LADY O. a posé la question dans Grossesse et enfantsNaissances et bébés · il y a 1 décennie

Que pensez vous des recommandations de l'OMS?

Voilà une partie concernant les soins lié à l'accouchement:

CATEGORIE D : Pratiques fréquemment utilisées à tort

1. Interdiction d’absorber aliments et liquides pendant le travail (2.3).

2. Traitement de la douleur par des agents systémiques (2.6).

3. Traitement de la douleur par l’analgésie épidurale (2.6).

4. Monitorage électronique du fœtus (2.7).

5. Port de masques et de gants stériles par la personne aidant à l’accouchement (2.8).

6. Touchers vaginaux répétés ou fréquents, spécialement par plusieurs dispensateurs de soins (3.3).

7. Accélération par l’ocytocine (3.5).

8. Transfert systématique de la femme en travail dans une autre pièce au début du deuxième stade (4.2).

9. Sondage de la vessie (4.3).

10. Encouragement à pousser dès le diagnostic de dilatation complète ou presque complète du col, avant que la femme éprouve elle-même le besoin de pousser (4.3).

11. Observance stricte d’une durée stipulée pour le deuxième stade du travail, une heure par exemple, si l’état de la mère et du fœtus est bon et si le travail progresse (4.5).

12. Extraction instrumentale (4.5).

13. Utilisation courante ou systématique de l’épisiotomie (4.7).

14. Exploration manuelle de l’utérus après l’accouchement (5.7).

Qu'en pensez vous?

Mise à jour:

vous pouvez consulter les autres points sur ce site:

http://www.projetdenaissance.com/categorie-1053620...

Mise à jour 2:

DEUXIEME QUESTION: fait vous confiance à une pratique médicale de 1742?

l peut paraître surprenant de rédiger une recommandation pour la pratique clinique pour un geste aussi simple et aussi courant que l’épisiotomie, le plus fréquemment réalisé en salle d’accouchement en dehors de la section du cordon ombilical ! En fait, depuis la première incision chirurgicale du périnée d’une parturiente réalisée en 1742 par Felding Ould, l’épisiotomie a connu des fortunes diverses. Sans en refaire l’historique, ce n’est que très progressivement qu’elle a connu un engouement tel que certains n’hésitaient pas à la pratiquer de façon systématique pour l’accouchement de la primipare. La sonnette d’alarme a été tirée par une première revue de la littérature, de 1860 à 1980, publiée en 1983 par Thacker et Banta[2] : aucune étude véritablement rigoureuse comparant risques et bénéfices de l’épisiotomie prophylactique n’avait jamais été réalisée.

Mise à jour 3:

Mais le premier réquisitoire vraiment structuré contre l’utilisation large de l’épisiotomie a été développé dans une revue très complète de Robert Woolley en 1995[3].

Prof. Bernard Jacquetin, Président du Groupe de Travail du CNGOF. Journal de Gynécologie Obstétrique et Biologie de la Reproduction, Vol 35 - N° S1 - Février 2006, p.7.

Suite à la campagne d’information menée par une association française (Semaine mondiale pour l’accouchement respecté, 10-16 mai 2004[4]), le collectif CIANE a écrit au Ministre de la Santé, le 2/07/2004, pour demander une saisine de l'ANAES (Agence nationale d’accréditation et d’évaluation en santé) au sujet de l'épisiotomie[5]. Cette initiative a bénéficié du soutien de la Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) et du Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF).

Mise à jour 4:

#Alinette: ce sont des recommandations, en fait ce que l'OMS dit c est que certaines de ces pratiques sont faites à tort, mais bien entendu c est du cas par cas. Le problème de la médecine aujourd'hui c est qu on traite les malades à la chaine et pas en cas par cas. Il n est pas question d interdire ces pratiques mais de les limites au strict nécessaire.

Mise à jour 5:

@Sophienet: l episio est le pendant de la péri, le problème c est que la péri ralentit le travail et on incise pour se dépêcher, il est là le problème actuel.

Mise à jour 6:

@G6K: et alors pourquoi quand il est question d'allaitement tout le monde se targue de ce que dit l'OMS? bizarre, non?

Mise à jour 7:

@Catherine H: écrit à l'OMS si tu sais mieux qu'eux....

Mise à jour 8:

@Myriam: as tu tout lu? ce n est pas moi qui l'écrit mais l'OMS!!! argh lisez les questions en entier pardi!

12 réponses

Évaluation
  • il y a 1 décennie
    Réponse favorite

    Bon, il y a du boulot !

    1/ Là, c'est un peu désespérant ! Une de mes amie à accouchée à la maison ( c'était voulut et programmé avec une sage femme libérale et donc tout à fait encadré par un personnel compétant...) : sa sage-femme lui à dit de manger si elle voulait même lorsqu'elle avait des contractions. En effet, si la femme mange, elle prend des forces et sera plus à même de faire le travail avec moins de problème.

    2/ Certaines femmes refusent les produits anesthésiques pour diverses raisons. Je sais qu'il est difficile pour certaines équipes soignantes d'accepter les volontés des soignées.

