frenchbaldman a posé la question dans Politique et gouvernementImmigration · il y a 1 décennie

Qu'est-ce que pour vous être français(e)?

Bonjour à tous,

Je viens de m'accrocher rudement avec une Qriste au sujet d'une question récente et je pense qu'il serait bon de (re)mettre certaines choses bien à plat, comme qu'est-ce que être français(e), selon vous, dans ce pays?

La question s'adresse aux citoyens français mais aussi aux personnes étrangères qui vivent en France de façon régulière.

Merci pour vos réponses.

Toute insulte est à bannir. ABUS signalés systématiquement sinon.

A vous!

Mise à jour:

@ Jacques L: c'est un peut court jeune homme!

Mise à jour 2:

@ Damien.

Tu ne réponds pas sur ce qu'est le pacte républicain. Une France communautariste ou non communautariste?

Mise à jour 3:

Il apparaît, outre les éternels fâcheux, deux catégories de réponses: celles, individualistes (totalement inintéressantes), pour qui être français est juste une histoire de hasard, et celles, beaucoup plus pertinentes, pour qui être français c'est se retrouver sur un ensemble de valeurs communes, notamment le respect de ce qui a fait ce pays, sa culture, sa grandeur. Pays qui a accueilli des gens venus d'horizons très divers sur la base de ces valeurs.

Mise à jour 4:

Le tri se fera donc entre ceux qui sont partisans d'une France communautariste, se souciant comme d'une guigne de valeurs communes, ne cherchant que l'intérêt particulier, et ceux qui rejettent cette France communautariste, dont je suis, car contraire totalement à notre Histoire.

Mise à jour 5:

@Alexeï.

Effectivement dans nationalité il y a le mot "Nation" et tu poses bien le problème. ON vit actuellement une période de dénigrement de la Nation au détriment de la supranationalité, de structures comme l'UE que personnellement je conteste totalement.

Tout le monde connaît mes positions politiques sur ce forum. Juste en illustration du fond de mes idées sur la Nation, ultime rempart contre la disparition de la souveraineté de la France, je redonne ce lien vers le discours de Valmy, de septembre 2006, que JM Le Pen avait prononcé et qui garde toute son actualité quelque deux ans après:

http://www.dailymotion.com/visited/search/pen%20va...

Mise à jour 6:

@MIcdal aime son...

Le seul HIC c'est que ce texte de TAINE est aujourd'hui totalement vidé de son contenu dans les faits, même s'il figure fièrement dans les livres d'instruction "civique" de Troisième.

Mise à jour 7:

@Zarathoustra.

En voyant ton avatar, je me suis c'est moi. LOL.

Je respecte ta position, même si elle est à mon avis pleine de méconnaissance sur certaines choses.

Je crois en toute franchise et sans acrimonie aucune que tu es un doux rêveur devant l'état de la France actuelle et son avenir. A suivre cher Zarathoustra-Moby.

Mise à jour 8:

@Zarathoustra-Moby.

Aparté:

Moby? C'est lui. LOL.

http://www.synthtopia.com/news/07_01/images/moby-r...

Nos avatars lui ressemblent, faute qu'ils aient créé des avatars plus conformes à la variété des hommes peu chevelus. LOL.

Bien à toi.

Mise à jour 9:

@Sakura.

Merci beaucoup. La majeure partie des gens, (dont je fais partie) aspire en fait à une vie totalement paisible. Nous payons actuellement la facture de politiques désastreuses allant dans le sens du poil et refusant d'appeler chat un chat. Des associations auto-proclamées "droits-de-l'hommistes" ont en fait joué un rôle pendable dans l'état crispé, pour ne pas dire bloqué de la Société. Rien n'est immuable mais il est grandement temps de remettre certaines pendules à l'heure.

Mise à jour 10:

@ Céleste (et à Vive la France aussi qui va dans le même sens).

Effectivement, il y a je crois bien peu de choses à rajouter à ce que tu viens de développer brillamment et simplement, chère Céleste. Pas d'enjolivement de la réalité, appeler chat un chat et prôner cette valeur suprême que nous a léguée notre Histoire qu'est la laïcité qui nous permet de vivre ensemble. D'autres pays ont une vision totalement différente de la chose. C'est bien pourquoi je ne crois plus du tout à toute structure supranationale car nos différences, les uns les autres, sont trop grandes entre pays à l'Histoire différente. Quand nos compatriotes se seront réapproprié la notion de Nation nous aurons fait un grand pas.

