François du Bitatif a posé la question dans Politique et gouvernementImmigration · il y a 1 décennie

Pourquoi refusons nous aujourd'hui - et ce depuis 20 / 30 ans - l'assimilation ? ?

Petites définitions :

- L’assimilation se définit comme la pleine adhésion par les immigrés aux normes de la société d’accueil, l’expression de leur identité et leurs spécificités socioculturelles d’origine étant cantonnée à la seule sphère privée. Dans le processus d’assimilation, l’obtention de la nationalité, conçue comme un engagement "sans retour", revêt une importance capitale.

- L’intégration exprime davantage une dynamique d’échange, dans laquelle chacun accepte de se constituer partie d’un tout où l’adhésion aux règles de fonctionnement et aux valeurs de la société d’accueil, et le respect de ce qui fait l’unité et l’intégrité de la communauté n’interdisent pas le maintien des différences.

La France a toujours été un pays de diversités ; et ce depuis 2000 ans... Pourtant, et ce grâce à l'assimilation, elle a toujours été unie.

Aujourd'hui, nous assistons à une montée du communautarisme - amplifiée par toutes ces associations de défense des minorités que je ne citerai plus ; on assiste aussi à des sortes de "ghettos ethniques", ce qui est une nouveauté en France...

Alors je m'interroge, trop de différence tuerait la différence ?

Mise à jour:

Faure : Et alors ? N'est-ce pas un minimum quand on veut prétendre vivre dans un pays ? Ne pourrait-on pas considérer cela comme un minimum pour être citoyen français ? Si c'est le seul moyen de nous préserver du communautarisme, je ne verrai pas au nom de quoi on s'en priverait ? Ca a marché pendant 2000 ans ; pourquoi pas aujourd'hui ?

Mise à jour 2:

Fashoh : Développez votre idée s'il vous-plaît, j'ai du mal à voir où vous voulez en venir.

Mise à jour 3:

HG : Oui c'est une politique depuis 20 / 30 ans (donc M. Sarkozy est inclus dans ma question ^^)... Mais loin de moi est l'idée de prendre sa défense à ce sujet, je pense tout de même que les associations comme le CRIF, le MRAP, le CRAN... et la consécration par l'AAI "Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité", nous font bien plus de mal aujourd'hui...

D'ailleurs c'est assez comique de voir ce qu'est la Halde aujourd'hui : http://veille-education.org/pages/Manuels-scolaire... (ne vous fiez pas au site, juste à l'article qui est particulièrement intéressant).

Mise à jour 4:

Camarade : La couleur de peau n'a rien à faire là-dedans, et j'en suis la preuve concrète. Ne croyez pas que je suis blanc ; je suis basané ^^ ; ça ne m'empêche en rien de me considérer comme Français, uniquement Français et rien que Français.

Mise à jour 5:

Gorong : Les nouvelles générations - de mon âge donc, qui n'ont pas fait leur service militaire ou rien de cela - n'ont pas souffert de cette administration (que je condamne au même titre que vous d'ailleurs, mais pour la HALDE moi ^^ car je ne connaissais pas ce genre de faits que vous énoncez). D'ailleurs, il est intéressant de voir comment les jeunes, fils d'immigrés, se sentent de moins en moins Français - alors que sur les papiers ils le sont : on comprend alors pourquoi ils sont désorientés.

Mise à jour 6:

Prethina : L'intégration est un échec, les gens n'acceptent pas les différences des autres. Voyez les rapports entre juifs et musulmans ; ayant habité pas loin de Villeurbanne, je vous assure que c'était catastrophique ; observez ce qui se passe dans le XIX° arrondissement de Paris aussi... Il est où l'échec de l'intégration là ? Il est où le rejet dans ce cas précis ? Quand le MRAP porte plainte contre Banania pour le "y'a bon", vous appelez cela de l'intégration vous ?

Mise à jour 7:

Lordoflight : Je vais être franc avec vous, je suis pour la diversité mais contre le multiculturalisme. Adopter la culture française ce n'est pas, pour moi - et ça n'engage que moi (je suis libre de le penser merci de ne pas m'insulter comme certains ont l'habitude de le faire) une "abnégation"... Car aujourd'hui, vous arriveriez à définir la culture française ? C'est justement tout le patrimoine culturel français qui est en train de se perdre aujourd'hui (enfin depuis 30 ans).