    3/ Idem. De plus, il y a toujours certains risques avec la péridurale.

    4/ C'est pas indispensable mais les équipes les utilisent pour éviter qu'il y ait des complications ( vérification constante du rythme foetal...).

    5/ Là, c'est le minimum quand on connaît les problèmes sanitaires des hôpitaux !

    6/ Plusieurs avis valent mieux qu'un ! En fait, c'est pour éviter qu'il y ait un "oubli".

    7/ Les hôpitaux reçoivent un nombre incalculable de future mamans. Ils doivent faire en sorte aussi qu'il y ait un nombre suffisant de personnel... C'est plus simple de "programmer" les accouchement. Je trouve cela dommage !

    8/ Faut bien faire visiter les sales ....

    9/ C'est pas obligatoire ( dixit la sage-femme de mon amie ) seulement c'est plus pratique !

    10/ Pourquoi laisser faire la nature ( là, je suis cynique ! !).

    11/ Pas dans toutes les hôpitaux ( heureusement ! ).

    12/ Seulement ( normalement ) s'il y a une souffrance foetale ou des risques importants pour la mère.

    13/ C'est encore pour ( assez souvent ) la facilite du travail du personnel ! des fois, c'est obligatoire : il vaut mieux une épisiotomie qu'une déchirure.

    14/ Si le placenta rejeté est entier, il n'y a aucune obligation.

    En fait, la plupart des ces recommandations sont faites pour facilité le travail de l'équipe. Il serait bien que les hôpitaux prennent en compte la possibilité que la nature peut souvent bien faire les choses !

    Source(s) : auxiliaire de puériculture qui à déjà travaillé en service maternité.
  • il y a 1 décennie

    Je pense que toutes les deux nous avons la même vision de l'accouchement, et sûrement des suites de la maternité...

    Quant à l'article de l'OMS, cela n'a rien à voir, la grossesse n'est ni une maladie, ni une pathologie, mais une étape normale dans la vie d'une femme...

  • il y a 1 décennie

    Ce qui m'embête un peu, c'est qu'ils n'expliquent pas pourquoi c'est utiliser à tort.

    J'ai subi certaines de ces choses mais l'équipe était très à l'écoute, l'hôpital est contre l'épisio & j'ai eu un accouchement naturel par voie basse. Commentaires de la SF : "Bah je n'ai pas l'air idiote moi avec mon fil & mon aiguille. Il n'y a rien à recoudre. Vous n'êtes pas déchirée."

    Alors, oui, j'aimerai plus d'information, plus de dialogue autour de tout ça mais il me semble que tous les types d'accouchement devrait être envisagé & discuté avec la parturiente pour qu'elle fasse ses choix en conscience.

    Personnellement, on m'a proposé d'accoucher en position latérale & je ne m'y attendais absolument pas. Au grand désappointement de la SF, j'ai préféré aller là où je connaissais : la position gynécologique.

    Je ne regrette pas mon choix même si la SF m'a dit :"Encore râté ! Vous refusez toutes !"

    Donc, je te remercie pour toutes ces infos car c'est super de savoir mais je trouve que je suis une privilégiée d'avoir pu me préparer autant à devenir ère.

    Bisousssssssssss

  • Mag
    Lv 6
    il y a 1 décennie

    D'où l'importance de faire rédiger un projet de naissance et de le faire respecter. Je pense que c'est le seul moyen d'échapper à certaines pratiques. Mais, c'est dommage de devoir batailler le jour d'un accouchement.

    Il y a plein de choses que je ne veux pas et je suis sûre que ça va me bloquer pendant le travail. Par exemple, je n'ai jamais eu de sonde, mais rien que l'idée qu'on pourrait me mettre une sonde, j'ai du mal à supporter cette idée. Je ne sais pas pourquoi, j'en ai jamais eu. Mais, je l'ai vue posée sur des gamins et ça me passe partout. Cela ne fait sans doute pas mal, mais je bloque.

    La perfusion, ça j'en ai eu et me faire piquer sur les veines de la main, ça m'a toujours soulevé le coeur et voir le bout de tuyau sortir aussi. Autant, les prises de sang et tout ça, ça me fait rien. J'ai déjà subi des interventions chirurgicales, mais ces deux trucs là, ça me perturbe et pourtant je ne suis pas douillette. C'est pas une question de douleur, c'est comme quand quelqu'un fait grincer une craie sur un tableau ou fait crisser du polystyrène. En fait, ça me fait le même effet. Cette sensation désagréable qu'on ressent quand quelqu'un fait ces bruits-là.

    Pour le reste l'épisio et la péridurale, c'est surtout suite à tout ce que j'ai lu et aux témoignages, et à tous les articles que j'ai eu sous la main. En pesant les pour et les contre, je me dis que je ne veux pas qu'on me fasse ça.

    Ce qui me gêne aussi c'est l'idée d'être observée et d'avoir du monde autour de moi et les touchers vaginaux aussi, c'est pas super.