Encore merci!!!!!

Frenchbaldman.

Mise à jour 11:

@Joane.

Merci Joane. Sur ce forum j'ai l'impression qu'on fait un pas en avant puis un pas de côté et enfin un pas en arrière. Puis encore un pas en avant. Etc...Bref, nous ne sommes pas là pour nous bercer d'illusions mais je me réjouis de la qualité des interventions de certains. Aujourd'hui ils sont rétifs, demain nous n'en savons rien. De toute façon nous ne sommes pas là pour agresser puisque tu as vu qu'une fois de plus les agressions ne viennent pas de nos posts mais bel et bien de certains autres.

Ainsi va la vie. Puissions-nous obtenir partout des discussions plus sérieuses sur les VRAIES questions, celles qui dérangent.

Mise à jour 12:

@Lunaire 89.

La France ne retrouvera pas l'élan républicain qui fit sa grandeur, comme tu dis, comme ça, spontanément, dans un pays où l'individualisme et le communautarisme sont en train de faire des ravages, avec la bénédiction bien sentie du Pouvoir en place.

La question est, qu'est-ce qu'on fait? Car tu dis que nous sommes un pays riche. Soit, mais pas tout le monde, et il y en a qui font les poubelles des supermarchés ou, depuis des années vont aux restos du coeur. Au pays du CAC 40! Au Bengladesh je ne suis pas si sûr que ça se passe comme ça. Ils ont peut-être d'autres valeurs, même s'ils sont très pauvres.

Mise à jour 13:

@Assia.

Je n'aime ta réponse qu'à moitié, voire moins; Pourquoi? Tu ne parles que de toi, toi, toi, de ta "francité" (franchement un mot que je n'emploierai jamais) mais tu ne penses absolument pas de façon collective, juste individuelle. Une société communautariste, t'es pour? Ou contre? La discrimination positive t'es pour? Ou contre? C'est ce genre de réponse que j'attends de toi.

Mise à jour 14:

@Lunaire 89. Bis.

Tu penses bien que moi aussi, que NOUS aussi on est pour l'éradication de cette misère qui en conduit plein, et en conduira plein encore, vers les cartons, en pleine rue, ou en plein bois. Cela dit il y a des choix politiques qui peuvent, soit aggraver la situation, soit la freiner grandement et la stopper. Lesquels? Comment te positionnes-tu vis-à-vis de la mondialisation, de la disparition des frontières, au niveau des capitaux, des usines, des HOMMES, de la fin des Etats souverains? Car si ça continue tout leur cirque s'il n'y a plus de travail ici comment tu vas faire pour "partager"? On partagera quoi? Les miettes qui vont rester? Ta réponse est loin d'être claire, désolé.

Mise à jour 15:

@Jasmine D.

Merci pour votre très belle contribution, mais être citoyen du monde, comme vous dites, pour l'heure, franchement c'est non. On ne peut pas sur la base de l'EPISTEMON s'en remettre corps et âme à ceux qui nous ont gouvernés jusqu'à présent depuis plus de trente ans quand on voit que de l'epistemon ils s'en fichent comme d'une guigne mais ne sont là que pour servir les intérêts particuliers d'une minorité. La mondialisation est leur arme pour jouer les uns contre les autres. Aujourd'hui on flatte les uns, demain on ne les flattera plus car la loi du marché impliquera qu'on délocalise, qu'on joue sur les salaires vers le bas. Je pense que ce monde parfait ne s'obtiendra pas uniquement par la puissance du désir mais bel et bien par de très gros efforts et de grosses remises en question de l'ordre établi. Etre ouvert culturellement sinon sur le monde, oui, bien sûr, mais là n'est pas la question fondamentale qui se pose à nous. Merci encore Jasmina. Bonne journée.

43 réponses

Évaluation
  • il y a 1 décennie
    Meilleure réponse

    C'est aimer son Peuple , sa culture, son mode de vie, et aussi défendre sa Patrie quand elle est en danger comme aujourd'hui.

    Il y a eu des luttes dans ce pays pour notre liberté que nous sommes en train de perdre.

    AIMER LA FRANCE, c’est aussi être cohérent pour la diriger.