Mise à jour 8:

HG : Le raisonnement de M. Zemmour (vous l'adorez n'est-ce pas ?) en la matière est assez intéressant. Je ne voudrai pas déformer ses propos, mais en substance, tout part d'une logique "victimaire" qui aurait commencé avec les juifs. Ensuite, tout le monde voulait un peu sa propre "shoah"... Par exemple, les noirs qui ont revendiqué plus de droits au nom de la colonisation (le CRAN en est un fabuleux exemple)... Vous imagineriez vous un "CRAB", pour la défense des blancs ? Je trouve cela tout bonnement scandaleux...

Mise à jour 9:

Les lois Gayssot et Taubira sont riches d'enseignement en la matière d'ailleurs.

Mise à jour 10:

Pretinha : Savez-vous que Gaston Monnerville - noir - était le président du Sénat de 1947 à 1968 (Président du conseil jusqu'en 58 pour être rigoureux) ? Il était donc le 2ème personnage de l'Etat - excusez du peu - et en cas de décès de Charles de Gaulle, c'est lui qui aurait assuré la Présidence de la République, par intérim. S'il n'avait pas démissionné quelques semaines avant le départ de De Gaulle, notre "Obama", nous l'aurions eu il y a 50 ans. Pourtant, il était petit fils d'esclave... Mais assimilé à notre culture. Avez-vous l'impression qu'on a progressé ?

Concernant Banania, c'est ridicule. Comme si je portais plainte contre Pépito pour le "Hay Pépito" (j'ai des origines mexicaines).

Mise à jour 11:

Lordoflight : Lol ok je tâcherai de ne pas choisir de MR tout de suite ^^.

Camarade : Sauf que le problème ne vient pas que des "beurs"... Les Italiens et Portugais immigrés n'étaient pas plus considérés à l'époque où ils ont immigrés que je sache - et pourtant, nous n'en sommes pas arrivés à l'actuelle situation. Ca me semble assez réducteur d'ailleurs, de poser le problème d'intégration rien que sur le "beur". On ne va pas les poser en victime non plus...

Mise à jour 12:

Prethina : Je note que vous vous dispensez bien de répondre sur Monnnerville... Quant aux EUA, ils acceptent le communautarisme, tout leur système est basé dessus et c'est regrettable. J'ai de la famille mexicaine aux EUA qui se porte très bien d'ailleurs, pas de problème d'intégration à ma connaissance ^^.

Mise à jour 13:

Prethina : Je connais des Bac + 5 blanc qui sont au chômage aussi... Le chômage des jeunes est énorme, il n'est pas question de couleur là... Monnerville aimait la France. Je cherche une citation de lui que je ne trouve pas... Demain je l'aurai sûrement, mais ça souligne bien l'évolution de certaines mentalités ^^.

Mise à jour 14:

Gorong : Je suis tout à fait d'accord avec votre ajout... Mais je ne trouverai pas cette citation pourtant si belle :(... J'aurai dû l'apprendre par coeur lol !

Mise à jour 15:

Deluna : S'ils en sont pas capables, qu'ils n'immigrent pas alors ! Vous dites que l'intégration est mieux ; moi je constate l'échec de celle-ci chaque jour un peu plus...

Mise à jour 16:

Deluna : L'assimilation a empêché le communautarisme jusqu'aux années 70... Il avait ses défauts certes, mais aussi ses qualités.

Mise à jour 17:

Dans ce cas, je serai d'avis qu'ils ne viennent pas, s'ils ne sont pas capable de s'assimiler à notre culture.

Mise à jour 18:

Neji : C'est intéressant cette réflexion sur le rapport dominant / dominé ; même si je n'y adhère pas totalement. D'ailleurs à ce titre, la logique "victimaire" mise en avant par M. Zemmour peut se rapprocher de cela, si on considère que le "dominé", joue de cette position pour finalement "dominer" (à nuancer bien sûr). La discrimination positive est très symptomatique en ce sens car si elle vise à répondre à un problème social, elle ne peut s'écarter d'une connotation raciale.

Je suis allé voir la différence entre acculturation et assimilation : Cette dernière ne constitue qu'un cas extrême d'acculturation. L'assimilation est la disparition totale de la culture d'un groupe qui assimile et intériorise la culture de l'autre groupe avec lequel il est en contact.

