Pouvez vous me donnez la definition de l'IVG et la difference entre la technique intrumentale et medicamenteus

Suivre
  • Suivre en mode public
  • Suivre en mode privé
  • Ne plus suivre
SVP veuillez a bien préciser la definition merci bien .
Meilleure réponse
  • ? a répondu il y a 6 ans
interuption volontaire de grossesse!!!

instrumentale,on charcute pour decoler le molusque du roche!!

medicamenteuse se fait des les premier jour ca empoisone le molusque et il se decroche tout seul!!!
  • 1
  • Commentaire

Autres réponses (8)

Meilleure évaluation
  • Meilleure évaluation
  • Le plus ancien
  • Le plus récent
  • lady et son bb a répondu il y a 6 ans
    L'IVG médicamenteuse : la RU 486
    L'interruption volontaire de grossesse par mode médicamenteux se développe progressivement en France et a représenté 20 % des avortements en 1998, contre 14 % huit ans auparavant, révèle une enquête du ministère de la Solidarité.
    L'IVG par méthode médicamenteuse ne peut être pratiquée que pour des grossesse de moins de 7 semaines d'aménorrhée (7 semaines à dater du début des dernières règles ou 5 semaines après la fécondation = ovulation théorique).
    Elle consiste en la prescription de la pilule abortive RU 486 ou Mifégyne (mifépristone) combinée, 36 à 48 heures plus tard (après la prise de Mifégyne), à une faible dose de prostaglandine qui complète les effets du premier. Cette méthode médicamenteuse assure une expulsion complète de l'embryon dans les heures qui suivent la prise du médicament et dans plus de 95% des cas.
    La femme fait "une fausse couche" dans le service hospitalier où elle est prise en charge.
    Lorsque cette méthode est utilisée avant la 7ème semaine de grossesse, l'efficacité est grande sans toutefois être totale. Elle est sans effet secondaire marquant et sans intervention chirurgicale. Le risque de complications sérieuses est minime.
    Ce n'est que dans un petit nombre de cas qu'elle n'est pas interrompue ou que l'oeuf n'est pas expulsé et il sera alors nécessaire d'avoir recours à une aspiration.
    L'IVG médicamenteuse représente une alternative à l'aspiration utérine.
    En France, où la méthode est appliquée depuis plus de 10 ans, 85% des femmes environ se décident pour cette méthode si elles ont le choix.
    L'IVG chirugicale
    Cette technique d'IVG par aspiration a un taux de succès très élevé, de l'ordre de 99,7 %.
    Elle peut désormais être pratiquée jusqu'à quatorze semaines d'aménorrhée (douze semaines depuis l'ovulation théorique).
    En 1997, l'IVG chirurgicale a été utilisée dans 81 % des interventions (75 % d'anesthésie générale)
    La méthode la plus courante d'IVG est l'aspiration. Elle consite à vider l'utérus au moyen de sondes creuses (sondes de Karmann) branchées sur un appareil à aspiration.
    Elle se déroule ainsi :
    - anesthésie locale (injections) autour de l'orifice de l'utérus ou courte anesthésie générale (quelques minutes)
    - dilatation du col avec de fines tiges de métal
    - introduction d'une canule dans l'utérus pour aspirer son contenu.

    L'intervention dure environ 20 à 30 minutes. Dans le premier cas (anesthésie locale) la femme ne reste que trois heures à l'hôpital. Dans le second (anesthésie générale), on la gardera par prudence et obligation légale quatre à six heures après le réveil. Un traitement complémentaire sera prescrit quelques jours après l'opération afin de permettre de chasser les caillots et d'en éviter la formation. Il s'agira d'utéro-contractants ou encore d'une pilule qui préviendra d'une synéchie. On peut aussi prescrire un traitement antibiotique anti-chlamydia en pré et/ou post IVG.

    La technique du curetage n'est plus guère utilisée. Le procédé est le même que l'aspiration. Seulement, l'utérus est évacué à l'aide d'une curette, instrument en forme de cuillère.
    Complications opératoires de l'IVG
    Elles sont rares mais une IVG reste une intervention qui n'est jamais banale même si l'IVG a été rendue légale par le législateur.
    Il s'agit dans la majorité des cas de :
    - Rétention : l'aspiration effectuée est incomplète. Elle se manifeste pas des pertes de sang plus abondantes, de la température ou des pertes anormales. Dans ce cas, on doit reprendre contact avec son médecin pour voir si il y a lieu de repratiquer une aspiration complémentaire.
    - Infection : elle se manifeste par des pertes anormales, des pertes de sang, de la douleur ou de la gêne.
    La contragestion ou contraception d'urgence
    • 2
    • Commentaire
  • quifare a répondu il y a 6 ans
    IVG: interruption volontaire de grossesse (aussi nommée avortement).
    La technique médicamenteuse "convient" en tout début de grossesse (jusqu'à 8 semaines, je crois): tu prends des cachets qui donnent une réaction dans ton corps et tu perds l'embryon (comme si tu faisais une fausse couche).
    La technique instrumentale "convient" entre la 8e et la 12e semaine (après, trop tard pour avorter, en Belgique en tous cas). C'est une intervention pendant laquelle le contenu de ton utérus est aspiré (autrement dit l'embryon).

    Si tu es dans ce genre de question, je te conseille de t'adresser à un planning familial. Ils pourront te donner les réponses à toutes les questions que tu te poses.
    Et ne tarde pas trop: entre le premier RDV et l'IVG, il y a toujours un délai d'une semaine (au moins) pour être limiter les risques de regrets, de changement d'avis après coups.

    Courage à toi. J'espère que le "futur non père" est présent et assume...
    • 1
    • Commentaire
  • brosso a répondu il y a 6 ans
    si tu fais medecine, yahoo q/r ca va pas le faire
    • 1
    • Commentaire
  • Chaminou a répondu il y a 6 ans
    Gougueule est ton ami : regarde...

    http://www.planning-familial.org/themes/...
    • 1
    • Commentaire
  • anf a répondu il y a 6 ans
    IVG : Interruption Volontaire de Grossesse, nom féminin bien sûr !

    va voir ta gynéco et pose lui toutes ces questions, elle (ou il, déjà + rare) saura te répondre.
    technique instrumentale: c'est une petite intervention begnine
    technique médicamenteuse : une prescription de cachets à suivre à la lettre....
    quiqu'il en soit, fais confiance aux pros !
    • Évaluer
    • Commentaire
  • nogan a répondu il y a 6 ans
    ivg : intervention volontaire de grossesse ! il te donne un comprimé pour faire évacué tout seul le foetus sinon c'est par aspiration !
    • Évaluer
    • Commentaire
  • vero a répondu il y a 6 ans
    je crois que au debut le la grossesse, c'est par medicaments, ensuite c'est les techniques comme l'aspiration .
    • Évaluer
    • Commentaire
  • miredo a répondu il y a 6 ans
    interruption volontaire de grossesse, instrumental : par aspiration ou curetage, medicamenteuse, par medocs tout simplement, mais pas très fiable
    • Évaluer
    • Commentaire
  • Sign In 

    pour ajouter votre réponse

Qui suit cette question ?

    %
    MEILLEURES RÉPONSES
    Membre depuis :
    Points : Points : Niveau
    Réponses :
    Points de la semaine :
    Suivre
     
    Ne plus suivre
     
    Bloquer
     
    Débloquer