Anonyme
Anonyme a posé la question dans Societé et cultureReligions et spiritualité · il y a 1 décennie

Peut on être pour l'avortement et catholique ?

Y a t'il des gens qui se disent catholiques et sont favorables à l'avortement ?

Mise à jour:

La position officielle de l'Eglise est pourtant claire, totalement contre l'avortement.

Peut être se dire catholique si on ne respecte pas certaines positions fondamentales défendues par l'Eglise ?

Mise à jour 2:

peut on se dire

9 réponses

Évaluation
  • Kito
    Lv 6
    il y a 1 décennie
    Réponse favorite

    On est catholique si l'on a reçu le baptême et que l'on adhère à la révélation contenue dans la bible ainsi qu'à la traditon de 'leglise, en particulier les dogmes.

    @Opale. Ne jouons pas trop avec les mots. "Ce n'est que l'arrêt d'une grossesse". Il s'agit bien d'une vie arrêtée, non ?

    Je peux aussi te dire. Infanticide ? : "ce n'est que l'arrêt du processus de développement d'un individu qui de toutes façons était amené à mourir un jour".

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    sûrement.

    Je crois que le pape Calixte était pour l'avortement.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    Oui on peut, être croyant en une religion ne veut pas dire ne pas avoir de cerveau pour réfléchir par soit même.

    Au passage la Bible ne parle à aucun endroit d'avortement.

    Si tu lis l'ancien testament tu verras qu'une fille qui se fait violer en ville est obligée de se marrier avec son violeur par exemple, tu crois que beaucoup de chrétiens de nos jours sont d'accord avec celà?

    Deutéronome 22

    28 Si un homme rencontre une jeune fille vierge non fiancée, lui fait violence et couche avec elle, et qu’on vienne à les surprendre,

    29 l’homme qui aura couché avec elle donnera au père de la jeune fille cinquante sicles d’argent ; et, parce qu’il l’a déshonorée, il la prendra pour femme, et il ne pourra pas la renvoyer, tant qu’il vivra.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    évidement ! Voir Catholic for a free Choice [http://www.catholicsforchoice.org/] et "nous sommes aussi l'Église" et Eglise catholique Gallicane [http://www.gallican.org/avortmen.htm]

    Dans Nombre 5, il est question d'un avortement pratiqué en faisant boire à la femme "les eaux amères". Il s'agit de savoir si elle a commis l'adultère pour avoir ce gamin.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Topaze
    Lv 7
    il y a 1 décennie

    On dirait un discour de Sarah Paulin...

    Je ne crois pas qu'aucune religion prone l'avortement. Ce qu'ils ne comprenent pas, c'est qu'un avortement n'est pas un infanticide, ce n'est que l'arret de la grosesse. C'est comme un stérilet qui fait avorter les femmes chaque mois.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    Tout est question de bon sens, ou d'objectivité, reste à savoir si tout cela est compatible avec la religion quelle qu'elle soit...

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    l'église catholique a une attitude très cohérente et claire : défendre la vie de la conception à la mort naturelle. Je me sens catholique. Ceci dit, je respecte une femme qui est amenée à avorter pour des causes de grandes difficultés, mais pas par choix personnel "parce que ça ne lui convient pas"... qu'on le veuille ou non, son attitude irréfléchie empêche la vie d'un être humain et cela à un nom....

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Oui.

    Si le pape actuel et son predecesseur avait ecoute les comites de theologues, diacres, medecins, pretres qui s etaient prononce sur ce sujet,

    l avortement serait accepte par l eglise.

    Au lieu de cela, c est reconnu comme un peche. Chacun est libre de se faire pardonner, mais ca reste un peche.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Rome incorrigible rétrograde ?, hostile au progrès en général et à la liberté des femmes en particulier ? S’opposer à l’avortement, n’est-ce pas irresponsable en restant insensible à la détresse de femmes qui ne peuvent pas garder leur enfant ?

    “ Le droit d’avorter, n’est-ce pas pour une femme le droit de disposer de son corps librement, comme il lui plaît ? ”

    Les femmes ont raison de tenir à leur liberté, en particulier celle de disposer de leur corps. Surtout quand ça les engage à vie ! Mais avorter ce n’est pas se faire arracher une dent : même tout petit, l’embryon humain est déjà (comme son nom l’indique !) un être humain ! Conçu d’un père et d’une mère il a dés la fécondation de l’ovule par le spermatozoïde une identité génétique à part entière. Si ce tout-petit-là est supprimé, il n’en existera pas de semblable à lui : les prochains seront ses frères ou sœurs, donc forcément différents... Les droits d’une femme ne peuvent pas empiéter sur ceux d’un petit qu’elle porte...

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.