces lignes ..

J'aimerai bien sur que ce ne soit qu'une autosuggestion,mais le problème est que quand je déprime, je ne veux pas sortir de ma "bulle", et j'ai beau me dire "Ce n'est que dans la tête", ça reviens toujours au bout d'un moment.

J'ai des petits moments de "haut", je suis heureux de temps en temps. Mais ce n'est plus comme avant, ça deviens tellement rare, pas plus d'une ou deux fois par mois, et je suis honnête.

Pour ce qui est du psy, je suis à la fois contre et à la fois pour. Je sais qu'il aide à en sortir de la maladie, mais comme je l'ai dit, je ne peux pas me confier en face aux gens que je ne connais pas ...
8 réponses 8