Mise à jour 19:

Merci pour la citation, elle est à méditer effectivement ;).

22 réponses

Évaluation
  • il y a 1 décennie
    Réponse favorite

    Chère François vous parler d'assimilation certes mais vous en faites une définition à votre propre sauce et surtout vous parler d'assimilation à votre culture, en second lieu vous parlez d'intégration mais cette intégration ne peut se faire lorsque dans les deux partis la différenciation existe à la base même du système républicain qui impose cette intégration, l'homme "blanc" et l'homme"noir"restent enfermés dans ces figures de supériorité et infériorité, la stigmatisation subit des deux partis crée un étiquetage dont on ne peut se séparer aussi facilement car toutes les institutions de l'Etat Nation Républicain Jacobin continuent à socialiser les jeunesses et la populaces dans cet antagonisme dominant/dominé , laissant l'homme occidentale dans sa supériorité et les autres hommes dans leurs infériorités, je ne condamne ni les blancs, ni les noir, ni les autres, je constate seulement que l'on continue à se profiler dans ces idées qui nous confinent dans ces images du jadis, c'est ici que je reviens sur votre application des mots "assimilation à notre culture" vous faites malheureusement un amalgame avec la notion d'acculturation à mon humble avis mais votre manière de réfléchir me plaît et me donne envie de faire preuve de rhétorique avec vous.

    La phrase d'Abraham Lincoln est une chose sur laquelle toute ethnie, tribu, communauté,etc... doit se pencher :

    "Vous pouvez culpabiliser une partie du temps tout le monde, une partie du monde tout le temps, jamais tout le monde tout le temps".

    A méditer.

    @jout :

    Alors il faut parler de syncrétisme plus que d'assimilation car comme on le voit malheureusement aujourd'hui a force de vouloir assimiler le résultat inverse se crée ce que l'on appelle la contre-culture ou plus simplement le replis communautaire comme vous dites, au delà de tout cela en lisant les réponses je pense que le jours ou les hommes auront perdus ce sentiment de supériorité ou d'infériorité et bien il avanceront et ils n'auront pas à dire que leurs échecs est dû au fait que leurs ancêtres étaient des esclaves et que l'on continue à les traités comme cela tout est une question de vision de soi qui se base sur le jugement des autres et je rappellerai le livre de Sagot-Duvauroux " On ne naît pas noir, on le devient" (un livre que je vous conseille de lire) ou encore celui de Frantz Fanon " Masque blanc, peau noir", pourquoi s'apitoyer sur un sort que l'on a pas connu. Ensuite j'ai lu qu'un Q/Riste disait que la communauté asiatique s'intégrait mieux ce qui est dans l'absolue complètement faux car celle certes ne crée pas de "problème" mais il n'y a aucun effort de la part d'une partie de cette communauté à l'intégration au contraire, le conflit ici réside dans le fait que lorsqu'une communauté veut par le biais de certains de ses ressortissants accéder au même niveau que la communauté "autochtone" et bien celle-ci est renvoyé à son image de sous-culture et il peut se passé beaucoup de chose car quand cette communauté commence à avoir des postes important la communauté autochtone ne l'accepte pas et cela peut déboucher à un génocide comme celui des juifs ( forme de réaction la plus extrême) et cela est pareil dans le milieu ouvrier, un ouvrier autochtone n'acceptera jamais d'être payé au même tarif qu'un ouvrier immigré alors qu'il font le même travail ( je parle sur le sol français bien sur). Sans vouloir trop étaler des exemples c'est ces formes de sentiment et ressenti de supériorité et d'infériorité qui font que certains restent enfermés dans cette psychologie et qui crée le replis communautaire. Voilà à peu près mon avis j'espère avoir était clair pour vous.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Vous oubliez simplement de dire que N. Sarkozy a été aussi l'un des pemiers à jouer avec le communautarisme................ quand il va en Arabie Saoudite, il chante les louanges de l'Islam, quand il dinne avec le CRIF, idem..................... quand il va voir le Pape, rebelote, etc.... etc................ et la laicité dans tout ça ? et l'intégration réuclicaine qui ne se fait plus, et les ghettos ethniques sont le résultat d'une politique électoraliste et opportuniste de droite et de gauche depuis plus de 30 ans.

