Musulmans, savez-vous faire la distinction entre Bid’ah (innovation blâmable) et Sounna (bonne coutume)... ?

... malgré les nombreuses innovations qu'il y a eu et qui ont été acceptées par les Musulmans comme conformes à l'Islam. « Selon Aicha (das), le Messager de Dieu (salallahu' alayhi wa salam) a dit : « celui qui apporte dans notre religion-ci une innovation qui lui est étrangère, on doit rejeter tout ce qu’il dit... afficher plus ... malgré les nombreuses innovations qu'il y a eu et qui ont été acceptées par les Musulmans comme conformes à l'Islam.

« Selon Aicha (das), le Messager de Dieu (salallahu' alayhi wa salam) a dit : « celui qui apporte dans notre religion-ci une innovation qui lui est étrangère, on doit rejeter tout ce qu’il dit » (ura)

« Celui qui institue en Islam une bonne coutume [sounna hassana’] a sa récompense et celle de tous ceux qui agissent selon elle après lui, sans que cela diminue rien de leur propre salaire. De même que celui qui institue en Islam une mauvaise coutume en supporte le péché ainsi que celui de tous ceux qui agissent après lui selon cette coutume sans rien diminuer de leur propre péché » (rapporté par Muslim). »

Par innovation blâmable, il faut donc entendre un corps étranger bouchant l’accès à la bonne orientation…. un obstacle en travers de la voie, en contradiction avec la Tradition. A contrario pour la bonne coutume. Il est certain que pour être capable de distinguer ce qui est une bonne coutume -conforme à l’esprit de l’Islam- de ce qui lui est étranger, faudrait-il encore -selon l’expression coranique- « être dotés de moëlle »! *

Dès l’aube de l’Islam, les « nouveautés » ont vu le jour. Le Prophète (saws) a-t-il compilé ou dit de compiler le Coran ? Non. Othman (das) l’a fait. Le Prophète (saws) a-t-il instauré les tarawih [prières nocturnes au mois de Ramadan] en groupe ? Non. Omar (das) l’a fait et a dit : « Quelle bonne innovation » !
Nombreuses autres bonnes coutumes (invocations, actes… ainsi que le développement de la Science en classification : Al-fiqh (jurisprudence), 'aqida (foi), hadith, taçawwuf (soufisme), nahw (syntaxe grammaticale), balagha (rhétorique), al-mantiq (logique) etc…) , ont été instaurées au cours du siècle suivant le décès du Saint Prophète (saws) par les Sahaba [les compagnons] et les Tabi'un [les suivants] –par consensus- , lesquels avaient autorité et pouvoir de le faire en tant qu’héritiers du Prophète (saws), véritables savants doués d’esprit , abreuvés par le Coran inépuisable et la sunna. Ces « innovations » n’étaient pas étrangères à l’islam : y étant potentiellement contenues en tant qu’adaptations, elles concouraient à revivifier, à renforcer et à faciliter une bonne pratique de l’Islam selon les besoins d’une communauté de plus en plus nombreuse et diversifiée, processus qui a pu se poursuivre –dans une moindre mesure (les véritables savants se raréfiant)- par de pieux savants.
Ceux qui aiment le Prophète (saws) aiment ses compagnons et ceux qui aiment ses compagnons aiment leurs successeurs ; ce qui s’applique aux compagnons, s’applique également à eux :

« Craignez Dieu en mes Compagnons, ne les prenez pas pour cible après moi. Celui qui les aime, c'est pour moi qu'il les aime, celui qui les déteste, c'est pour moi qu'il déteste. Celui qui leur fait du mal, c'est a moi qu'il en fait. Celui qui me fait du mal, c'est à Dieu qu'il le fait, et celui qui fait mal à Dieu , Celui-ci ne tardera pas à le saisir. » (Rapporté par Tirmidhi).


* La moëlle est la quintessence d’une chose, en l’occurrence il s’agit ici de la moëlle de l’intelligence, l’intellect qui fait un avec la lumière.
Mettre à jour: @Hawa alias @Lilas alias plein d'autres, c' juste pour te faire plaisir que je la repose pour qu'on parvienne à bien distinguer ce qui est innovation de ce qui ne l'est pas.
Mise à jour 2: Et si tu lis bien l'article, tu t'apercevras qu'il y a plusieurs innovations que tu soutiens, sauf ce qui ne t'arrange pas.
Mise à jour 3: @Lilas, comme par hasard dans le lien que tu as envoyé aussitôt c'est bien toi qui avait répondu, tu aurais mieux fait de ne pas jurer devant Dieu !
5 réponses 5