Anonyme
Anonyme a posé la question dans SantéMédecine parallèle · il y a 1 décennie

La Méthode Vittoz marche t-elle ?

2 réponses

Évaluation
  • Anonyme
    il y a 1 décennie
    Meilleure réponse

    Bonjour

    bien sûr et tout à fait d'accord avec Isa (comme d'hab).

    Si la méthode Vittoz ne guérit pas tous les maux du monde (comme aucune méthode d'ailleurs), elle a un pouvoir d'harmonisation et de réequilibrage indéniable tant sur le plan psychologique que physique.

    La Méthode du Docteur Vittoz est la rééducation du contrôle cérébral, elle agit sur le cerveau conscient. Le docteur Vittoz a d'abord soigné ses nombreux malades psychiques par l'hypnose. Cette thérapie agit sur l'inconscient et rend dépendant de son thérapeute, c'est le thérapeute qui agit, influe, cela ne satisfaisait pas le Docteur, il désirait rendre la personne autonome.

    Par ces différentes recherches il découvre que le cerveau émet des vibrations qui changent selon le travail du cerveau. Il constatera que les souffrances psychiques entraînent un disfonctionnement de ces vibrations. Il cherche alors à voir comment rétablir les vibrations.Sa Méthode est très fonctionnelle, elle redonne au cerveau sa souplesse, et réactive les fonctions naturelles et permet par là de retrouver l'équilibre psychique.Voir p.50 du livre :"Le traitement des psychonévroses par la rééducation du contrôle cérébral"du Dr Vittoz Ed: Téqui

    Comment procède la Méthode?

    La Méthode Vittoz est fonctionnelle, elle permet le retour à l'équilibre des 2 fonctions principales : la Réceptivité et l'Emissivité. . Cette réactivation des fonctions naturelles , inscrites dans le cerveau , se fait par des exercices corporels et des exercices mentaux, simples. Ce qui permet à la personne qui les intègre, de savoir comment agir par elle même. Ce retour assez rapide à l'autonomie est très apprécié par les malades.

    Dans la réceptivité le cerveau reçoit, accueille et se repose.

    Dans l'émissivité il travaille émet des pensées des réflexions, il peut éliminer ce qui l'encombre etc... vouloir autre chose.

    Pour un bon équilibre cérébral, les 2 fonctions doivent alternées, comme dans la respiration les mouvements d'inspir et d'expir sous peine d'asphixie!

    Le cerveau travaillera d'autant mieux qu'il saura récupérer dans les pauses régulières de réceptivité. Nous verrons dans les développements qui suivent que la Réceptivité est la base et le fondement de la récupération du contrôle. Le Docteur disait : "la Réceptivité c'est tout"

    La réceptivité c'est la sensation pure, c'est le contact immédiat avec ce qui est là dans mon corps, c'est accueillir d'une façon directe ce qui arrive à mes sens , ces portes ouvertes de mon corps pour le contact avec l'extérieur. La réceptivité est la conscience de soi et de l'environnement. Elle se rééduque par la conscience des actes, sentir l'acte que l'on fait (non le penser) c'est dans la sensation que le cerveau enregistre, donc elle facilite la mémoire.

    L'émissivité c'est l'aptitude à penser , réfléchir émettre des raisonnements etc...Elle comporte la Concentration , l'Elimination , et "l'essor" de la Volonté. Dans tous les cas la qualité de l'émissivité dépendra de la souplesse cérébrale, obtenue par les pauses régulières de réceptivité qui reposent le cerveau.

    Les fonctions rétablies, la personne retrouvera un bien être qui pourra dans certains cas suffire. Si les symptômes des souffrances actuelles ont leur origine dans l'histoire du passé il y aura le traitement spécifique du Docteur Vittoz.

    http://www.therapie-vittoz.org/

    http://www.methodevittoz.ch/

    http://pagesperso-orange.fr/methode.vittoz/

    En espérant que ces infos vous seront utiles

    Bonne journée!

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Isa
    Lv 7
    il y a 1 décennie

    La methode Vittoz marche comme n'importe quel but que l'on se fixe dans la vie: il faut de la volonté et de l'effort.

    Le docteur Vittoz attachait une grande importance au travail sur la volonté. Il n'est question, là, ni de tension, ni de crispation. Originé dans le désir, l'acte de volonté n'a rien à voir avec le volontarisme. L'idée de l'acte à accomplir sera clarifiée : « Est-ce que je le veux vraiment ? » , sa visualisation permettra d'agir librement, sans tensions.

    La personne qui exerce ainsi sa volonté découvre qu'elle peut mener à bien un acte jusqu'au bout. Elle retrouve, ou renforce, peu à peu, l'estime de soi.

    Ceux qui se concentrent dans l'effort, en utilisant une énergie excessive, découvriront qu'ils peuvent utiliser, dans les actes de volonté, un tonus juste, sans tensions excessives.

    « Il faut nous mettre tout entier dans ce que nous faisons. Plus on a de vie, plus on donne. Le besoin de donner est un réveil de l'être. » Roger Vittoz (Cité dans: Travail et loisirs, par Paul Chauchard. – Tours, Mame, 1967.)

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.