SAMRA 02 03 a posé la question dans VoyageAfrique et Moyen-OrientAlgérie · il y a 1 décennie

comment voyez vous la société algérienne d'aujourd'hui ?

par rapport à nos aieux !! la société d'antant (les récits de vos parents, grands parents )

que regrettez vous ? (pour les plus anciens) .

la société d'aujourd'hui vous satisfait elle ? dans tous les domaines (famille , égalité homme femme ,éducation ,travail ,mentalités ,évolutions diverses et variées)

y'a t-il des valeurs qui ont tendance à disparaitre ...etc etc

merci pour vos réponses

13 réponses

Évaluation
  • djaf j
    Lv 6
    il y a 1 décennie
    Meilleure réponse

    Bonsoir SAMRA.

    Les algériens d'aujourd'hui ne prennent pas le maquis mais de mauvaises habitudes : la prière peut remplacer le travail, l'invocation de Dieu sert de prétexte pour ne pas faire d'effort, le détail remplace l'essentiel et l'intolérance se fait passer pour les bonnes manières. Interrogés individuellement, les Algériens vous répondent tous aimer TPS. Imaginons une histoire pour répondre à ta question.

    Ma chère SAMRA ? prenez onze Algériens, mettez-les dans une île déserte qui vend du pétrole et glorifie deux palmiers et trois tombes, imposez-leur d'être plus arabes que l'arabité, multipliez les mosquées en fermant les usines et répétez-leur qu'ils sont le meilleur des peuples puisque les autres peuples n'existent pas. Que se passera-t-il ?

    Trois d'entre eux demanderont au onzième de ne jamais mourir et d'être président ( Boutef ) même après son décès.

    Sur les sept restants, un va mourir ( Boudiaf) en tentant de traverser la mer à la nage avec deux olives, trois dattes et un portable, deux monteront au maquis ( Abbas Madani et Ali Belhadj ) pour croire mieux se rapprocher de Dieu, un deviendra pédophile et kidnappera des enfants.

    Oui ma SAMRA ,l'île, nous y sommes tous: onze personnes dans une île déserte, sans autres loisirs que la grimace, incapables de se reproduire par conservatisme et blocage des moeurs mais incapables de se marier après trente ans par défaut de logement ou d'emploi, se réclamant de la pureté asexuée non négociable mais souffrant de l'accès difficile aux femmes, débilisés par une chaîne TV et ses deux soeurs clonées qui rediffusent les mêmes images du onzième algérien en chef et des deux palmiers ( l'hymne écrit par un algérien expulsé de son pays et mort à l'étranger et le drapeau cousu par une française femme d'un algérien " Messali" mort sans avoir eu sa carte d(idendité nationale) de la souveraineté, ne peuvent à la fin que devenir violents, s'assassiner indéfiniment, se tuer, kidnapper, se suicider, faire exploser des bouteilles de gaz, conduire comme des fous, haïr l'étranger et incendier tout ce qui est bien commun et édifices publics pour agrandir leur périmètre et s'offrir des spectacles assouvissants. Onze personnes qui ne peuvent pas sortir le soir parce qu'ils ont peur les uns des autres, qui se mentent sur leurs misères et convictions, qui mangent mal, qui ne savent rien faire, qui ne peuvent pas rire et qui n'ont pas où aller sauf au même endroit triste, finissent toujours dans la perversité, soliloquer sur la menace de l'Occident qui veut leur voler leur religion, s'intoxiquer avec de la viande d'âne et demander, en secret, à Dieu pourquoi il les a créés puisqu'ils ne servent à rien et à leur chef de les nourrir et de les occuper puisqu'ils sont là, comme lui, depuis 1962 et avant.

    Onze Algériens bloqués dans un univers insulaire, vide et ennuyant, ne peuvent espérer la vie que par TPS, Internet, les ablutions, la revente en l'état de marchandises importées ou le discours sur l'utopie et le mauvais caractère de leur voisin et sa piété douteuse. Comme dans le célèbre roman d'Agatha Christie, les onze petits nègres vont s'assassiner l'un après l'autre pour finir dans l'énigme du onzième qui sera assassiné lui aussi, mystérieusement, par un couteau planté dans le dos alors qu'il est le dernier et l'unique survivant. Par qui ? Par la logique. Comme il se doit dans un bon polar. Il y a des peuples qui peuvent s'éteindre par logique, faute de destin ou de joies.

    Voila en gros et dans la réalité comment je vois la société " anonyme " algérienne des UNS et la société à capitaux algériens des AUTRES.

    Meilleurs sentiments et bonne nuit.

  • il y a 1 décennie

    De nombreuses études réalisées prouvent la disparition ou le recul de valeurs sociales et morales propres à la société Algérienne en raison de la démission de certains acteurs comme la famille !...