    Pour les touchers vaginaux, j'ai expliqué à mon mari ce que je ressentais. Il a dû faire un prélèvement suite à une infection urinaire, il y a quelques années et il a trouvé ça super désagréable qu'un mec lui tienne la verge pour faire le prélèvement, ben, je trouve ça super désagréable aussi qu'une nana vienne trifouiller là-dedans avec des gants. :o(

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 1 décennie

    monitorage du foetus : INDISPENSABLE , permet de vérifier les battement de coeur de loulou. j'ai un copain, son fils a fait 3 arrets cardiaques à la naissance. ils ont détecté un soucis de ce coté là grace au monito. ils ont accéléré le mouvement.

    interdiciton d'absober des aliments: pour eviter une digestion. donc pour éviter un afflux de sang au niveau de l'appareil digestif. cela peut etre dangereux d'opérer (en cas de césarienne) lors d'une digestion, rique d'hémorragie.

    exporation manuelle de l'utérus: ma cousine a eu une extraction manuelle. si elle ne l'avait pas eu: risque de scepticémie.

    j'ai une autre cousine qui a failli en faire une car il restait un morceau de plasma... 12 jours après!

    extraction instrumentale/ si l'on avait pas utilisé ces instruments mon fils aurait pu ne pas etre parmi nous aujourd'hui. je commençai a faiblir, car il avait du mal à sortir. ils ont appellé en urgence le gynéco. les instruments ont accéléré le mouvement.

    de 1 à 14 inclus: parfaitement d'accord!

    Source(s) : au fait ton OMS c'est celui là? j'ai retrouvé l'article que je voulais. des fois, vaut mieux éviter de trop s'impregner d'une organisation qui n'est pas en accord avec elle meme. http://www.monde-diplomatique.fr/2002/07/MOTCHANE/...
  • ??!!
    Lv 7
    il y a 1 décennie

    Je savais pour les touchés vaginaux...

  • il y a 1 décennie

    la prochaine recommandation de l'OMS....Accouchez seule sous un arbre et faites pas chi**!

    Ayant des amis qui bossent pour l'OMS, je peux te dire que c'est : Faites ce que je dit, pas ce que je fait! Comme toutes les organisations para-onusiennes....brassent du fric pour rien faire!

    Source(s) : car l'OMS n'est pas sponso par Nestlé ;-)
  • il y a 1 décennie

    je suis sincerement desole mais je ne suis absolument pas d accord avec toi.

    c est grace au monitoring que l on s est rendu compte que le coeur de mon fils avait arrete de battre 3 fois en 5 minutes sans pourquoi ni comment la peridurale m a valu enorme car a la derniere minute si le petit ne sortait pas rapidement je devais passer en cesarienne l episio a la derniere minute quand le coeur de mon fils a arrete de battre mon col n etait qu a 7cm de dilatation au lieu de 10 cm donc il faut quand meme reflechir a ce que tu ecrit car certaine fois c est tres necessaire moi je dois tout a l accoucheur car aujourd hui le principale c est qu emon filss soit en vie

  • il y a 1 décennie

    Je pense que quand tout se passe bien, un accouchement naturel est évidemment préférable et que l'oms a sûrement raison, mais moi qui travaille dans un service de réanimation néo-natale, je préfère une légère sur-médicalisation de mon accouchement et pas de soucis pour mon bébé.

    Si à case du refus de l'épisio mon bébé est privé d'oxygène pendant -4 minutes et qu'il y a des complications... Merci la culpabilité, et une vie gâchée... Non merci

  • il y a 1 décennie

    1. Si tu dois avoir une anesthésie générale en urgence, risque de vomissement et donc d'étouffement

    2. oui à moins d'être masochiste

    3. idem (en fait ce n'est pas que ça fait si mal que ça les contractions c'est juste que c'est fatigant et épuisants)

    4.Oh que oui, ma fille a une une décélération très importante de son rythme cardiaque, s'il n'y avaiet pas eu de monitoring je ne sais pas si elle serait parmi nous aujourd'hui

    5. Cela me semble évident, non??

    6. En quoi est ce gênant??? L'équipe médicale doit bien savoir où nous en sommes question dilatation, non?

    7. On ne va quand même pas passer 72 h à accoucher comme au début du XIXème siècle, non??

    8. On ne nous demande pas non plus de courir un marathon dans les couloir de l'hôpital : on est transportée directement sur notre lit à roulettes

    9. Tu as envie que ton bébé naisse sous un jet d'urine???

    10. et 11. Je ne vois pas ce qui pose problème

    12. Il faut bien aller chercher le bébé si celui ci à du mal à sortir!!!!!

    13. Mieux vaut une incision nette et propre plutôt qu'une déchirure archaïque

    14. Bonjour l'infection et ses suites dramatiques si un bout de placenta reste coincé.

    Toutefois, tu as encore une solution : tu peux accoucher au milieu des champs comme les paysannes aux XVIII ème siècle.

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.