Marc Raph a posé la question dans Societé et cultureReligions et spiritualité · il y a 1 décennie

La connaissance de la Vérité est-elle dans le dhikr (mantra en Islam) ?

La connaissance de la vérité est dans le dhikr

Dieu exalté soit-il a asservi à l'Homme le jour pour qu'il le loue, à chaque instant, à chaque appel du muezzin. La vie de cet homme est toute entière vouée à Dieu. La prière n'est pas une exception. Il n'y a pas de rupture entre le temps consacré au travail (commerce, enseignement, bref toute occupation professionnelle licite) et celui consacré à la prière. Et cela marque la différence entre la religion de la vérité et les religions qui sont des résidus de religions porteuses de la vérité à leur époque. La religion qui atteste la vérité enveloppe la vie toute entière. Toute chose est religion, toute chose est prière à condition qu'il n'y ait pas d'actes par lesquels l'homme se fait du tort (sciemment ou par ignorance). Dans les autres religions, la vie est une chose et la religion est autre chose. Dieu nous dit dans le Coran sacré qu'il énonce les signes et les abroge , «Allah efface ou confirme ce qu'Il veut ... » (Cor 13, 39). Et parmi les signes les plus importants qu'Il abroge, la religion précédente. Toute religion abroge la religion précédente. «Nous n'abrogeons un verset (un signe) ni le fassions oublier, sans en apporter de meilleur ou d'analogue» (Cor 2, 106) et toute religion est meilleure que celle qui la précède... «Et suivez la meilleure révélation qui vous est descendue de la part de votre Seigneur…» (Cor 39, 55)

C'est pour cela que les jours, les heures, les pas de l'homme, les battements de son cœur, les occasions ont une signification symbolique très grande. Tout cela le lie à son Seigneur de telle manière qu'il éprouve paix et sérénité.

La peine s'empare de l'homme, l'adversité survient, lorsque cet homme s'est éloigné et qu'il désire revenir, que cet éloignement dure ou que ce soit son état (un état d'éloignement). Par exemple quand il veut prier, il le fait avec difficultés comme s'il voulait revenir d'un état de «non religion » à un état de religion. Dieu décrit dans le Coran l'état de ceux-ci : «Et lorsqu'ils se lèvent pour prier, ils se lèvent avec paresse et ostentation envers les gens. A peine invoquent-ils Allah» (Cor 4, 142) Autrement dit qu'il est éprouvant pour eux de se ménager quelques minutes exceptionnels de proximité, au milieu d'un état permanent d'éloignement,.

Parmi les bienfaits de Dieu, il y a cette relation du croyant au temps. Lorsque les croyants contraignent leur âme à la proximité à travers le dhikr alors il ressentent douceur et confort. Leur état, dans la présence de Dieu, est permanent. Et quand ils passent de l'autre côté (c'est-à-dire quand ils meurent) c'est juste comme s'ils faisaient un ou deux pas. Pour celui qui est dans la présence de Dieu, il n'y a pas de différence entre sa vie (la vie de l’âme) et sa mort (du corps mais pas de l’âme)

Ce mois de Ramadan vient de s'écouler. Puisse Dieu faire que le Ramadan prochain nous accueille alors que nous sommes en état de dhikr. Puisse Dieu faire en sorte que tous les jours soient comme ce mois, des jours de souvenir et d'invocation !

Notre Prophète bien aimé (paix et grâce de Dieu sur lui) a dit : «Le jeûneur a deux satisfactions : celle qu'il éprouve au moment de rompre son jeûne, et l'autre le jour où il rencontre son Seigneur» (Bukhari et Muslim). Les fêtes (a’yad) sont des moments de bonheur vis-à-vis de Dieu. La religion, la proximité de Dieu n'est pas un temps de tristesse, de renfrognement, de mélancolie mais un moment de bonheur. Si le fait de penser à l'Enfer et au Paradis procure le même résultat, il vaut mieux penser au paradis pour ne pas être renfrogné et tirer -une tête d'enfer- selon l'expression française bien connue. Ne vis pas comme si tu avais une épée de Damoclès sur la tête disant je ne ferai pas ça pour ne pas aller en enfer. Non dis plutôt : je ferai cette chose là pour aller au paradis. Les fêtes religieuses légalisent et légitiment pour nous le bonheur, celui d'être en face de Dieu, d'être ses serviteurs. Ils nous rappellent notre humanité car nous ne sommes pas des anges mais des êtres humains. Dieu nous a inspiré les deux voies : «Ne l'avons Nous pas guidé vers les deux voies» (Cor 90, 10)

Il a mis en nous un «programme originel» dans lequel il y a la possibilité de l'obéissance comme celle de la transgression et de la désobéissance.

