Anonyme
Anonyme a posé la question dans Societé et cultureReligions et spiritualité · il y a 1 décennie

L Inde n a pas t elle ete et est encore aujourd hui une victime de l islam?

Avant les invasions musulmanes, l'Inde jouissait d'une des civilisations les plus élaborées dans le monde. L'Hindustan du 10ème siècle égalait ses contemporains de l'Est et de l'Ouest dans les domaines de la philosophie, des mathématiques et des sciences naturelles. Les mathématiciens indiens avaient découvert le zéro, sans oublier l'algèbre et d'autres théories, qui furent transmises plus tard au monde musulman auquel on en attribua faussement le mérite. L'Inde médiévale, avant l'invasion musulmane, était une culture richement imaginative, une des cinq ou six civilisations les plus avancées de tous les temps. Ses sculptures étaient vigoureuses et sensuelles, son architecture richement ornée et envoûtante. Et tout ceci était une réalisation purement autochtone et non, comme c'est le cas de nombre des plus fameux hauts-lieux de la culture musulmane, des reliquats de civilisations pré-islamistes dont les musulmans s'étaient rendus maîtres.

11 réponses

Évaluation
  • Anonyme
    il y a 1 décennie
    Meilleure réponse

    Je pense qu'il vaudrait mieux dire d'envahisseurs de confession musulmane. L'Inde a beaucoup transmis et les envahisseur ont beaucoup détruit. le problème posé par ces envahisseurs dure toujours et explique la violence qui règne dans le subcontinent indien

  • il y a 1 décennie

    oui c'est effectivement toujours le cas... il ne se passe pas un mois sans des attentats comme ceux de Jaipur le mois dernier qui ont fait plus de 60 morts..

    Il faudra encore plusieurs décennies avant que l'Inde ne se soit completement remise des invasions musulmanes et anglaises !!

    Jai Hind !!

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Tout à fait. Heureusement l'Inde actuellement se défend beaucoup mieux contre ses ennemis musulmans.

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Oui,...... Les envahisseurs musulmans « détruisirent et brûlèrent tout ce qu'ils rencontrèrent de beau dans l'Hindustan », affichant le ressentiment de guerriers sous-développés, intimidés par la confrontation avec « une culture plus raffinée », comme le souligne un commentateur indien. « Les sultans musulmans construisirent des mosquées sur l'emplacement des temples détruits, et de nombreux hindous furent vendus comme esclaves. Ils étaient des kafirs, des païens par excellence. À la différence des chrétiens et des juifs, ils n'étaient pas des peuples "du Livre", et ils furent les victimes toutes désignées – les pacifiques bouddhistes également mais dans une moindre mesure – de l'injonction de Mahomet contre les païens : "Tuez ceux qui rejoignent d'autres dieux que Dieu, où que vous puissiez les découvrir." (Non pas que le fait d'être "du Livre" ait beaucoup aidé les juifs et les chrétiens contre d'autres agressions musulmanes, mais ceci est une autre histoire.)

    Depuis cette époque, les abords montagneux du Nord-Ouest de l'Inde se nomment Hindu Kush, « le massacre des hindous » en souvenir du temps où les esclaves hindous du sous-continent mouraient dans les rudes montagnes d'Afghanistan sur le chemin de la déportation vers les cours musulmanes d'Asie centrale. La boucherie de Somnath, sur le site d'un temple hindou célèbre, où 50 000 hindous furent tués sur l'ordre de Mahmoud, a donné le ton pour des siècles.

    À la différence de l'Allemagne qui a présenté des excuses à ses victimes juives et de l'Europe de l'Est, contrairement au Japon qui a au moins su se tenir depuis la seconde guerre mondiale, et même comparé aux États-Unis qui sont allés jusqu'au paroxysme de la culpabilisation pour les actes commis à l'encontre d'un nombre bien plus réduit d'Amérindiens, les agresseurs musulmans de l'Inde et leurs successeurs n'ont même jamais cessé leurs tentatives pour finir le travail qu'ils avaient commencé. À ce jour, les militants islamistes considèrent encore l'Inde comme « une affaire non réglée », et le problème est inscrit tout en haut de l'agenda de certains pays musulmans enrichis par leur pétrole, comme l'Arabie Saoudite, qui dépensent des millions chaque année pour tenter de convertir les hindous à l'Islam.

    @conti: zéro a bien été inventé par les Indiens; les arabes n'ont fait que le transmettre a l'occident!

    " Le zéro chiffre et comme nombre, est héritée de l'invention indienne des chiffres nagari vers le Ve siècle. Le mot indien désignant le zéro était śūnya (çûnya), qui signifie « vide » « espace » ou « vacant ». Le mathématicien et astronome indien Brahmagupta est le premier à définir le zéro dans son ouvrage Brâhma Siddhânta. Ce mot, traduit de l'arabe en « ṣifr » (Sifr صِفْر), ce qui signifie « vide » et « grain », est la racine des mots chiffre et zéro (vient de ce que Fibonacci a traduit l'arabe Sifr par l'italien zephirus, à partir duquel il a formé zevero qui est devenu zero). La graphie du zéro, d'abord un cercle, est inspirée de la représentation de la voûte céleste-extrait wikipedia

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Shiva
    Lv 7
    il y a 1 décennie

    Nous sommes tous victime de l'Islam et il est temps de s'en rendre compte et de faire quelque chose.

  • ZIRCON
    Lv 6
    il y a 1 décennie

    Je résume en ne focalisant que sur la civilisation hindoustan

    Certes l'hindus était une très grande civilisation.

    Elle a tout transmis aux perses et non aux musulmans

    ensuite les arabes se sont inspirés des perses et surtout aux temps du khalife Haroun Arrachid.

    et c'est grâce aux livres arabes de l'époque que les occidentaux ont avancé dans leurs découvertes scientifiques.

    Moralité:

    il n'y a aucun mal à ce que le savoir circule.

    le savoir ne se vole pas, il s'apprend et se transmet.

  • il y a 3 ans

    Salbutam, tu es vraiment drole. Pas de prophète entre Jésus et Mahomet selon les musulmans, peut etre, mais dans l'absolu plein de gens se sont dit prophètes entre ces deux là... Il est clair sinon que l'islam s'est étendu par la tension, les Mecquois, puis les Egyptiens, puis les Perses, etc en ont fait les frais.

  • il y a 1 décennie

    Salam!

    Avec ton raisonnement plus rien n'appartient à personne!

    Les civilisations sont comme toute oeuvre humaine: elles résultent de la connaissance antérieure à laquelle s'ajoutent des apports nouveaux successifs!

    La connaissance appartient à toute l'humanité dès qu'elle est publique!

  • il y a 1 décennie

    peut-etre ne valait-il pas mieux de voir côté invasion anglaise

    qui avait pompé toute ses richesses.

    et coté culture païenne,

    c'est l'islam qui avait instauré aux indes la honteuse de la culture des castes persistante jusqu'à aujourd'hui ?

    @@ Phebus je vous connais pas ce don d'historien LOL

  • il y a 1 décennie

    pipi tu as bien choisi ton pseudo.

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.