    “Au moment où nous voyons remis en cause le socle des conquêtes sociales de la Libération, nous, vétérans des mouvements de Résistance et des forces combattantes de la France Libre (1940-1945), appelons les jeunes générations à faire vivre et retransmettre l'héritage de la Résistance et ses idéaux toujours actuels de démocratie économique, sociale et culturelle.

    “Soixante ans plus tard, le nazisme est vaincu, grâce au sacrifice de nos frères et sœurs de la Résistance et des nations unies contre la barbarie fasciste.

    “Mais cette menace n'a pas totalement disparu et notre colère contre l'injustice est toujours intacte.

    “Nous appelons, en conscience, à célébrer l'actualité de la Résistance, non pas au profit de causes partisanes ou instrumentalisées par un quelconque enjeu de pouvoir, mais pour proposer aux générations qui nous succéderont d'accomplir trois gestes humanistes et profondément politiques au sens vrai du terme, pour que la flamme de la Résistance ne s'éteigne jamais :

    “Nous appelons d'abord les éducateurs, les mouvements sociaux, les collectivités publiques, les créateurs, les citoyens, les exploités, les humiliés, à célébrer ensemble l'anniversaire du programme du Conseil national de la Résistance (C.N.R.) adopté dans la clandestinité le 15 mars 1944 : Sécurité sociale et retraites généralisées, contrôle des "féodalités économiques", droit à la culture et à l'éducation pour tous, une presse délivrée de l'argent et de la corruption, des lois sociales ouvrières et agricoles, etc.

    “Comment peut-il manquer aujourd'hui de l'argent pour maintenir et prolonger ces conquêtes sociales,alors que la production de richesses a considérablement augmenté depuis la Libération, période où l'Europe était ruinée ? Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature internationale des marchés financiers qui menace la paix et la démocratie.

    “Nous appelons ensuite les mouvements, partis, associations, institutions et syndicats héritiers de la Résistance à dépasser les enjeux sectoriels, et à se consacrer en priorité aux causes politiques des injustices et des conflits sociaux, et non plus seulement à leurs conséquences, à définir ensemble un nouveau "Programme de Résistance" pour notre siècle, sachant que le fascisme se nourrit toujours du racisme, de l'intolérance et de la guerre, qui eux-mêmes se nourrissent des injustices sociales.

    “Nous appelons enfin les enfants, les jeunes, les parents, les anciens et les grands-parents, les éducateurs, les autorités publiques, à une véritable insurrection pacifique contre les moyens de communication de masse qui ne proposent comme horizon pour notre jeunesse que la consommation marchande, le mépris des plus faibles et de la culture, l'amnésie généralisée et la compétition à outrance de tous contre tous. Nous n'acceptons pas que les principaux médias soient désormais contrôlés par des intérêts privés, contrairement au programme du Conseil national de la Résistance et aux ordonnances sur la presse de 1944.

    “Plus que jamais, à ceux et celles qui feront le siècle qui commence, nous voulons dire avec notre affection : "Créer, c'est résister. Résister, c'est créer".

    Signataires : Lucie Aubrac, Raymond Aubrac, Henri Bartoli, Daniel Cordier, Philippe Dechartre, Georges Guingouin, Stéphane Hessel, Maurice Kriegel-Valrimont, Lise London, Georges Séguy, Germaine Tillion, Jean-Pierre Vernant, Maurice Voutey.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    Tu me vois moi devenir algérien en Algérie ??? Pour eux c'est la même chose en France arrête de rêvé....Jamais ils ne seront français puisqu'ils ne souhaitent pas !!! Profiter du système de la France OUI...La ils viennent tous...Et le francais a sa religion....

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Je suis Française de coeur et d'esprit. J'aime mon pays, et j'aimerai que tout le monde respecte ce pays si beau.

    RAJOUT : réponse magnifique de @Lunaire... Bravo.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    Je suis française, issue de parents, grands parents et arrières grands parents, etc...

    Etre français, je ne l'ai pas fait exprès car c'est le pays de ma famille, c'est respecter aussi bien les lois, les gens qui nous entourent, cette chère Marianne, notre hymne national et autres traditions qui existent en Franc en ainsi que certaines commémorations (notamment celles des deux dernières guerres).

    Parfois, j'ai honte quand je vois le comportement de certains français quand ils se rendent à l'étranger.

