Clo' a posé la question dans SantéSanté et démarches administratives · il y a 1 décennie

Quels sont les symptome qui peuvent annoncer une tumeur cérébrale ?

(Merci de m'aider, pour mes recherches)

8 réponses

Évaluation
  • Anonyme
    il y a 1 décennie
    Réponse favorite

    Je sais ce que provoque un tumeur au cervelet, ma soeur en était atteinte et a echappé de peu à la mort -> la tumeur était grosse comme une orange et empêchait le cerveau de se développer.

    Pour ce qui est du cervelet, le symptôme que l'on remarque le plus à un stade assez avancé, c'est la perte d'équilibre. Tu tombes très régulièrement. Sinon, c'est assez difficile de déceler ce genre de maladie. Il faut faire un IRM (c'est mieux que le scanner) même si c'est pas facile à obtenir et que ça coûte relativement cher.

  • il y a 1 décennie

    Qu'est ce qu'une tumeur cérébrale?

    Lorsqu'il y a une prolifération cellulaire, la partie de l'organisme concernée augmente de volume, il s'agit d'une tumeur, qui peut être bénigne ou maligne, selon les cas.

    Une tumeur bénigne se caractérise par une croissance lente et progréssive et ne se propage pas à d'autres parties de l'organisme.

    Une tumeur est maligne lorsque sa croissance est rapide, qu'elle s'étend à d'autres organes par métastases ou qu'elle récidive après exérèse ou traitement. Les tumeurs apparaissent lorsque les cellules commencent à se diviser de façon anarchique. Elles se développent soit dans le cerveau (tumeurs cérébrales primaires) soit ailleurs dans l'organisme, comme dans les poumons, puis migrent dans le sang vers le cerveau (tumeurs secondaires). Les tumeurs cérébrales peuvent se développer à partir des méninges (méningiome), à partir des nerfs cérébraux (neurinome), ouà partir des tissus cérébraux (gliome), ou bien constituer l'extension d'un autre cancer (métastases).

    Les différentes tumeurs cérébrales

    a)les gliomes (astrocytomes et ogliodendrogliomes) représentent 60% des tumeurs primitives cérébrales et peuvent être de bas grade ou de haut grade. Ils sont développés plutôt chez l'adulte aux dépens des hémisphères cérébraux, et du cérébraux, et du cervelet chez l'enfant.

    b)Les méningiomes. Ils sont fréquents et toujours bénins. Ils se forment sous les méninges.

    c)les métastases.

    d)l'abcès du cerveau.

    Qui peut en être atteint?

    A de très rares exceptions près, les tumeurs cérébrales ne sont pas héréditaires. Tous les groupes d'âge sont susceptibles de développer une tumeur, y compris les jeunes.

    Les symptômes

    le médecin évalue les symptômes, qui varient en fonction de la localisation :

    Maux de tête

    Epilepsie

    Nausées, vomissements

    Faiblesse de la moitié du corps, troubles de la sensibilité

    troubles du langage

    troubles du comportement

    troubles de la vision

    Troubles de l'équilibre, chutes fréquentes, maladresse

    Hypertension intracrânienne

    Les examens, leur but:

    Permettre une localisation précise de la tumeur cérébrale et sa taille afin de décider du traitement le plus adéquat.

    Comment voir ce qui se passe dans le cerveau sans l'ouvrir?

    Grâce à l'imagerie médicale, qui peut enregistrer l'activité des différentes zones en temps réel.

    Petite revue de détail:

    1) Le scanner cérébral

    Ce n'est qu'au début des années 1960 que l'idée d'examiner le cerveau sans l'ouvrir voit le jour. L'appareil émetteur de rayons X tourne autour du patient et prend des clichés sous des angles divers.

    2) L'imagerie en résonance magnétique nucléaire

    L'imagerie en résonance magnétique permet de visualiser l'intérieur de la boite crânienne. Le principe de cet examen est d'obtenir des images de l'intérieur du corps par impulsion d'ondes radio. Les images obtenues sont reconstituées sur ordinateur. Pour obtenir de meilleures images, il est nécessaire, dans certains cas, d'injecter un produit de contraste par voie intraveineuse.

    3) Tomographie par émission de positons : le cerveau en action.

    Elle apparut au milieu des années 1970. Le principe consiste à détecter la dilatation des vaisseaux sanguins du cerveau. On injecte au patient une substance radioactive.Cette substance pénètre dans le système sanguin et son trajet peut être suivi à la trace.

    4)Biopsie

    Pour identifier une lésion, il est nécessaire de recueillir un fragment de tissu pour l'analyser au microscope. Cet examen peut se faire sous anesthésie locale (assez fréquemment) ou générale. Des examens complémentaires peuvent être demandés: (examen ophtalmologique, artériographie, ponction lombaire, électro-encéphalogramme).

    Les traitements

    1)La neurochirurgie, qui est la méthode la plus ancienne, qui consiste à "enlever" directement le mal.

    2)La radiothérapie, qui est devenue de plus en plus précise.

    3) La chimiothérapie, traitement par des molécules chimiques visant à arrêter le développement des cellules anarchiques cancéreuses.

    4)Les traitements médicamenteux.

    5)Les traitements de confort.

    Se taire ou parler

    Après avoir interrogé son patient, après lui avoir prescrit différents examens, en particulier après l'analyse du prélèvement au microscope, (biopsie), le médecin est en mesure d'identifier la nature de la tumeur et d'en définir le stade.

    Il va falloir l'annoncer au patient, lui proposer le traitement spécifique.Il n'est jamais facile, aussi bien pour le médecin que pour l'intéressé, de révéler et de recevoir cette nouvelle. Quel que soit le diagnostic, les explications du médecin et sa discussion avec le patient sont indispensables. La manière dont est annoncée la maladie est aussi importante que la nouvelle elle même.Le patient doit être informé de façon humaine et décente. C'est la difficulté à laquelle sont confrontés médecins et généralistes.Donner une mauvaise nouvelle est un rôle peu agréable par lequel on risque de s'attirer agressivité ou colère du patient, ou de pr

  • Singa
    Lv 5
    il y a 1 décennie

    Pafois les gens sentent une odeur de brule, alors qu'il n'y a rien qui brule. Perte d'equilibre aussi.

  • il y a 1 décennie

    Céphalées, convulsions, vomissements, trouble visuel ou auditif, paralysie...

    La liste est interminable.

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Magali
    Lv 6
    il y a 1 décennie

    En général, quand les symptômes sont là, c'est que la tumeur est assez avancée. En fonction de sa localisation, elle peut entraîner toutes sortes de troubles neurologiques. Si à côté du nerf optique, cécité ; à côté de la partie du cerveau qui contrôle la parole, aphasie ; etc... Il peut y avoir perte de la motricité, perte de la parole, perte de l'équilibre, bref, tout trouble psychomoteur.

  • il y a 1 décennie

    Surtout les nausées.

  • Jeff
    Lv 7
    il y a 1 décennie

    Avoir la grosse tête.

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    le vote à gauche

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.