    Mais je ne sais pas quand toutes ces assocs ont vu le jour, (je parle de la Halde et du Cran), ou "SOS-Racisme", etc .....peut-ètre fin 70, début 80, mais je pense que tout cela vient du fait insconscient de ce que l'on a appelé à l'époque le "droit à la différence", alors que l'Etat jacobin et républicain, auparavant, nivelait tout, enfin c'est un peu mon explication.................... et là, on avait ouvert la brèche.

    Je me souviens juste d'une chose, quand j'étais petite, mon père m'avait ramené des Etats-Unis des T-shirts sur lesquels il y avait marqué "black is beautiful", c'était à la fin des années 70, j'avais 6 ou 7 ans................ et ça correspond à la naissance de ces assocs et au tout début d'un semblant de communautarisme venu tout droit des USA.

    FRANCOIS - Zemmour ? je trouve qu'il a totalement tort, rien à voir avec la Shoah................... je pense que le communautarisme est venu peu à peu, sans faire de bruit, dès les années 70................. plus ou moins importé sans qu'on y face attention, des Etats-Unis, par la mode, par la musique, etc ................... et par certaines idées qui à l'époque étaient très généreuses, et avec la défaillance des institutions de l'Etat dès la première crise pétrolière en 1973, je crois. Zemmour, pour un tas de raisons je ne l'apprécie pas, mais la dessus, je pense qu'il se trompe.................... Et CAMARADE N° 1 a raison on a commencé à parler des "Beurs" fin 70 début 80................... cette expression était devenue la traduction d'une identité culturelle et ethnique................ et les Beurs étaient les enfants des immigrés de la première génération, ceux arrivés en France dans les années 60/65, les années les plus riches des 30 Glorieuses.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Gonzo
    Lv 7
    il y a 1 décennie

    Quand ta vécu et est né en France toute ta vie.

    que tu ne la jamais quitté, sinon quelques vacances.

    intégré parfaitement les concepts de la république, réussi dans les études , fait ton service militaire.possédé une carte d'identité ancienne version

    et que tu te retrouve comme un con, à 30 ans à devoir prouver que tu est français ....pour avoir la nouvelle carte d'identité ...

    J'peut te le dire sa le fou mal, surtout quand l'administration te sort, que faire son service militaire ne prouve rien.(honteux, on rend service à la nation, et l'état n'a aucune reconnaissance ....).

    nan, je t'assure qu'il y'a de quoi s'énerver ....surtout contre les institutions ...et la France, tu la regarde plus du même oeil ...

    "- alors que sur les papiers ils le sont : on comprend alors pourquoi ils sont désorientés."

    français , je l'ai toujours été sur le papier, c'est sa le pire :/.

    et le pire , c'est que je suis le premier à dénoncer ce communautaire qui est plus une plaie ....s'enfermer dans la société est une mauvaise chose ....

    Mais pour vivre dans les banlieues,c'est une nécessité pour certaines communauté, question de survie ...

    @ajout:

    "Prethina : Je connais des Bac + 5 blanc qui sont au chômage aussi... Le chômage des jeunes est énorme, il n'est pas question de couleur là... Monnerville aimait la France. Je cherche une citation de lui que je ne trouve pas... Demain je l'aurai sûrement, mais ça souligne bien l'évolution de certaines mentalités ^^."

    ha sa oui.

    certains croient que leurs problème vient du racisme alors que ce n'est pas le cas.

    la vie est injuste, mais c'est le cas pour tous.

    y'a le copinage/piston qui fait également beaucoup de mal.et c'est un vrai fléau en entreprise ...mais sa n'est pas vraiment un probleme de racisme.

    c'est plus une forme de corruption dans notre société qui dégoute ...

    @ajout32.

    la France est responsable aussi.

    comme je l'avais dit plus haut le communautaire est devenu obligatoire pour survivre dans certains coins de France.

    probleme vient de l'urbanisation ....

    croyez vous qu'ont peut vivre réellement avec une identité dans la misère des tours que la France à pondu en masse pendant une période.

    j'ai eut la chance que mon père ai refusé le plan qu'ont lui propose, habiter un hlm ....

    nan, il à préféré s'acheter un bout de terrain et construire sa maison de ses mains ....l'urbanisation et transport ne sont pas pensé à l'échelle adéquate.

    c'est fait à la vla que j'me pousse autour des endroit ou y'a du boulot ....

    la banlieue est pour moi une chose que la France devrais avoir honte, avant de la dénoncer ....