Les gens n'ont pas compris la question du libre arbitre. Ils ont dit. «si la prédestination existe pourquoi alors l'homme irait-il en enfer ? Si Dieu décrète pour nous, pourquoi alors nous châtierait-il ?»

Mais Dieu n'est pas soumis à ce type de raisonnement humain qui s'inscrit dans une logique de type binaire : soit oui, soit non. Or c'est Lui qui crée oui et non et d'autres choses qui ne sont ni oui ni non ou à la fois oui et non....

C'est une illusion de penser que tout ce qu'on pense est l'horizon de toute vérité.

«Nous l'avons guidé vers les deux voies» signifie qu'il y a en nous des prédispositions pour le bien comme pour le mal sans pour autant que cela soit en dehors du décret de

Mise à jour:

du décret de Dieu et sans pour autant qu'on soit pris dans cette logique binaire du oui et du non.

On ne peut comprendre tout cela que par la pratique spirituelle, la seule à même de mener vers le dévoilement (Al-Fath), c'est-à-dire à la connaissance véritable de ce que le Seigneur est et de ce que le serviteur est.

Dieu le Très Haut veut que l'homme qu'il a créé vive son humanité, vive cette lutte entre la tendance à l'obéissance et la tendance à la désobéissance. Il faut s'inscrire dans les causes secondes (charia) et en même temps ne s'appuyer que sur les bienfaits d'Allah. Que gagne l'homme à travers le dhikr ? Eh bien la compréhension et le discernement entre toutes ces significations subtiles, qu'il peut savourer et qui le font sortir du désespoir, de la mélancolie...

Ces gens dont les signes ont été abrogés (les religions passées), car dans notre croyance ces religions ont été abrogées, maintenant eux y restent attachés, eh bien leur compte incombe à Dieu le Très Haut !

Mise à jour 2:

Dans les jours qui suivent, les pays chrétiens vont fêter le jour de la naissance du messie. Et cela dans des sociétés qui, bien que bâties sur la raison, la mesure de toute chose et sa démonstration, la vérification historique méticuleuse des faits, etc., savent pertinemment que le messie n'est pas né la nuit du 24 au 25 décembre. A l'époque romaine, ce jour correspondait au solstice d'hiver. Sous l'empereur Aurélien, c'était une fête nationale qui célébrait la nature. Les chrétiens vers le 4e siècle ont en fait la fête de la naissance du messie. Très bien. Si Dieu Très Haut veut l'accepter d'eux. Il fait ce qu'Il veut. C'est Lui leur comptable.

Mise à jour 3:

Tout ça pour méditer sur cette idée de l'abrogation : certaines époques sont meilleures que d'autres. Si on reste attaché au dhikr (à la présence de Dieu) les jours de l'homme ne sont que bonheur et quiétude et cela même dans l'adversité.

Ahmed Rachik

Mise à jour 4:

@Bonnes nouvelles : j'ai indiqué ce terme de mantra car il est connu et qu'il correspond au Dikhr en Islam.

5 réponses

Évaluation
  • il y a 1 décennie
    Réponse favorite

    Salut !

    Q./ La connaissance de la Vérité est-elle dans le dhikr (mantra en Islam) ?

    R./ az Zikr, le Rappel.

    C'est l'un des nom du Qour'an

    Alors oui, la Vérité est dans le Zikr.

    RAPPEL

    Arabe : a°z zikr, le rappel

    - Cf. adoration, évocation, mémoire, prière, rappel, souvenir.

    Moment (du...)

    § S.33 - v.41 " ya°-a°yyou-Ha-l lazîna a°manoû

    Ô vous qui croyez !

    (a)°zkourou-l laha zikra°n kaçîra°n

    Rappellez-vous le Dieu (par) des rappels nombreux."

