Sarkozy n'a-t-il pas bon dos ?

Est-ce de la faute de Sarkozy si aujourd'hui l'emploi ne protège plus de la pauvreté ? Est-ce de la faute de Sarkozy si les loyers ont largement augmenter ; comme l'essence et biens alimentaires ? Est-ce de sa faute si de nouveaux besoins sont apparus aux français (internet, téléphones portables...)... afficher plus Est-ce de la faute de Sarkozy si aujourd'hui l'emploi ne protège plus de la pauvreté ?
Est-ce de la faute de Sarkozy si les loyers ont largement augmenter ; comme l'essence et biens alimentaires ?
Est-ce de sa faute si de nouveaux besoins sont apparus aux français (internet, téléphones portables...) ?

L'augmentation des inégalités n'est-elle pas due à :
1 / La mondialisation / libre échange qui a mis en concurrence des travailleurs pauvres en Chine et en Inde à des travailleurs français qui touchaient du doigt la classe moyenne ?
2 / L'explosion des divorces qui a fait qu'aujourd'hui, il y a une nouvelle catégorie de pauvres - et non des moindres : les familles monoparentales !
3 / Une fonction publique trop gourmande qui ne lutte plus pour des droits mais des privilèges - cf grèves de cette semaine ?
4 / Une crise financière mondiale.
5 / La réticence des français face aux réalités économiques contemporaines - il ne sera pas possible de faire 35 h par semaine, pour 5 semaines de vacances par an et avoir en plus sa retraite à 60 ans ; avec la garantie d'être soigné quoiqu'il arrive ???

Alors je vous le demande ; notre Président, n'a-t-il pas bon dos ?
Mettre à jour: @ la fouine : le service public est un gouffre à fric... Il est normal de le diminuer non ? Ne faudrait-il pas le réformer entièrement ? Comment se fait-il que notre éducation nationale coûte plus qu'ailleurs ; pour des résultats laborieux qui plus est... Et les artisans oui il ne fait rien - et ce sont ceux... afficher plus @ la fouine : le service public est un gouffre à fric... Il est normal de le diminuer non ? Ne faudrait-il pas le réformer entièrement ? Comment se fait-il que notre éducation nationale coûte plus qu'ailleurs ; pour des résultats laborieux qui plus est... Et les artisans oui il ne fait rien - et ce sont ceux qui se plaignent le moins il faut le reconnaître - mais pourquoi ? parce que ce sont toujours les mêmes qui sont dans la rue et qui se plaignent !
Mise à jour 2: @ stelleta : Que peut faire le gouvernement face à la mondialisation ? Rien si ce n'est s'armer au mieux possible : et on part avec de sacrés handicaps ; notamment les 35 h - entre autres. Vous parlez du partage du travail ? Les 35 h devaient créer 700 000 emplois. Ils en ont créer 400 000 maximum (et... afficher plus @ stelleta : Que peut faire le gouvernement face à la mondialisation ? Rien si ce n'est s'armer au mieux possible : et on part avec de sacrés handicaps ; notamment les 35 h - entre autres. Vous parlez du partage du travail ? Les 35 h devaient créer 700 000 emplois. Ils en ont créer 400 000 maximum (et encore... on a bien tirer vers le haut : DSK estimait ce chiffre entre 200 / 250 000). Les salariés passant aux 35 heures ont conservé leur salaire initial (payés 39 heures en ne travaillant que 35 heures) grâce à des subventions financées par la fiscalité, et à une modération des augmentations salariales. Ces subventions coûtent à la collectivité
16 milliards d’euros chaque année.
Les chiffres les plus optimistes quant à l’effet des 35 heures, soit près de 400 000 emplois créés, sont donc à relativiser. En effet, ce coût fiscal équivaut à l’embauche d'environ le double de personnes payées au SMIC, charges comprises
(16 Milliards/(1254,28*12*1,4) environ 759 000 emplois).
13 réponses 13