Le déclin de l'Islam a-t-il la même proportion que celui de l'Occident moderne ?

On entend beaucoup d'islamologues de télévision diagnostiquer les maladies de l'Islam et donner des conseils de vertu moderne aux Musulmans. Mais on peut légitimement se demander si le déclin effectif de l'Islam (car ce déclin est une réalité ; il suffit de voir les théologiens musulmans de nos... afficher plus On entend beaucoup d'islamologues de télévision diagnostiquer les maladies de l'Islam et donner des conseils de vertu moderne aux Musulmans.

Mais on peut légitimement se demander si le déclin effectif de l'Islam (car ce déclin est une réalité ; il suffit de voir les théologiens musulmans de nos jours... tous plus matérialistes et athées les uns que les autres), est comparable à celui que connaît l'Occident depuis déjà un siècle ou deux.

En effet, le développement technique extraordinaire de l'Occident est compensé, malheureusement, par une véritable chute de l'intellectualité occidentale. Et ceci est une évidence que seuls les aveugles refuseront d'admettre.
Le "progrès" scientifique n'est pas une garantie d'intellectualité digne de ce nom. Où sont les philosophes (et ne citez pas Finkelkraut ou BHL) de la France ? Où sont ses écrivains ? Ses musiciens ? Ses théologiens ?

Il y a en bien sûr, mais ils sont bien cachés.
Mettre à jour: En Occident même, on baillonne l'intellect et on disserte sur la spiritualité des footballeurs. N'est-il pas dérisoire, dans de telles conditions, de reprocher à l'Islam sa "maladie" ? Car cette maladie existe. C'est un fait. Mais avant de diagnostiquer les maladies des autres,... afficher plus En Occident même, on baillonne l'intellect et on disserte sur la spiritualité des footballeurs.

N'est-il pas dérisoire, dans de telles conditions, de reprocher à l'Islam sa "maladie" ?
Car cette maladie existe. C'est un fait. Mais avant de diagnostiquer les maladies des autres, pourquoi ne pas jeter un oeil sur nos propres turpitudes ?

L'Occident est criticable. Et ce n'est pas aux islamistes de le faire, mais aux Occidentaux eux-mêmes (dont je suis). C'est à eux de voir que leur monde ne tourne pas rond.
Mise à jour 2: @Benoit.B : La question est en gras. @jm : La véritable intellectualité est spirituelle. Et même si elle ne l'était pas, je ne pense pas que l'on puisse comparer les lettrés contemporains à ceux du XVIIème siècle, ou même à ceux du XIIIème. Un exemple bête : La Somme théologique de St Thomas... afficher plus @Benoit.B : La question est en gras.

@jm : La véritable intellectualité est spirituelle. Et même si elle ne l'était pas, je ne pense pas que l'on puisse comparer les lettrés contemporains à ceux du XVIIème siècle, ou même à ceux du XIIIème.

Un exemple bête : La Somme théologique de St Thomas d'Aquin a été conçue pour servir de manuel aux étudiants. Quel est l'étudiant (même en philosophie ou en théologie) qui peut aujourd'hui se targuer de l'avoir lue... et comprise ?
Mise à jour 3: @jm : Le déclin dont je parle ne se chiffre pas ainsi. C'est du déclin de la pensée islamique dont il est question ici.
Mise à jour 4: @mas 93 : Pour te débarrasser de tes illusions sur l'intellectualité occidentale, je te conseille la lecture de Philippe Murray.
Mise à jour 5: @mas 93 : Au sujet de la Somme théologique, je ne déplore pas qu'elle ne soit plus lue, mais qu'elle ne puisse plus l'être ! Les étudiants de nos jours sont, pour la plupart (il y a toujours des exceptions), incapables d'y accéder intellectuellement. Par ailleurs, je vis aussi en Occident (en... afficher plus @mas 93 : Au sujet de la Somme théologique, je ne déplore pas qu'elle ne soit plus lue, mais qu'elle ne puisse plus l'être ! Les étudiants de nos jours sont, pour la plupart (il y a toujours des exceptions), incapables d'y accéder intellectuellement.
Par ailleurs, je vis aussi en Occident (en France), et ce que je vois autour de moi ne me persuade pas de sa supériorité.

Je t'accorde un point cependant : nous avons ici la liberté de lire, d'écrire et de penser (à peu près) ce qu'on veut. Pour combien de temps encore, avant que ne soit instauré le nouvel ordre moral ?
Evidemment, la lecture de Murray n'est pas indispensable. C'était juste un petit conseil de lecture. Si tu en as l'occasion, jettes-y un oeil.
Mise à jour 6: @oeilducoeur : ;-)
Mise à jour 7: @jm : Peux-tu m'expliquer le rapport entre ce que tu nommes mon "postulat" (je veux bien reconaître que c'en est un) et le concordisme ?
Pour qu'il y ait concordisme, il faut accorder une certaine valeur aux résultats de la science moderne... ce qui n'est pas mon cas.
Mise à jour 8: @Vampire le Fou Odieux : Que vous soyez long n'est pas un problème, bien au contraire ! Je ne partage pas tout à fait votre vision : le monde musulman se meurt de la frustration qu'engendre en lui la supériorité technique de l'Occident. Il y a ceux qui veulent à tout prix adopter les modes de pensée... afficher plus @Vampire le Fou Odieux : Que vous soyez long n'est pas un problème, bien au contraire !
Je ne partage pas tout à fait votre vision : le monde musulman se meurt de la frustration qu'engendre en lui la supériorité technique de l'Occident. Il y a ceux qui veulent à tout prix adopter les modes de pensée occidentaux, et ceux qui s'y refusent à tout prix. Mais ces derniers ne font que réagir, et leur volonté de retour à la racine islamique n'est en réalité qu'un retour à quelque chose qui n'existe pas et n'a jamais existé : une sorte d'Islam pur des premiers siècles complètement fantasmé.

