Zeus a posé la question dans Societé et cultureReligions et spiritualité · il y a 1 décennie

A la lecture de ce texte, les Témoins de Jéhovah sont-ils sectaires ?

Appendice du livre "Gardez vous dans L'amour de Dieu"

Publié par les TJ 2008

L'attitude à adopter envers un excommunié

Quelle attitude doit-on adopter envers un excommunié ? La Bible dit : ‘Cessez de fréquenter celui qui, appelé frère, est un fornicateur, ou un homme avide, ou un idolâtre, ou un insulteur, ou un ivrogne, ou un extorqueur, et ne mangez pas même avec un tel homme.' (1 Corinthiens 5:11). Au sujet de tout individu qui "ne demeure pas dans l'enseignement du Christ", on lit : "Ne le recevez jamais chez vous et ne lui adressez pas non plus de salutation. Car celui qui lui adresse une salutation participe à ses oeuvres mauvaises." (2 Jean 9-11). Nous n'avons pas de liens d'ordre spirituel et nous n'entretenons pas de rapports d'amitié avec des personnes excommuniées. La Tour de Garde du 15 décembre 1981, page 23, faisait ce commentaire : "Nous savons tous par expérience qu'un simple 'bonjour' peut constituer le premier pas vers une conversation et peut-être vers une am

Mise à jour:

amitié. Voulons-nous faire ce premier pas avec une personne [excommuniée] ?"

Est-il vraiment nécessaire d'éviter strictement tout contact ? Oui, et cela pour plusieurs raisons. Premièrement, c'est une question de fidélité à Dieu et à sa Parole. Nous n'obéissons pas seulement à Jéhovah quand cela est facile, mais aussi quand cela nous crée de sérieuses difficultés. Notre amour pour Dieu nous pousse à obéir à tous ses commandements, conscients qu'il est un Dieu juste et aimant, et que ses lois sont pour notre plus grand bien (Isaïe 48:17 ; 1 Jean 5:3). Deuxièmement, en prenant nos distances avec le pécheur impénitent, nous nous protégeons nous-mêmes, ainsi que le reste de la congrégation, de la contamination spirituelle et morale, et nous soutenons la bonne réputation de la congrégation (1 Corinthiens 5:6, 7). Troisièmement, notre prise de position ferme en faveur des principes de la Bible peut s'avérer bénéfique pour l'excommunié. En soutenant la décision du comité de discipline reli

Mise à jour 2:

En soutenant la décision du comité de discipline religieuse, nous allons peut-être toucher le coeur d'un pécheur qui, jusqu'à présent, n'avait pas réagi aux efforts des anciens pour lui venir en aide. Le fait d'avoir perdu l'amitié précieuse de personnes qu'il appréciait peut l'amener à ‘revenir à la raison', à se rendre compte de la gravité de sa faute et à prendre des mesures pour revenir à Jéhovah. — Luc 15:17.

Qu'en est-il si c'est un membre de notre famille qui est excommunié ? Dans ce genre de situation, les liens étroits qui unissent la famille peuvent mettre notre fidélité à rude épreuve. Quelle attitude devons-nous adopter envers un membre de notre famille qui est excommunié ? Nous ne pouvons pas envisager ici toutes les situations qui pourraient survenir, mais nous allons aborder deux grands cas de figure.

Le premier est celui d'un excommunié qui, faisant partie du cercle familial restreint, vit toujours dans le foyer.

Mise à jour 3:

Puisque l'excommunication ne rompt pas les liens familiaux, les activités familiales et les contacts qui sont du ressort de la vie quotidienne normale pourront donc peut-être se poursuivre. Toutefois, par son comportement, le pécheur a fait le choix de rompre le lien spirituel qui l'unissait à sa famille croyante. Les membres fidèles de la famille ne peuvent donc plus avoir de relations d'ordre spirituel avec lui. Par exemple, lorsque la famille se réunit pour étudier la Bible, l'excommunié ne pourra pas participer s'il est présent. Cependant, si l'excommunié est un enfant mineur, ses parents ont toujours la responsabilité de l'instruire et de le discipliner. De ce fait, des parents aimants peuvent décider de tenir une étude biblique avec cet enfant*. — Proverbes 6:20-22 ; 29:17.

