ninio a posé la question dans SantéPathologiesDiabètes · il y a 1 décennie

L'insuline pour le diabétique de type 2 ,peut-on arrêter le traitement après quelque temps.?

bonjour,mon mari est diabetique depuis 3ans.Jusqu'a present il n'a pris aucun medicament.mais depuis 6 ou7 mois ,il n'arrive plus a controler sa glycemie (avec le regime alimentaire).les analyses d'urine ont revele la presence d acetones,alors le medecin lui a prescrit l'insuline et un autre antidiabetique .quelqu'un peut me dire si cette insuline sera temporaire oubien pour la vie,car mon mari a tres peur de la prendre et est trop stresse.merci a tous

4 réponses

Évaluation
  • il y a 1 décennie
    Réponse favorite

    cela dependra des resultats des traitements .l'insuline lui a ete donne puisqu'il y a de l'acetone dans les urines..quand sa glycemie sera reglee et puisqu'il n'etait pas sous traitement avant normalement il va etre mis sous traitement oral. si apres sa glycemie est stable c'est bon sinon c'est l'insuline .il ne faut pas se stresser il faut juste accepter la chose .l'insuline au debut ca fait peur et c'est difficile a accepter mais c'est tres pratique avec le temps.

    Source(s) : medecin
  • il y a 1 décennie

    Je réponds en connaissance de cause ma mère est diabétique et elle prends exactement ce que ton mari prendras un anti diabétique NovoNorm et une injection d'insuline qu'elle prend tous les soirs normalement à 22 heures ( elle a intérêt!!) . D 'abord il ne faut pas stresser son endocrinologie lui montreras comment faire! ( il a le choix entre le ventre, cuisses et après je sais pas) Surtout ne pas stresser puisqu'il va s'y habituer avec le temps .Quand je regardais ma mère faire lorsqu'elle commençait son traitement je ne voyais pas une once de douleur sur son visage sauf des fois quand elle se ratait!( elle est maladroite donc...) On applique un peu d'alcool sur la zone à piquer hop on règle le stylo et INJECTION c'est tout!!!!!!!!Quant au régime, ben il faut bien le suivre !

    ET puis si ces résultats s'améliorent .......

    Source(s) : du vecu
  • il y a 1 décennie

    Le diabète, vu la présence de corps cétoniques, était décompensé, c'est à dire que le corps était en train de changer son métabolisme pour s'adapter à un manque trop important d'insuline.

    Il faut attendre l'évolution de la situation. Le diabète de type II a plusieurs stades. Il s'agit tout d'abord d'une résistance à l'insuline, qui a donc moins d'effets sur les tissus. Le corps compense en en sécrétant plus. A un certain stade, les cellules qui la produisent s'épuisent et on a non seulement un problème d'efficacité, mais aussi de manque d'insuline.

    Il faut donc voir, une fois que la situation sera stabilisée, si des médicaments oraux destinés à augmenter l'efficacité et la production d'insuline sont suffisants. A ce stade, pour les personnes en surpoids, une perte de poids peut améliorer sensiblement la situation.

    Si on en est au stade où l'insuline n'est plus suffisemment sécrétée, il n'y a d'autre solutions que de la remplacer par des injections...

    N'oubliez pas que la meilleure personne pour parler de ça reste son médecin...

  • il y a 1 décennie

    Le diabète non insulino-dépendant ou diabète de type 2

    Les injections d'insuline sont parfois nécessaires pour les diabétiques de type 2, surtout lorsqu'elles commencent leur traitement, pendant la grossesse, en présence d'une infection ou lors d'une chirurgie.

    Elles peuvent aussi être requises lorsque ces personnes ne répondent pas au seul régime alimentaire ou qu'elles ne le suivent pas.

    Médicaments oraux

    Les diabétiques de type 2 peuvent habituellement contrôler leur taux de glycémie en suivant un régime alimentaire spécifique et en adoptant un programme régulier d'activité physique. Lorsque ces mesures s'avèrent insuffisantes, on aura recours à des médicaments oraux qui ont pour effet de stimuler la production d'insuline ou d'augmenter son absorption.

    Selon l'état de la personne, le médecin décidera du type d'hypoglycémiant requis.

    En effet, ce qui est important c'est de baisser le surpoids et donc avant tout de corriger les erreurs alimentaires : diminuer le nombre de calories et la quantité de matières grasses, retrouver une véritable hygiène alimentaire en redonnant une place importante aux légumes verts et aux fruits.

    Il faut aussi faire 3 vrais repas et non fractionner son alimentation au gré des contraintes familiales ou socioprofessionnelles.

    Lorsque le régime et l'activité physique ne suffisent pas à faire baisser la glycémie, le médecin prescrit un ou plusieurs comprimés à prendre tous les jours.

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.