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    salut Samra

    notre societé se dégrade de plus en plus vers le mauvais , sa me fait trés mal au coeur de dire ça mais c'est la vérité,,,

    y'a plus de principe, plus d'éducation, tout le monde veut émiter l'europe ....

    rabi yastor inchalah

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    salut SAMRA ma chère amie. la société d'aujourd'hui par rapport à nos aieux c tout à fait le contraire de ce qui l'on était, car avant nos aieux avaient comme base sociale des valeurs humaines telles par exemple bit erdjel khir men bit elmel (une maison d'hommes vaut mieux qu' une maison plein d' argent) ( flen flen mkessi wella 3eryen" ( un monsieur est un monsieur qu'il soit bien habillé ou qu'il soit misérablement habillé) "li mahou lik ghir ey3ik" ( ce qui ne t'appartient pas te fatiguera). maintenant quand tu demandes à un jeune qui est son père il te répond mon père est le propriétaire de telle marque de voiture ou le propriètaire de l'hotel X moi qui vis en plein de la socièté actuelle je veux dire les jeunes et moins jeunes sont devenus tellement matérialistes que tout est devenu bon pour en avoir de l' argent rabbi yestor! au détriment des valeurs humaines que le système politique mafieux est le principal artisan de cette catastrophe sociale et ajoutes y le terrorisme! yarham bebek, arréter un bus plein à craquer de voyageurs pour les délester de leurs biens sous toute forme de valeur, montre portable argent bijoux tout tout sous la menace d' épées de hache et de cran d' arrèts d' un groupe de jeunes sous l' effet de psychotropes et personne ne s'inquiète ou tire la sonnette d' alarme tout le monde a peur de la misère alors qu'il vit en plein dedans par faute d' abondon social à tous les niveaux à commencer par les parents qui n'ont pas gèré la carrière éducative de leurs enfants pour les préparer psychologiquement à la prochaine étape écolière premier grand espace social de l' enfant. en absence de cette base combien importante, l' école recevra des enfants difficiles de caractère à gérer et violents pour certains .

    ce que je regrette aujourd'hui vraiment et sincèrement c l' absence de mon père allah yarmou de n'ètre pas présent pour voir ses petits fils réussir sur le plan national continental et mondial. il adorait ça, si il était encore vivant il serai très content et fier.

    pour la socièté si elle me satisfait ou pas, j' ai pas le choix quand je suis loin d' elle, elle me manque beaucoup et quand je suis avec je fais avec c ma chaire et mon sang que veux-tu que j'y fasse. les familles commencent à prendre conscience que l' éducation de son enfant est très importante pour bien continuer. le monde évolue la femme algérienne avec aussi mieux que l'homme car elle peine beaucoup pour arracher son indépendance et sa liberté en étudiant jour et nuit pour y arriver à sauver sa peau et égaler l'homme ou mème le dépasser. la valeur qui a tendance à disparaitre est la confiance. bonne journée samra!

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 1 décennie

    j'ai l'impression que c'est un pays qui se cherche encore qui a perdu ses repères depuis la fin de la guerre pour l'indépendance. c'est vrais que c'est un pays riche mais pas exploiter comme il le devrai manque de moyen financier peut- etre? les jeunes diplômer quittent leurs pays pour exprimer leurs talents ailleurs la ou ils ou elles seront reconnu c'est dommage car si l'algerie donner les moyens a ses jeunes ils feraient de très belles choses pour développer le tourisme construire des logement des entreprises des écoles. il faut que ce pays bouge car il s'éteint a mon sens. les femmes utilisent très peu la contraception par manque d'information de ce cote la,les mentalités n'ont pas très évoluer. le recyclage des ordures ménagères aussi inexistant et pleins d'autres choses aussi . j'ai eu l'occasion de me balader pas mal de voyager j'ai fais pas mal de pays du maghreb le meilleur accueil a ete l'algerie je ne dénigre pas les autres mais la bas la gentillesse des gens est enveloppante.

  • il y a 1 décennie

    plus de valeur ...

    pas d'education , le travail a diminuer , les mentalités ont changées plus de respect ....

    l'evolution vire plus vers le negatif .

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Rabi yastour le peuple martyr.

  • il y a 1 décennie

    ya samra ya samra,,,il me faut des pages pour tout dire,,,

    je résume" je donnnerai chére pour vivre dans leur temps et pas le notre" aucune valeur humaine,,fammilliale,,educative, social,,,,etc

    je me caches parfois chez moi pour ne pas faire fasse à des montalités qui donnnent envie de vomir,,,,," 00 education" ila ma rahima rabi.

  • il y a 1 décennie

    longue est la réponse à votre question.

    .......................................................

    donc, pour être simple, avant

    aucune maison n'est barrauder

    vous pouvez stationner n'importe ou

    et laisser les portes ouvertes.

    et on dévalisez pas au grand jour

    les personnes faibles. etc...............

    .................................................

    finalement, on a eu notre liberté

    au marché noir.

    Source(s) : avant 1972
  • il y a 1 décennie

    plus effrayante qu'hier

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.