L'autre cas de figure est celui d'un parent excommunié qui ne fait pas partie du cercle familial restreint et qui ne vit pas dans le foyer.

Mise à jour 4:

Bien qu'en de rares occasions des contacts limités puissent être nécessaires si l'on veut s'occuper de questions familiales, tout contact de ce genre devrait être réduit au minimum. Les membres fidèles d'une famille chrétienne ne se cherchent pas d'excuses pour fréquenter un parent excommunié qui ne vit pas dans le foyer. Au contraire, par fidélité à Jéhovah et à son organisation, ils soutiennent la disposition biblique qu'est l'excommunication. Leur attitude fidèle s'inscrit dans l'intérêt même du pécheur et elle peut l'aider à tirer profit de la discipline qui lui est infligée*. — Hébreux 12:11.

Mise à jour 5:

* Les principes bibliques qui concernent l'excommunication s'appliquent également au cas des personnes qui se retirent volontairement de la congrégation.

Mise à jour 6:

***********

Ils ne savent pas que l'excommunication est une pratique païenne !

http://jesus.discutfree.com/les-temoins-de-jehovah...

Mise à jour 7:

Colleman, tu ne sais pas écrire en français alors ne donne pas de leçon. Ensuite, suis le lien donné et tu verras qu'en 1947 dénonçait l'excommunication comme étant une pratique païenne !

Mise à jour 8:

*******************

@Colleman. Tu parles des prêtres pédophiles. Il faudrait commencer par nettoyer chez toi. Il y a une liste avec plus de 23 000 cas de pédophilie au siège de Brooklynn !

http://www.viaveritas.fr/Le-prix-de-la-reputation

Mise à jour 9:

*********************

Médico, je cite la TG de 1947 édité par les Témoins de Jéhovah :

L’autorité de l’excommunication viendrait des enseignements du Christ et des apôtres que l’ont trouve dans les versets suivants : Matthieu 18 :15-19 ; 1 Corinthiens 5 :3-5 ; 16 :22 ; Galates 1 : 8,9 ; 1 Timothée 1 :20 ; Tite 3 :10. Mais l’excommunication hiérarchique, comme punition et remède "médical" ne trouve aucun support dans ces versets. En fait, cela est même étranger des Ecritures - Hébreux 10 :26-31

Mise à jour 10:

**********************************

Colleman : tu as les preuves dans les liens. Va dessus, vérifie et écris au siège.

http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9dophilie_chez_...

8 réponses

Évaluation
  • il y a 1 décennie
    Meilleure réponse

    Oui, ils sont sectaires ils exclu non seulement ceux qui commettent des fautes mais aussi ceux qui dénonce certaines enseignements qui ne sont pas conforme avec la bible comme part exemple les dates pour le fin du règne des hommes .

  • il y a 1 décennie

    Il y a quelque chose, chez les Témoins de Jehovah, qui contredit completement le commandement d'amour du prochain que nous a laissé le Christ.

    Cette façon d'exclure celui qui est "perdu" et de se poser comme un détenteur de Vérité absolue alors que tous les autres sont dans l'erreur, c'est bien peu conforme à l'Evangile.

    Mais est-ce que les TJ lisent l'Evangile ? (mis à part sortir les versets de leur contexte et lire "La tour de garde"?)

  • gen
    Lv 6
    il y a 1 décennie

    dans une équipe de foot celui qui ne respecte pas les règles est sur la touche

    celui qui n'écoute pas son employeur est licencié etc... trouvez vous cela anormal ?

    la référence aux excommunications se trouve dans la bible , ce n'est pas les TJ qui l'ont inventé

    celui qui fait le mal est jeté en prison , c'est pire que d'être exclu et pourtant jugé normal

  • il y a 1 décennie

    Bonjour

    Professeur bible ou zeus ou .......

    EXCOMMUNICATION : ce mot peut susciter des sentiments mélangés chez les croyants. La plupart des gens estiment qu’une certaine discipline est nécessaire au sein des religions. Cependant, beaucoup considèrent l’excommunication comme un vestige du passé, une discipline dure qui leur rappelle la chasse aux sorcières ou l’Inquisition.

