Première étape : Rester les bras croisés ? Ou regarder ce qui suit ?

http://www.youtube.com/watch?v=90ELleCQvew&feature=related 5 minutes extraites du film "Network - Main-basse sur la télévision" (1965) A regarder jusqu'au bout ! Il n'y a aucune image choquante, aucun discours violant les lois ni la charte du forum, rien que des mots très banals prononcés par un présentateur... afficher plus http://www.youtube.com/watch?v=90ELleCQv...
5 minutes extraites du film "Network - Main-basse sur la télévision" (1965)
A regarder jusqu'au bout !

Il n'y a aucune image choquante, aucun discours violant les lois ni la charte du forum, rien que des mots très banals prononcés par un présentateur de journal télévisé... Mais leur sens est susceptible de disloquer des blindages affectifs et de réveiller des "morts devant la télé". Parce qu'ils rappellent que ce que nous entendons chaque jour aux informations et lisons dans la presse est inacceptable quelles que soient nos sensibilités politiques.

Qu'est-ce qui vous passe par la tête ? Dans les tripes ? Quelles émotions vous traversent ? Quelles envies de quels passages à l'acte ? A quoi rêvez-vous ? A quoi rêvons-nous ?

Le rêve est la première étape avant la réalisation d'un projet... Et les rêves collectifs instaurent les desseins communs !

QUI D'ENTRE VOUS A VOULU SE LEVER ET CRIER LA FAMEUSE PHRASE PAR LA FENETRE ?
Mettre à jour: En accrochant une étoile ici, vous attirerez l'attention de vos contacts sur cette question.
Mise à jour 2: Une question rassemblant de nombreuses vidéos qui donnent à réfléchir... et suggèrent parfois des propositions (non partisanes) :
http://fr.answers.yahoo.com/question/ind...
Mise à jour 3: Rectification : Le film est sorti en 1976.

Deuxième extrait qui a lieu peu après le premier :
http://www.youtube.com/watch?v=raOCo8n36...
Mise à jour 4: LE CONTEXTE DES EXTRAITS : Avant la première séquence, le présentateur, ordinaire jusque là, est gravement affecté. Il vient d'apprendre que "son" journal télévisé sera confié le lendemain à un confrère. Et sa femme (qu'on voit dans le film & qui travaille au même endroit) le quitte pour le... afficher plus LE CONTEXTE DES EXTRAITS :

Avant la première séquence, le présentateur, ordinaire jusque là, est gravement affecté. Il vient d'apprendre que "son" journal télévisé sera confié le lendemain à un confrère. Et sa femme (qu'on voit dans le film & qui travaille au même endroit) le quitte pour le même homme ! Alors il lui vient un songe dans lequel il a le sentiment de renouer avec l'essence de la vie. C'est pour cela qu'il annonce au gardien qu'il doit "témoigner".

C'est une sorte de révolte trop longtemps contenue devant ce qu'il devait annoncer chaque soir avec le sourire compassé du professionnel.

Il n'a plus rien à perdre dans ces studios. Il se fiche de ses cheveux décoiffés, de son manteau trempé encore sur ses épaules à l'antenne... Il se sent libéré et aspire à communiquer ce souffle de liberté spontané à chacun.

Les deux chocs violents qu'il vient de recevoir ont fait explosé son propre blindage affectif. Sorti du système dont il était la façade insensibilisée
Mise à jour 5: il revit ! Par son talent d'orateur il entraîne dans son sillage des cohortes d'hommes et de femmes qui "dormaient" jusque là. A cause de l'audience fabuleuse qu'il remporte lors du premier extrait, on lui propose d'animer un show (deuxième extrait). Complètement à son sacerdoce... afficher plus il revit !

Par son talent d'orateur il entraîne dans son sillage des cohortes d'hommes et de femmes qui "dormaient" jusque là.

A cause de l'audience fabuleuse qu'il remporte lors du premier extrait, on lui propose d'animer un show (deuxième extrait). Complètement à son sacerdoce humain et spontané, il fait exploser les indices d'audimat... Seul problème : Les gens l'écoutent et changent leurs comportements. Moins dociles face à la publicité, moins captifs aux arguments vendeurs, ils tendent à se cultiver ! Le cauchemar des commerciaux, des publicitaires, des médias qui vivent de leurs subsides et des politiques menteurs.

Le grand patron de la chaîne de télévision, usant de techniques d'hypnose et d'astuces de tribun-commercial parvient à le "retourner".

Le présentateur adopte alors un nouveau discours, toujours aussi captivant, mais complètement déprimant. L'audience est en chute libre. "On" décide donc de le tuer (je crois en direct). Howard Beale meurt pour l'audimat !
Mise à jour 6: En l'éjectant, le système l'a affranchi de ses oeillères. Il est sorti de la "matrice", pour reprendre la terminologie de Matrix et d'Animatrix. Puis, parce que le système ne parvient plus à le rentabiliser sans subversion, il l'élimine définitivement. CE QUE J'AI RESSENTI... afficher plus En l'éjectant, le système l'a affranchi de ses oeillères. Il est sorti de la "matrice", pour reprendre la terminologie de Matrix et d'Animatrix. Puis, parce que le système ne parvient plus à le rentabiliser sans subversion, il l'élimine définitivement.

CE QUE J'AI RESSENTI :

Beaucoup d'émotions ! L'envie de saisir cette force qu'il ravive en moi et de l'exprimer en ouvrant la fenêtre... ce que j'aurais fait si mes voisins avaient vu le film !

Un gros frisson agitait également mon corps astral au-dessus des épaules et du dos (ésotérisme : il s'agit du corps énergétique émotionnel).

Cette manifestation collective me paraît à la fois salutaire et effrayante. Je crois qu'en pareille circonstance, je m'éloignerais pour digérer cet évènement dans mon coin.

D'autant qu'à mon échelle, il m'arrive de susciter l'enthousiasme de cette façon... Or les gens attendent souvent qu'on les prenne par la main et je ne désire en rien être le "berger prisonnier de ses moutons".


22 réponses 22