Anonyme
Anonyme a posé la question dans Politique et gouvernementArmée · il y a 1 décennie

Pendant les guerres d'Indochine ou d'Algérie, est-ce vrai que certains syndicalistes ou militants communistes?

furent impliqués dans des actes de sabotages dans nos usines d'armement ?

Est-ce une légende ou une réalité ? avez-vous connaissance de documents ou d'ouvrages fiables confirmants ces faits ?

Mise à jour:

Si de tels actes furent avérés, était-ce un mot d'ordre du P.C., ou d'une organisation syndicale, ou cela s'est-il pratiqué au niveau individuel ?

Mise à jour 2:

Ma grand-mère m'a parlé de "l'Union des Femmes Françaises", association faisant partie du P.C. dont certaines dirigeantes se seraient compromises par des actes de sabotages dans les usines d'armement, mais elle n'a jamais eu de preuves directes ou décrites dans un procès, parce que c'est quand-même très grave,........................... enfin c'est mon sentiment, même si on est totalement opposé à une guerre coloniale.

Mise à jour 3:

PATRICK - bonjour........................... c'est vrai ? ............. mais vous n'y pouviez rien............... ?? vous n'étiez même pas volontaires pour y aller, puisque c'est le contingent qui a été envoyé en Algérie.................

Mise à jour 4:

Je comprends très bien que l'ont puisse avoir été totalement hostile àla guerre d'Indochine ou d'Algérie, de nombreux Français le furent, de Gauche comme de Droite............................... et je comprends tout à fait qu'on puisse s'être opposé à l'OAS, responsable de nombreux attentats en France, dont 2 contre le Gal De Gaulle, et l'un aussi contre le Maire d'Evian, qui blessa grièvement sa fille.......................... mais cela n'a rien à voir avec du sabotage.

J'ai moi-même manifesté contre la première guerre du Golfe avec d'autres étudiants, cela ne veut pas dire qu'on est anti-Français.................... on a le droit de s'opposer à une guerre pour X raisons................... mais je comprends mal ce qui peut conduire un militant à commettre des actions de sabotage "actif" contre son propre pays.

Mise à jour 5:

Et sur l'Union des Femmes Française, qui se serait compromis dans ce genre d'actions, je n'ai trouvé que quelque chose de très "clean".

http://biosoc.univ-paris1.fr/maitron/Auteurs/commu...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Femmes_solidaires

Mise à jour 6:

TIKI-ORO - chercher des informations, ou en communiquer n'a jamais voulu dire "soutenir des terroristes", on fait simplement un job pour lequel on est payé.............................. celui de donner de l'information de manière la plus honnète possible sans rien dissimuler au public.............................. et si les gouvernements faisaient ce pourquoi ils sont élus, et ne se retranchent pas derrière l'opacité la plus totale, voire la dissimulation de preuves, il y aurait moins de polémiques.

Mise à jour 7:

J'ai trouvé ce document sur l'opposition française à la Guerre d'Indochine, il en était de même.

http://quefaire.lautre.net/articles/05indochine.ht...

et également le dossier de Georges Boudarel, qui passa du coté du Viet-Minh.............................. si quelqu'un connait ces faits.......................

http://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Boudarel

Mise à jour 8:

TIKI-ORO - je pourrais être d'accord avec vous si nos gouvernements jouaient "franc-jeu", et appellent un chat un chat................... et ne parlent pas d'opérations de maintien de l'ordre, pour la guerre d'Algérie, alors que ce fut une guerre.................... et qu'on ne nous parle pas non plus de guerre contre le terrorisme pour l'Afghanistan alors que c'est aussi une guerre, qui ne dit pas bien son nom, mais c'est néanmoins une guerre et dans le cas la presse et autres médias sont soumis à la censure ou doivent s'auto-censurer, c'est la règle............... mais comme il y a de "mauvais" motifs que l'on ne déclare pas officiellement aux opinions publiques, on préfère le "flou artistique" et réagir au coup par coup, au fil des évènements, quand on est débordé par ce flot de questions et d'informations qu'on a provoqué sans le vouloir, parce que justement, on a adopté une position totalement opaque.

12 réponses

Évaluation
  • Anonyme
    il y a 1 décennie
    Meilleure réponse

    Oui,c'est malheureusement vrai,et ayant passe les 3 derniers mois de la guerre d'Algerie comme soldat a Alger,il est vrai aussi qu'a notre retour a Marseille,des syndicalistes nous insultaient et nous crachaient dessus.

  • Nomade
    Lv 6
    il y a 1 décennie

    sabotage dans la fabrication des munitions....un petit billet de propagande remplaçait la poudre......

    au retour des rapatriés d'algérie en 62 nombre de leurs containers étaient plongés dans l'eau de mer par les dockers lors de leur déchargement

    Source(s) : témoignages et vu
  • il y a 1 décennie

    dans toutes les guerres il existe des traitres , toutefois suivant la période certains traitres sont plus recherches que d´autres (ainsi le cas de Boudarel qui sera maitre de conferences........)

    sinon voici l´antithese de boudarel

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Vanden

  • il y a 1 décennie

    Oui sabotage des munitions dans les arsenals , retards

    volontaires des convois d' armements en partance pour

    l' indochine. Un procés a eu lieu.