    L’influence puissante du monde profane ne fait qu’ajouter au problème. C’est pourquoi la plupart des religions de la chrétienté sont devenues plus tolérantes vis-à-vis du péché. Comment s’étonner qu’un ministre épiscopalien ait dit : “ L’excommunication fait partie de notre tradition, mais je ne crois pas que ce soit encore un argument au XXe siècle. ”

    Chez les Témoins de Jéhovah l’exclusion (l’équivalent de l’excommunication) est prise au sérieux.

    La Bible ordonne aux chrétiens de “ cesser de fréquenter celui qui, appelé frère, est un fornicateur, ou un homme avide, ou un idolâtre, ou un insulteur, ou un ivrogne, ou un extorqueur, et de ne pas même manger avec un tel homme ”. — 1 Corinthiens 5:11.

    Cette loi biblique est-elle dure et avilissante ? Réfléchissez : Quand un criminel endurci est envoyé en prison pour avoir violé la loi, trouve-t-on cela dur ou impitoyable ? Non, parce que la collectivité est en droit de préserver la paix et la sécurité de la population. De fait, durant sa peine de prison, le criminel est exclu de la société soumise à la loi.

    De même, c’est à bon droit que la congrégation chrétienne exclut les pécheurs non repentants du milieu d’elle. Pourquoi ? Parce que la congrégation doit être un refuge contre les prédateurs immoraux et les pratiquants délibérés du péché.

    Conscient du fait qu’“ un seul pécheur peut détruire beaucoup de bien ”, l’apôtre Paul a donné cet ordre à ses compagnons croyants : “ Ôtez le méchant du milieu de vous. ” (Ecclésiaste 9:18 ; 1 Corinthiens 5:13). Cette mesure empêche le pécheur de répandre la corruption dans la congrégation et préserve la bonne réputation de celle-ci. — Voir 1 Timothée 3:15.

    L’apôtre Paul a dit : “ Celui que Jéhovah aime, il le discipline. ” (Hébreux 12:6). Et si ‘ toute discipline, c’est vrai, ne semble pas, pour le présent, être une joie, mais une peine, plus tard cependant elle rapporte à ceux qu’elle a formés un fruit de paix, c’est-à-dire la justice ’. — Hébreux 12:11.

    La discipline n’est pas facile à supporter. Il faut de l’humilité pour l’accepter, mais ceux qui en tirent leçon récoltent d’abondants bienfaits.

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    C'est une secte c'est reconnu de maniere officielle et publique

    Sous l'apparence de gens bien polis, toujours bien habillés, cravatés, même en pleine canicule, se cache un peuple sans coeur, sans amour, sans tolérance, sans compassion. Hélas! ces gens se croient dans la vérité et agissent avec sincérité, mais lorsque vous êtes touchés de près, dans votre chair, vous êtes en droit de parler, de témoigner, d'informer.

    Attention! danger. Ces gens vivent en autarcie. Ne participent en rien à la vie économique, culturelle ou autre d'un pays. Il sont un danger parce qu'ils nous détruisent tout simplement. Ils vous écartent de votre famille, de vos amis, de la société même. Vous êtes isolés de tout, il y a un endoctrinement commun à tous les discilples et gare! si vous essayez d'être vous-même. C'est interdit.

    Mme Coubert, ex-témoin de Jéhovah (livre Les victimes parlent)

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    j'ai un cousin qui est dedans par c'est parent il 7ans et c'est moche quoi on lui interdit de fêter noel ek sa famille il n'as po le droit de fêter son annif ni le jour de l'an ek sa famille il sont en train de l'enfermer dans un cocon tout seule . c'est pas cool d'éloigner une personne de sa famille alor ( je sais que c'était po vraiment le sujet) et ( chui pas pour aller les juger pour dire qu'il sont nul ceut ci cela mais sur se point c moche.

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    si dieu est amour et pardon, les témoins de jéhovah sont la preuve que ces sentiments ne sont pas humains !

    ils ne sont pas à l'image de dieu (et inversement), ce sont donc des mécréants !

    je leur conseille en conséquence de ne plus s'adresser mutuellement la parole !

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    un detail ils disaient avant exclusion mais on changer pour excomunication cela fait plus religion

    modification de la bible ainsi il ecrive

    L’apôtre Paul a dit : “ Celui que Jéhovah aime, il le discipline. ” (Hébreux 12:6).

    je defie quiconque de trouver le terme generique jehova dans une traduction ayant un auteur identifiable

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.