Anonyme
Anonyme a posé la question dans SantéSanté mentale · il y a 1 décennie

Connaissez-vous des livres au sujet du trouble bipolaire / borderline ?

Ps : Si je pose cette question ici c'est que je n'ai pas trouvé ce que je voulais en tapant tout simplement "trouble bipolaire ou borderline" dans un moteur de recherche.

4 réponses

Évaluation
  • il y a 1 décennie
    Réponse favorite

    Je vous propose:

    TRAITE DE PSYCHIATRIE

    Édition: Flammarion

    C'est un très bon traité , agréable à consulter.

    Source(s) : Médecin
  • il y a 1 décennie

    Trouble bipolaire et trouble borderline sont deux choses différentes.

  • Sana
    Lv 7
    il y a 1 décennie

    Voilà le résultat de recherche sur Amazon

    http://www.amazon.fr/s/ref=nb_ss_w/403-5053072-468...

    Tu as le résumé du livre pour plus d'info,la livraison est rapide,et il ya des réductions

    Bon courage surtout,si tu veux en parler n'hésite pas.

  • il y a 1 décennie

    Les personnes atteintes de trouble bipolaire connaissent des changements d'humeur extrêmes. Il est normal d'avoir "des hauts et des bas" mais, chez ces patients, "les hauts" sont très hauts (pôle maniaque) et "les bas" très bas (pôle dépressif). Ce trouble est également appelé maladie maniaco-dépressive.

    La durée des épisodes maniaques ou dépressifs va de quelques semaines à plusieurs mois. Leur fréquence est également variable.

    Lorsque le sujet n'est ni en phase maniaque, ni en phase dépressive, il fonctionne normalement et se sent généralement bien. Ces périodes "normales" peuvent durer plusieurs années.

    Chaque malade a donc son propre "cycle" qui est composé d'une phase maniaque, d'une phase dépressive et d'une phase "normale". On parle de trouble bipolaire à cycle rapide lorsque les patients présentent au moins quatre cycles par an. Parfois, l'humeur peut même changer tous les jours, ce qui rend la vie de ces patients extrêmement difficile.

    On estime à 1% le nombre de personnes atteintes par cette maladie. Les femmes sont autant touchées que les hommes. En moyenne, le trouble bipolaire apparaît vers l'âge de 30 ans.

    Les recherches actuelles sont en faveur d'importants facteurs génétiques à l'origine de ce trouble. Cependant, différentes sources de stress extérieurs semblent capables de favoriser la survenue d'un épisode. Les saisons affecteraient aussi les troubles de l'humeur: la manie est plus fréquente en été et la dépression en hiver.

    1- La dépression

    La phase dépressive est marquée par :

    > Une baisse de l'estime de soi avec une tendance excessive à la dévalorisation et la culpabilité. - une grande tristesse qui s'accompagne souvent de pensées morbides ou suicidaires.

    > Une perte d'intérêt ou de plaisir pour les activités habituelles (anhédonie).

    > Une baisse de la libido.

    > Une perte de poids par diminution de l'alimentation (de façon atypique, on peut aussi observer une prise de poids).

    > Une insomnie avec une grande fatigue (de façon atypique, on peut aussi observer une hypersomnie dite "refuge").

    > Un ralentissement de l'activité physique avec une tendance au repli sur soi et à l'inactivité (apragmatisme).

    > Un ralentissement de l'activité psychique avec des difficultés de concentration, d'attention.

    2- La manie

    Dans le langage courant, le terme maniaque est employé pour qualifier quelqu'un de tatillon, d'exigent. En psychiatrie, il en est tout autre: un sujet maniaque présente les symptômes inverses de ceux d'une dépression. A savoir :

    > Une excellente confiance en soi avec des idées de grandeur, de grands projets.

    > Une euphorie excessive.

    > Une réduction importante du temps de sommeil sans aucune fatigue.

    > Une augmentation de l'appétit sans prise de poids.

    > Une activité physique très importante.

    > Une accélération psychique: leur pensée va trop vite et ils passent sans cesse du coq à l'âne dans une logorrhée impressionnante (débit verbal augmenté).

    > Une désinhibition comportementale avec un désir sexuel accru, des dépenses excessives (trois voitures, une maison…), une augmentation des tendances au jeu.

    > Une irritabilité importante avec un comportement provocateur voire agressif.

    3- L'hypomanie

    On retrouve les mêmes symptômes que dans la manie mais en moins intenses. L'hypomanie ne gêne pas le fonctionnement normal d'un sujet contrairement à la manie. Une hypomanie peut dégénérer en épisode maniaque ou en dépression.

    4- Des états mixtes

    Le patient présente au cours d'un même épisode des symptômes de la phase dépressive et de la phase maniaque.

    5- Des symptômes psychotiques

    Parfois, les sujets atteints de troubles bipolaires perdent le contact avec la réalité et se mettent à entendre des voix ou à interpréter des choses de manière délirante. Ces symptômes sont dits "psychotiques" car ils se retrouvent dans d'autres pathologies psychiatriques: les psychoses, et en particulier dans la schizophrénie.

    Comment traiter le trouble bipolaire ?

    Chaque accès dépressif et maniaque doit être traité avec les médicaments appropriés. Dans le cas de la dépression, on donnera des antidépresseurs pour aider le sujet à se redynamiser. En cas de manie, les neuroleptiques aideront à "freiner" le sujet.

    La prévention des rechutes passe par un mode de vie sain et un traitement par sels de lithium. Le lithium est efficace chez environ 80% des patients bipolaires. On le qualifie de régulateur de l'humeur ou thymorégulateur. Cependant, il existe d'autres médicaments si le lithium est inefficace ou contre-indiqué.

    Associée au traitement médicamenteux, la psychothérapie est toujours nécessaire que ce soit lors des accès aigus ou lors des périodes d'accalmies.

    A retenir

    Le trouble bipolaire, ou maladie maniaco-dépressive, touche environ 1% de la population et débute souvent vers 30 ans. Il est caractérisé par l'alternance chez un même sujet d'une phase dépressive, d'une phase maniaque et d'une période "normale". Après le traitement de la crise, le traitement préventif par régulateur de l'humeur ( le lithium en particulier) est efficace chez de nombreux malades.

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.