L'Occident a une qualité, qu'il faut bien lui reconnaître, c'est la capacité de douter. Mais ne nous méprenons pas : l'Occident ne doute pas de lui-même. Il doute tout au plus des modalités par lesquelles s'exprime sa modernité, mais jamais du bien-fondé de cette modernité elle-même.
Mise à jour 9: @Michel : Bonjour cher ami ! Je suis tout à fait d'accord sur le fait qu'il n'y a pas de réel "choc des civilisations". On veut imposer l'idée d'un Occident tourné vers la modernité et d'un Orient engoncé dans des pratiques et des pensées barbares et rétrogrades. Mais il faut bien... afficher plus @Michel : Bonjour cher ami ! Je suis tout à fait d'accord sur le fait qu'il n'y a pas de réel "choc des civilisations". On veut imposer l'idée d'un Occident tourné vers la modernité et d'un Orient engoncé dans des pratiques et des pensées barbares et rétrogrades.
Mais il faut bien voir que ce qu'il y a de pire dans l'Islam aujourd'hui est éminemment moderne !

Modernes, les attentats kamikazes !
Modernes, les burkas !
Modernes, les fatwas idiotes !
Modernes, les islamistes (armés ou non) !
Mise à jour 10: @mas 93 : Oui, c'est précisément ce que je t'accorde : nous avons ici la possibilité d'accéder à des choses inaccessibles ailleurs. Mais alors se pose cette question : la société dans laquelle nous vivons encourage-t-elle cette course vers la science ? Encourage-t-on la recherche du savoir ? La... afficher plus @mas 93 : Oui, c'est précisément ce que je t'accorde : nous avons ici la possibilité d'accéder à des choses inaccessibles ailleurs.
Mais alors se pose cette question : la société dans laquelle nous vivons encourage-t-elle cette course vers la science ? Encourage-t-on la recherche du savoir ? La culture ?
La possibilité existe, c'est certain.
Mais qu'est-ce qu'une possibilité qui n'est pas (ou si peu) exploitée ?
C'est pourquoi je ne suis pas convaincu lorsque tu dis que le niveau général s'est élevé. Je pense plutôt le contraire : on encombre certaines personnes de savoirs inutiles (dans la mesure où ces savoirs ne leur servent à rien), et on empêche certaines autres personnes d'avoir accès à une éducation supérieure.
Autrefois, un homme éduqué connaissait le grec et le latin, maîtrisait l'histoire de France (au moins), connaissait ses classiques (de Sénèque à Racine). Aujourd'hui, qui a ce savoir s'il ne fait pas l'effort individuel de l'acquérir ? Notre société n'aide pas..
Mise à jour 11: ...ceux qui le cherchent.
Mise à jour 12: @jm : J'avoue ne pas être convaincu par ton exemple. L'histoire de la philosophie est-elle une activité intellectuelle ? Est-elle le fruit d'une réflexion ou d'une méditation ? Si je confonds intellectualité et spiritualité, c'est parce que je considère que l'intellectualité véritable doit... afficher plus @jm : J'avoue ne pas être convaincu par ton exemple. L'histoire de la philosophie est-elle une activité intellectuelle ? Est-elle le fruit d'une réflexion ou d'une méditation ?
Si je confonds intellectualité et spiritualité, c'est parce que je considère que l'intellectualité véritable doit avant tout mener à notre réalisation personnelle et à notre accomplissement spirituel. Sans cela, l'intellect est stérile.
Mise à jour 13: @Poil à gratter : Rend-toi service : épargne toi le ridicule de me traiter d'antisémite. Ce n'est pas leurs origines juives qui fait des "intellectuels" que j'ai cité de piètres penseurs. On pourrait même estimer à l'inverse que leur médiocrité a pour raison principale leur éloignement de... afficher plus @Poil à gratter : Rend-toi service : épargne toi le ridicule de me traiter d'antisémite. Ce n'est pas leurs origines juives qui fait des "intellectuels" que j'ai cité de piètres penseurs. On pourrait même estimer à l'inverse que leur médiocrité a pour raison principale leur éloignement de leur tradition.

"Et si BHL n'est pas un intellectuel, il en est très peu selon moi chez les religieux."
Visiblement, tu aimes te nourrir de lieux communs. Je te laisse donc à ta bouillie.
Mise à jour 14: @Poil à Gratter : Une dernière chose toutefois : "Je ne rejette personne en bloc".
Oui, bien sûr... personne, sauf les religieux qui sont inaptes à l'intellectualité, si j'ai bien compris...
14 réponses 14