Anonyme
Anonyme a posé la question dans Arts et sciences humainesPhilosophie · il y a 1 décennie

Comment pense le croyant quand il dénie la non-croyance de l'athée ?

cette question me fascine !!

le croyant au fond de lui-même (c'est parfaitement logique) ne peut s'empêcher de penser que l'athée est une créature qui renie son créateur.

le croyant trouve alors tout un tas de raison pour l'expliquer selon les cas : orgueil, matérialisme, absence de morale, etc, etc.

l'athée, par contre, sait très bien que sa non-croyance en Dieu ne repose pas sur les conceptions religieuses des croyants. (parfaitement logique aussi)

Mais ... pour autant, l'athée est incapable mentalement de dénier sa foi au croyant !!

pourquoi ?

Mise à jour:

@septembre : l'athée ne dénie pas au croyant, sa propre foi. (la foi du croyant, pas de l'athée !!)

Mise à jour 2:

@zazap : pour le croyant, il y a toujours croyance ... en Dieu ou en Rien. Rien est quelque chose pour le croyant !! that is the question !

Mise à jour 3:

@septembre noir : l' athée trouve sa raison d'être existence dans la religion !!! exact, en tant qu'athée ! sauf que nous ne sommes pas athées mais des êtres ayant une existence réelle et fortuite !!

11 réponses

Évaluation
  • Anonyme
    il y a 1 décennie
    Meilleure réponse

    Le croyant pense effectivement que l'athée croit en quelque non croyance, comme nous le prouve l'intervention de camille. Je lui fais remarquer que si la non croyance est une croyance, alors la croyance ne peut être en toute logique que inexistante. Non, la non croyance de l'athée repose sur des arguments concrets, sur la logique et le système de la preuve. Il est raisonnable dire qu'une chose, quelle qu'elle soit, est fausse ou au mieux indécidable tant qu'elle n'est pas soutenue par une quelconque preuve indéniable, ce me paraît être du pur bon sens. L'athéisme repose sur la raison, la croyance à l'évidence non.

  • zazap
    Lv 6
    il y a 1 décennie

    dénier ce qui n'existe pas ? comment faire. Inutile de se battre contre des moulins à vent

    ---

    ah oui, tu as raison ! alors , pour les croyants je dénie que RIEN existe..

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Dieu n'existe pas arretez...

  • il y a 1 décennie

    il y a une impossibilité double due à l'univers mental des deux personnes.

    Le croyant (je préfère tenant d'une religion, puisque pour moi, la non existence des dieux est une croyance dans la mesure où elle ne peut-être prouvée, comme sa réciproque) ne peuvent pas comprendre qu'un athée puisse faire sa vie sans une divinité. il doit forcément croire en quelque chose, et d'ailleurs la question récurrente est "vous croyez pas en dieu, mais vous croyez en quoi alors ?"

    inversement, l'athée n'arrive pas à comprendre qu'on puisse suivre une religion. il extrapole donc son athéisme à tout le monde et en particulier aux gens qui mettent en place la religion, forcément, d'après les athées, des escrocs qui veulent maîtriser les masses.

    @glandulf : quelle différence y-a-t'il entre un tenant d'une religion qui sait que les divinités existent car il en a les preuves formelles (selon son point de vue) et l'athée qui sait que les divinités n'existent pas car il en a les preuves formelles ?

    de deux choses l'une, soit l'athéisme est la vérité, et alors les tenants d'une religion sont dans l'erreur et on peut le prouver, soit les tenants des religions sont dans le vrai et les athées dans l'erreur et on peut le prouver, soit c'est indécidable et les deux sont du domaine de la croyance.

    or il est impossible de prouver l'existance des divinités ainsi que leur inexistance ; l'existance ou l'inexistance est donc indécidable.

    l'athéisme, tout comme le fait de se tenir à une religion est donc du domaine de la croyance.

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 1 décennie

    "'athée est incapable mentalement de dénier sa foi au croyant"

    coucou, j'ai pas bien capté le sens de cette phrase, tu veux bien la formuler autrement steuplé ? :)

    ---------

    @septembre : l'athée ne dénie pas au croyant, sa propre foi. (la foi du croyant, pas de l'athée !!)

    en gros tu nous dit que le croyant trouve un tas de trucs a redire sur l'athée alors que l'inverse n'est pas aussi vrai si j'ai bien compris.

    Ma réponse est bien sur ! Partant du postulat que la religion existe pour répondre à l'ignorance de l'homme, je veux bien croire que pour un croyant ce soit difficile a admettre que quelqu'un puisse penser par lui même et résoudre les équations de la vie sans en passer par un quelconque dieu.