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    oui, trop, c'est trop ! c'est la guerre entre les communautés et entre ces communautés et les Français

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    les immigrés ne peuvent pas s'assimiler.c'est comme s'ils renonçaient a leur culture d'origine,se fondre dans communauté s'adapter au mode de vie et la culture,donc un acte très difficile a réaliser pour certains

    s'assimiler ne resoud pas les cohesions sociales d'une société.

    donc l'intégration est mieux.

    @francois l'intrégration et l'assimilation sont des demarches personnelles et individuelles avant tout.

    et mm si l'intégration est un echec qu'en est-il de l'assimilation???

    et pour une assimilation parfaite l'individus doit avoir une culture extremement proche de son pays d'acceuil(les européens)

    et qui n'est pas le cas pour les africains qui trouve cela trop brutale.

    ajout-je ne dit pas que l'assimilation n'est pas possible les"immigrés de la seconde ou troisieme générations" peuvent s'assimiler et pour cela il faut qu'ils viennent d'une famille bien intégrée,tisser des liens sociaux dès le plus jeune age avec les autochtones,s'imprégner des normes et des valeurs et etre en immersion total dans la cuture du pays d'acceuil.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    C'est marrant....dites moi.....? Pourquoi les immigrés d'origine Est-asiatique n'ont pas les mêmes problèmes alors qu'ils arrivent dans les mêmes conditions.....?

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    je partage le point de vue de Faure.

    assimilation= aliénation.

    il faut avoir une bien piètre image de soi pour accepeter ça.

    l'intégration me paraît plus éfficace.

    de plus une personne bien n'intégrée n'éprouve pas le besoin de s'enfermer dans sa communauté d'origine.

    le retrait communautarisme naît souvent du rejet. c'est d'ailleurs ce qui se passe actuellement en france.

    AJOUT:

    une seule question, pourquoi les nord africains arrivés dans les années 60/70 qui étaient pourtant "dossiles" et faissaient tout pour s'intégrer n'ont jamais été traité avec respect? pourquoi se faisaient ils traiter de bougnoul? alors qu'ils ne demandaient qu'a être traité comme n'importe quel français?

    pour banania, je suis noire et je trouve ce slogan INSULTANT puisqu'il présente l'homme noir comme un abruti qui n'existe que pour diverstir l'homme blanc. donc un manque total de respect envers les français noirs.

    AJOUT2:

    Gaston Monnerville, c'est très bien, mais il en a eu combien depuis lui? depuis toutes ces années il n'y a pas eu d'autres noirs ou maghrébins brillants? je connais des BAC+5 voir 7 standardistes ou sans emplois, et ils ont tous un point commun: ils sont un peu "bronzés"

    vous dites avoirs des origines mexicaines...

    vous rentrez donc dans la même catégorie que les français d'origine polonaise, italienne, portugaise, russe etc...(les acceptables)

    pour "hay pepito" celà est tout à fait normal que celà ne vous touche pas, la france n'a jamais "dominé" le mexique donc n'a jamais rabaissé les mexicains.

    vous auriez été d'origine méxicaine aux USA vous n'auriez pas tenu le même discour.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    parce que tu ne peux pas "cantonner à la seule sphère privée" une chose telle la couleur de la peau, à moins que nous ne portions tous un masque de Fantomas, ou un avatar de Q/R ( beau sujet pour une BD de politique-fiction ),

    l'assimilation a des limites, qui sont raciales.

    ____

    Je maintiens que l'Assimilation a cessé d'être considérée comme possible, au profit de l'Intégration, au moment où "l'immigré algérien" a commencé a devenir un "beur", vers 1980

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    Non car tout simplement l'imposteur utilise la vieille règle qui a tjrs fait recette, Diviser pour mieux régner appuyé par 53% des français! enfin au moment de l'élection entendons-nous bien! lol

    Source(s) : aucune
    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    ET pour les français qui vivent à l'etranger ? Souhaites tu qu'ils soient assimilés ? Les considères tu toujours comme des français ? Ont il le droit de conserver leur nationalité française? Doivent ils penser et réver dans la langue du pays où ils vivent ?

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    C'est ce que disait il y a 40 ans un de mes profs de fac - noir !

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.