Judd a posé la question dans Grossesse et enfantsAdolescence · il y a 1 décennie

Quel serais votre réaction si votre fille de 16 ans vous annonçait qu'elle est enceinte?

31 réponses

Évaluation
  • il y a 1 décennie
    Réponse favorite

    J'espère bien que ça n'arrivera pas.

    D'abord par ce que je compte bien lui donner accès aux méthodes de contraception et de protection dès sa puberté, et aussi lui faire comprendre qu'elle peut communiquer sur le sujet avec nous sans craindre notre réaction.

    L'idée est de tracer une ligne bien nette entre sa vie privée (sa sexualité), pour laquelle elle n'a pas de compte a nous rendre, et les questions de sécurité (accident, oubli, contraintes...), ou elle devra à nous en parler avec en contrepartie une assurance d'être soutenue.

    Ensuite si cela arrive par accident on fera avec. Je serais triste d'un côté car cela obérerait son avenir et je l'aiderais à choisir sa voie. Bien sur je mettrais la main sur le père et lui ferais un dessin sur ses responsabilités.

    Je suis personnellement opposé à l'avortement dans le cas d'un rapport volontaire, mais ce n'est pas mon corps.

  • il y a 1 décennie

    je serai bien sur choquer mais bon je lui demanderai si elle veut le garder si oui je ferrai en sorte de l'aider

  • il y a 1 décennie

    Je me demanderais où ai-je pu merdé à ce point qu'elle n'ose me demander une pilule, ou qu'elle n'ait pas pensé d'elle même à se la procurer dans un planning familial, pourquoi elle s'est sentie au-dessus de la nécessité de mettre une capote

    Et avant toute chose, je la traine chez le doc pour un bilan sanguin HIV (le moufflet, c'est pas ce que je craindrais le plus, même si c'est flippant aussi)

  • Igel
    Lv 6
    il y a 1 décennie

    Bonjour,

    Je suis étonnée que des femmes puissent se dire "dégoûtée" si leur fille était enceinte à 16 ans.Elles devraient avant tout se remettre en question et se dire qu'elles ont raté un épisode éducatif avec leur fille !

    J'ai 3 adolescentes(20,17 et 13 ans et demi) à la maison et le sujet de la sexualité doit ,à mon sens ,être abordé dès la pré adolescence afin d'éviter ce genre de situation .

    A 16 ans,la jeune fille doit pouvoir déterminer,avec l'aide de son ami et de ses parents s'il vaut mieux poursuivre ou stopper sa grossesse .Il faut bien peser sa décision,c'est elle qui aura le dernier mot car il s'agit de son corps et de son avenir .

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 1 décennie

    Ecoute et aide, un accident ça arrive.

    pas la peine de la paniquer, la suivre quelque soit son choix, c'est son corps et sa vie.La respecter tout simplement.

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    cela ne m anchanterez guere

    mais je digerrerez la boulette

    parce que mon amour pour ma fille est plus grand que tout

  • il y a 1 décennie

    je tombe dans les pommes

  • il y a 1 décennie

    Je suis pas une maman, mais justement une jeune fille de 16ans.

    Je sais très bien que si j'annonce à mes parents, notamment à ma mère que je suis enceinte, elle sera déçue de moi d'une part si je ne lui est pas prévenue que j'avais eu des relations sexuelles et qu'il y a eu un problème ou autres (on ne souhaite pas généralement tomber enceinte à 16ans,dans la plupart des cas, il s'agit de grossesse non désirée) et je suis encore une petite fille pour elle, elle ne concevrai pas le fait que je soit enceinte. Mais également le fait qu'a 16ans notre projet professionnel ne fait que commencer, et qu'on est en plein dans la période de bas, bep ou cap pour d'autres, elle se demandera comment sera mais étude et sera donc très furieuse.

    Mais je suis sûre à 99,9% que vu tout l'amour qu'elle m'apporte, elle me soutiendra dans mes épreuves et qu'elle m'aidera quoiqu'il arrive et qu'elle ne me laissera pas seule et qu'elle ne me virera pas de la maison....

  • il y a 1 décennie

    Je serais dégoutée mais je la soutiendrais et l'aiderai tout en lui indiquant qu'elle va avoir des responsabilité a assumer!! pas le choix.

  • il y a 1 décennie

    Je l'aiderais à choisir la bonne décision sans lui imposer mon avis. Et je lui donnerais toutes les adresses nécessaire pour la renseigner et l'aider dans son choix. La décision lui appartient mais concerne également le géniteur. Ensuite elle devra se justifier sur son choix par rapport à nous, les parents.Juste pour savoir si sa décision est bien réfléchie.

  • il y a 1 décennie

    Salut je serais dégoutée sincerement mais je ne l'a laisseré pas tomber dans son choix.

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.