    J'ai eu honte d'être française lorsque la France à accueilli certains dictateurs (Ayatolla et tonton Macoute), mais ceux-ci payaient donc on les a laissés tranquille.

    Mais je te dis : Mon pays je l'aime et le respecte. Je suis avant tout Française et ensuite européenne.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    me sentir chez moi dans ce pays que j'aime

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • seni
    Lv 7
    il y a 1 décennie

    Les papiers ne suffisent pas à être un bon français, il faut respecter le pays, parler français et ne pas imposer ses propres lois.

    Il faut s'adapter au pays qui vous accueille.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    vivre en France, s y sentir bien, especter la banniere tricolore et se sentir français ..c est pas évident ..je me sens française parce que je suis née en france et je vis en france, mais on peut etre né en angleterre et vivre en france et se sentir francais ...

    je pense que c est un état d esprit avant tout

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • joane
    Lv 6
    il y a 1 décennie

    C'est un peu long à développer,mais je résumerais que je suis ok avec Celeste

    trop difficile de communiquer sur ce site car il y a trop de p'tits rigolos qui ne respectent pas Notre Pays,Français ou Autres !!

    Peut etre se rendront ils compte un jour de leur naiveté d'ado et quand la réalité va les rattraper,ils soutiendront leur terre plus que nous.

    La France en a vu d'autres et des plus terribles lol

    Moi aussi je me réoxygène avec le FN , je SAIS que c'est l'avenir de la politique Française et ,je sais qu'en silence il grandit de jour en jour

    Européennes et Marine 2012....Vive le Front National

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    Salut Frenchbaldman,

    On voit bien que, pour chacun, la définition est différente et ce, parce que l’Etat français a baissé les bras. Les élites ont trahi (dans le secret) et n’ont plus pris la barre du bateau pour gouverner et transmettre certaines valeurs.

    Mais, pour moi être français c’est presque un état d’âme et cela signifie :

    Avoir le sentiment d’être en France.

    Reconnaître que la France est une nation définie, avec une géographie, une culture, etc.

    Prendre conscience qu’elle doit rester unie et souveraine.

    Vouloir le bien de sa nation en ayant à l’esprit toute son Histoire et son présent afin de mieux envisager et construire son avenir.

    Accepter les symboles, les idéaux français parce qu’ils unissent un Peuple.

    Se sentir en communion avec ses compatriotes, même d’origine immigrée, quelles que soient les classes sociales.

    Bref c’est essayer de réconcilier le Peuple.

    Prôner l’universalisme français tel qu’il le fut à d’autres époques.

    Accepter les lois de la République française.

    Prôner la laïcité, c’est à dire la neutralité de l’Etat face à la religion mais aussi dans des questions éducatives ou en ce qui concerne l’application de la justice.

    C’est vouloir le respect stricte de la démocratie : le gouvernement du peuple, par le peuple pour le peuple.

    C’est vouloir être des citoyens et refuser qu’on nous cantonne dans le seul rôle de consommateurs.

    C’est vouloir la protection et l'embellissement de nos traditions, de nos paysages, de notre environnement national.

    C’est reconnaître quand on a été trahi par nos représentants libéro-libertaires pendant des années et vouloir en changer, se libérer du joug qu’on nous fait porter (n’est-ce pas le symbole de Valmy ?)

    Vouloir construire une Europe des nations souveraines et alliées.

    S’engager pour des causes exemplaires où la France y servira des intérêts qui l’anoblissent.

    C’est aussi savoir appréhender les nouvelles menaces de désintégration dont :

    L’engloutissement de notre nation dans le magma euro-atlantiste, ultra-libérale, etc.

    La menace du communautarisme contre la République indivisible.

    Refuser l’internationalisme quand celui-ci tant à diviser les Français

    Refuser le traité de Maastricht, la constitution européenne, le traité de Lisbonne qui cachent en leur texte la décomposition des nations européennes.

    Rude travail donc !

    Bien à toi.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    Avoir la nationalité française.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Silk
    Lv 4
    il y a 1 décennie

    Aimer son pays, le respecter, en partager les droits et les devoirs, ses valeurs, ses us et coutumes en maîtriser la langue sans pour autant forcément oublier ses origines... .

    @Le pouce en bas : Si vous n'adhérez pas à ces principes de base... Qu'est ce que vous fichez en France ?

    Source(s) : En résumé... respecter TOUT le monde... .
    • Connectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.