    De toute façon pendant la guerre du Vietnam je travaillais pour une grosse société américaine,ceci dit en passant avait doublé le nombre d' habitants de la ville

    et des environs. Chaque fois que les américains, bombardaient la CGT ou plutot le PC aucune différence à cette époque, déclanchait des grèves et des débrayages pour un oui et pour un non.Par la suite

    les américains se sont bien vengés et l' allemagne a profité de la délocalisation des services.

    De toute façon le PC recevait deux millions de dollards tous les ans de Moscou.La récompense à cette époque voire plus tard aux

    membres du pcf et de la cgt les plus productifs

    un petit voyage à berlin est ou Moscou.Le grand père de ma femme a eu droit à cette petite gâterie.

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 1 décennie

    oui cela a existe

    Source(s) : veuve de militaire de carriere ayant fait l'indo et l'algerie
  • il y a 1 décennie

    Oui c la pure verité et je peux dire qu ils ont du sang sur les mains - car des appellés ont payés de leurs trahisons -- et kouchner (( copain de mitterant )) lui etait un de ceux la un socialiste -- qui defent les autres mais jamais les siens- Socialistes et les cocos de gauches -- une prochaine guerre et c les premier a nous tirer dans le dos -- voir le site JEANSON tu auras tous les noms de ce reseau anti français pendant la guerre d algerie

  • il y a 1 décennie

    oui et beaucoup sont restaient en algerie

    socialisme oblige !

  • il y a 1 décennie

    oui c'est sur qu'il y a des partisants du FLN ou avant le MTLD ou PPA qui travaillait pour l'état français et qui était des éspions pour les moudjahidine et heuresement qu'ils y avais si non notre grand pays serais toujours une colonie

    Source(s) : Pérsonelle Education d'Histoire dans l'école algérienne
  • il y a 1 décennie

    Sabotage, je ne crois pas.

    De 1954 à l'indépendance de l'Algérie en 1962, mon père et ses amis dont des Algériens et des Français discutaient beaucoup de cette "guerre". J’avais entre 8 ans et 16 ans.

    Par la suite j'ai beaucoup lu sur cette "guerre". Je n'ai jamais entendu ou lu qu'il y ait eu sabotage d'usine ou de moyens de transport.

    Il y a eu ceux qu'on appelait les porteurs de valises, et ils étaient moins nombreux qu'on ne le prétend quelques fois aujourd'hui. Ces porteurs de valises étaient plutôt des intellectuels et non des communistes et ils risquaient beaucoup.

    D’autre part, les socialistes de la 4ème République étaient très "Algérie française".

    Et surtout, les services secrets français étaient très puissants et aux aguets et agissaient à leur guise en toute illégalité même. Plusieurs patrons d'usine d'armement, surtout en Allemagne, avaient été assassinés par les services français, parce qu'ils commerçaient avec le FLN. Il y a eu même cette histoire extraordinaire d'un patron allemand qui est sorti indemne de trois attentats, dont un alors qu'il se trouvait dans sa voiture qui avait sauté.

    Donc, je ne crois pas.

    Pour l'Indochine, encore moins.

    La France s'est retirée de l'Algérie non parce qu'elle avait pensé que le combat du FLN est juste, mais parce que cette guerre avait failli déstabiliser la France.

    Quand les politiques de la 4ème, tout penauds, avaient été quémandé De Gaulle qu'ils n'aimaient pas, ils l’avaient fait parce que les paras d’Algérie allaient sauter sur Paris et peut-être mener un coup d’Etat.

    Ajout à titre indicatif sur l’ambiance du moment : le premier piratage de l’histoire de l’aviation civile est le fait de Français durant cette guerre : c’était un avion marocain dans lequel se trouvaient des leaders algériens dont Ben Bella, invités du Roi du Maroc Mohamed V.

    @ Hermione Granger : Concernant le sabotage durant la guerre d’Indochine, au vu du lien que vous avez ajouté, je retire ce que j’ai écrit plus haut concernant l’Indochine. Une grève ou une manifestation ne sont pas des sabotages, mais là, c’est un matériel militaire qui avait été saboté, et c’est une trahison pouvant coûter la vie à des soldats concitoyens de ces saboteurs.

    Source(s) : - - Ajout: Je viens de lire les réponses des autres intervenants. Les scènes et les faits décrits se sont passés à partir de 1961, quand il était pratiquement acquis que l'Algérie aura son indépendance. Dès début 61, une grande confusion régnait dans les têtes aussi bien chez les Français que chez les Algériens ayant opté pour la nationalité française. - Ajout : Pourquoi cette confusion du début 1961 à 1962, 18 mois de confusion durant lesquels les appelés du contingent étaient quelque peu déboussolés et se sentaient injustement mal aimés par une population française qui ne faisait pas la différence entre un soldat et un putschiste : - Le 8 janvier 1961, par un référendum organisé en métropole, les Français s'étaient prononcés en majorité en faveur de l'autodétermination de l'Algérie. - Le 23 avril 1961, putsch des Généraux, également appelé putsch d'Alger, fomentée par une partie des militaires de carrière de l'armée française en Algérie, et conduite par quatre généraux (Maurice Challe, Edmond Jouhaud, Raoul Salan et André Zeller). - Le 5 juillet 1962 fin de la guerre.
  • joane
    Lv 6
    il y a 1 décennie

    J'en ai souvent entendu parler,dans la famille mais serais incapable de donner des preuves

    (Boudarel bien sur,un beau coco)

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.