    Seulement voila, le croyant a ete formaté depuis tout petit au fait qu'il y a ai une voie "salutaire" à suivre alors que l'athée se forge sa propre voie sans l'aide de quiconque.

    De plus , dans les écrits, quelque soit la religion, il y a toujours un passage plus ou moins désagréables concernant les "mécreants" à éradiquer (dans le pire des cas) à evangeliser (dans le meilleur)... en gros, le statut d'athée prend toute sa puissance... et son existence dirais-je... dans les écrits des religieux, nous désignant comme la cible depuis des centaines d'années.

    Côté athées, on s'en fout

    Source(s) : "@septembre noir : l' athée trouve sa raison d'être existence dans la religion !!! exact, en tant qu'athée ! sauf que nous ne sommes pas athées mais des êtres ayant une existence réelle et fortuite !!" ca c'est le point de vu d'un athée... que je partage... pas d'un religieux :) SI tu parle de religion, tu parlera forcement d'athée vu que cette notion est propre aux religions. Un religieux te dira que non, un athée n'est pas la par hasard, il est là pour qu'on le guide sur le sentier de dieu (blablablablabla), qu'ils sont tout perdus (blablablabl), vite ! sauvons-les ^^
  • il y a 3 ans

    Bonsoir. Si le non est modéré cela veut dire qu'avec des argumentations il peut devenir: peut-être et même oui lol puisque ce n'est pas catégorique mais juste un petit non. Un exemple? tu veux faire un bisou à une fille elle dit non! en minaudant tu comprends alors qu'avec un peu de séduction elle peut passer au oui...

  • il y a 1 décennie

    Parce que les croyants partent du principe que l'athéïsme est une "non-croyance", justement. Je ne suis déjà pas d'accord avec cette affirmation... L'athéïsme ne se fonde pas sur la "croyance en l'absence de Dieu"! C'est à dire sur une "négation de Dieu", ce qui revient à poser une divinité comme valeur comparative.

    L'athéïsme est une conviction, pas une foi.

    Je ne suis pas devenue athée par "croyance". A l'inverse, j'ai cessé de "croire", de "mécroire" et de "non-croire" puisque je suis athée.

    Dieu ne fait pas parti de mon référentiel, c'est un attribut philosophique.

    L'athéïsme, temps qu'il sera défini comme une "non-croyance" restera religieux. L'athéïsme c'est l'athéïsme, rien d'autre. Le problème c'est qu'il existe pas mal (beaucoup trop, à mon goût) de prêcheurs de l'athéïsme qui se comportent comme des croyants en posant l'athéïsme tel une Vérité du même accabit que celle Révélée...

    Erreur métaphysique s'il en est.

    L'athéïsme n'est pas une Révélation mais un choix.

    La foi, lorsqu'elle est totale et vraie, n'est pas un choix mais une forme d'illumination, et ce n'est pas exprimé péjorativement.

    L'athée ne "renie pas son créateur", ce qui serait encore un acte et une pensée religieuse, ce qui se rapproche du satanisme, en fait, il choisit de vivre sans s'intéresser à cet être de légendes.

    L'athéïsme ne se construit pas "contre" dieu, il s'affirme, non pas comme une "négation" de l'existence de dieu mais comme la décision appliquée d'un choix éthique où le divin n'est ni mort, ni disparu (Nietzsche n'était pas athée... :p) simplement illusoire, pas même mensonger, juste un trompe-l'oeil.

    Croire en l'athéïsme revient à le renier.

    Source(s) : Moi-même...
  • il y a 1 décennie

    avant de croire ou de ne pas croire, croire en soi est un déjà un bon début!

    mais ça, beaucoup l'oublient

    Source(s) : toujours plus facile de croire aux fables des autres qu'en soi-même
  • Odette
    Lv 7
    il y a 1 décennie

    <<<"Les doutes, en matière de religion, loin d'être des actes d'impiété, doivent être regardés comme de bonnes œuvres, lorsqu'ils sont d'un homme qui reconnaît humblement son ignorance, et qu'ils naissent de la crainte de déplaire à Dieu par l'abus de la raison.">>>

    Source(s) : (Denis Diderot / 1713-1784 / Additions aux Pensées philosophiques) et mon athéisme
  • il y a 1 décennie

    Probablement parce que l'athée est lui aussi un croyant, probablement parce qu'aucune démonstration convaincante n'est venue répondre à des questions aussi fondamentales que celle de l'origine, de l'existence même de l'univers, de la matière, de la pensée et tout ce genre de problèmes encore insolubles.

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.