    Prescription (de Dieu) § S.20 - v.124

    "Et tous ceux qui se détournent de Mon rappel, mèneront une vie de soucis

    et Nous les réssusciterons aveugles le Jour du Jugement."

    Le Zikr n'est pas un mantra, désolé

    ça c'est de l'invention, soufie peut-être ?

    Source(s) : Dictionnaire encyclopédique de la Lecture Noble / al qour'an al karim extrait à http://chayr.blogspirit.com/
  • amaël
    Lv 6
    il y a 1 décennie

    Jean

    Évangile selon Jean

    La Parole de lumière et de vie

    1 1 Au commencement de toutes choses, la Parole existait déjà ; celui qui est la Parole était avec Dieu, et il était Dieu. 2 Il était donc avec Dieu au commencement . 3 Dieu a fait toutes choses par lui ; rien n'a été fait sans lui ; 4 ce qui a été fait avait la vie en lui . Cette vie était la lumière des hommes. 5 La lumière brille dans l'obscurité, mais l'obscurité ne l'a pas reçue . 6 Dieu envoya son messager, un homme appelé Jean . 7 Il vint comme témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous croient grâce à lui. 8 Il n'était pas lui-même la lumière, mais il devait rendre témoignage à la lumière. 9 Cette lumière était la seule lumière véritable, celle qui vient dans le monde et qui éclaire tous les hommes.

    10 Celui qui est la Parole était dans le monde. Dieu a fait le monde par lui, et pourtant le monde ne l'a pas reconnu. 11 Il est venu dans son propre pays , mais les siens ne l'ont pas accueilli. 12 Cependant, certains l'ont reçu et ont cru en lui ; il leur a donné le droit de devenir enfants de Dieu . 13 Ils ne sont pas devenus enfants de Dieu par une naissance naturelle, par une volonté humaine ; c'est Dieu qui leur a donné une nouvelle vie.

    14 Celui qui est la Parole est devenu un homme et il a vécu parmi nous, plein de grâce et de vérité. Nous avons vu sa gloire , la gloire que le Fils unique reçoit du Père. 15 Jean lui a rendu témoignage ; il s'est écrié : « C'est de lui que j'ai parlé quand j'ai dit : «Il vient après moi, mais il est plus important que moi, car il existait déjà avant moi .» » 16 Nous avons tous reçu notre part des richesses de sa grâce ; nous avons reçu une bénédiction après l'autre. 17 Dieu nous a donné la loi par Moïse ; mais la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ. 18 Personne n'a jamais vu Dieu. Mais le Fils unique, qui est Dieu et demeure auprès du Père, lui seul l'a fait connaître.

  • il y a 1 décennie

    amine!

  • il y a 1 décennie

    Les gens ne peuvent changer la vérité. C'est la vérité change les gens.

    Espérant aider.

    Bonne journée !

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Anael
    Lv 7
    il y a 1 décennie

    Quoi dire moi, après la parole de l'Evangile qui est en haut de moi ?...

    Le titre de ta question me porte toute de suite aux paroles de Jésus : "C"est moi la Voie, la Vérité et la Vie"...

    Tout le monde sait que le Messie n'est pas né le 25 décembre mais on fête ensemble Sa naissance, et ça peut être n'importe quand, n'importe quel jour de l'année, Sa naissance se trouve dans nos esprits et c'est une joie de chaque instant du coeur qui sait Le reconnaître, Il peut naître chaque instant dans son espace...

    ..."Toute religion est meilleure que celle qui la précède ?"..

    Il y a encore bahai, après l'islam, et on peut assimiler avec une religion même le mouvement new âge. Mais ça ne signifie pas que bahai et new âge sont mieux que l'islam.

    Toutes les religions sont telles comme elles sont et leurs cumuls d'enseignement, leurs typiques ont répondu à un certain besoin, certaine structure, certaine radiographie que l'esprit de l'humanité l'avait à un certain moment. Si elles coexistent, ça c'est vraiment la volonté de Dieu et son économie divine, parce que tout ce qui persiste répond à une attente, à un poursuit. Mais l'esprit a sa voie de développement.

    Et comment "la meilleure révélation ?.." La révélation est la révélation et dans la plénitude de la vérité, il n'y a pas des dégrées dans l'essence de la révélation..

    Tu es vraiment très courageux si tu parles de la mantra dans l'islam...

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.