Anael
Lv 7
Anael a posé la question dans Societé et cultureReligions et spiritualité · il y a 1 décennie

Penser en mots ou penser en images : c'est quoi la différence de perception ?...?

Penser en images c'est l'apanage des visionnaires ?...

Les messages de Haut viennent en mots ou en images ?...

Quand vous percevez un changement de situation, vous la sentez comment ?...

J'ai mis plusieurs questions, c'est à votre choix de répondre comme vous voulez.

Merci d'avance !

Mise à jour:

J'ai recu ton mail, ma chère Bibi, je suis comblée vraiment, tu m'as donné des vrais sujets à méditer, merci du coeur !

Mise à jour 2:

Cher Etreicimaintenant, je suis femme !...hihih

C'est vrai que mon nom déroute. hih

Mise à jour 3:

@ Psyphilo : J'ai pensé en mettant la question aussi au prophètes, certains disaient que les cieux s'ouvrent, moi j'ai pensé qu'ils recevaient les messages plutôt comme images, bien sur aussi comme savoir dans la Présence.

J'ai beaucoup lu les saints et j'ai dans mon langage ces expressions, que je suis toujours attentive de ne pas faire trop usage en écrivant sur le site. Mais cette fois !...

Je vous remercie du coeur à tous pour toutes vos sages réponses !

Mise à jour 4:

@lithgow : Maintenant je vois pourquoi ton observation est si bonne, elle appartient à @noocratie, que Dieu le garde dans sa Lumière :

https://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20...

16 réponses

Évaluation
  • il y a 1 décennie
    Meilleure réponse

    Penser en images c'est l'apanage des visionnaires?

    Pour le visionnaire, l'image est un outil de travail. Mais pour tout dire le visionnaire étudie l'aspect phénoménal de la lumière. Il se concentre particulièrement sur l'énergie que procure la pensée ou l'émotion. Il observe le processus de la pensée en tant qu'une énergie s'incorporant dans le corps physique. Son intérêt étant l'énergie, il se consacre à la fabrication de l'image par l'émission de la lumière. Étonnement, il n'est point absorbé par l'imagerie ni par la pensée, mais par la lumière. Son but étant de générer le mouvement afin de produire la lumière.

    On sait que le don visuel est un phénomène naturel découlant de la faculté télépathique. Mais celui qui a le don n'est pas nécessairement un visionnaire. Un visionnaire est celui qui a développé la télépathie de lumière en travaillant avec les feux de Dieu. Il travaille pour ainsi dire avec l'atome afin de former le Point de Lumière. Il faut qu'il s'intéresse à la lumière, sa substance et la conversion de son énergie pour devenir un visionnaire.

    La relation établie avec l'Esprit-matière permet une communication visuelle, auditive et bien sûr sensorielle puisque que tout commence par le senti vibratoire. Dépendant de la disposition du visionnaire, ce dernier reçoit le contact par image, couleur, son et peut même recevoir les messages par écrit.

    Que pour donner un exemple: si un être parlant en une autre langue communique le visionnaire, l'Esprit par la vibration des mots transmet sur son écran visuel la traduction des pensées. Le visionnaire peut alors lire l'échange en sa langue. C'est automatique et mieux que le système de traduction de yahoo. lol....

    p.s.: Tous les messages passent par l'Esprit, toutes les communications se font par son assistance. Celui qui est télépathique reçoit les messages en mots mais le visuel peut les recevoir autant par le mot que par l'image.

    Tu sais, Enael, que l'être vit en la lumière en tant que Conscience. Bien que je parle technique, il s'agit toujours de la Conscience. D'ailleurs, c'est l'éveil de la conscience qui se fait par expansion qu'amène la continuité de conscience. Ces phases permettent le développement de la conscience de synthèse. C'est la conscience de synthèse qui aligne l'être à l'Omniscience par la grâce de l'Esprit.

    Source(s) : Enael: Si tu n'as pas reçu mon dernier mail sur ''Comment donner substance à l'atome?'' laisse-moi savoir. Merci.
    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    Personnellement, je me fie seulement a mon ressenti intérieur et aux vibrations !

    Que ce soit, pour des textes, des mots ou des images, etc.....

    Je m'efforce de rester attentif et de faire preuve de discernement du mieux possible, a tout ce qui se présente a moi, sous toutes ses formes !

    Naturellement et sans jugement !

    En simple observateur !

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    Chèr(e) Enael,

    Tout n'est que vibrations comme tu le sais et comme tu parles de perception, il faut donc prendre en compte que celle ci variera en fonction de l'individu.

    Notre cerveau étant la copie conforme de ce qui est en Haut et au plus profond de nous même, les différentes perceptions solliciteront et seront sollicités par les différentes parties de ce cerveau. Ainsi une image, un mot, une perception auditive, visuelle, linguale, du toucher, du gout, de l'intuitif etc feront appel à ces différentes parties.

    Que se passe t'il dans le réseau neuronale et synaptique Universel? Dans le Coeur de l'Univers.

    Il y a un lien de correlation entre le cerveau et le coeur, il réside dans les 7 pitas (points de contacts des enveloppes protectrices énergétiques) qui couvrent le coeur que l'on retrouve autour du Bhramarandra (niveau de l'os de la Fontanelle). Le Coeur étant là où réside l'Esprit en nous, le Bhramarandra en est le Trône.

    Je m'égare un peu de tes questions, mais voilà je répond spontanément en me laissant guider.

    Merci pour toutes tes belles questions qui illuminent nos êtres.

    Dans le coeur

    Etre

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Penser en image, c'est l'imagination. Tandis que la pensée en mot est relative au concept, qui plus intellectuel.

    Dieu peut communiquer par ces différentes façons, et même, selon saint Jean de la croix, par des infusions de connaissances complètement informelles (ni image, ni concept).

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Lol j'ai l'impression d'avoir déjà vu cette question, mais pas sur le même thème...

    ça doit être l'heure tardive qui me joue des tours... (oui mon cerveau est posé sur la table de nuit !) non je plaisante j'étudie en ce moment ! =(

    et vraiment trop stone pour réfléchir plus !

    donc demain peut être je repasserais ! désolée

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    L'image n'est rien que ce qu'elle éveille et fait naître en moi.

    Ensuite, la pensée (le discours mental) va naître, justifant le retour constant de l'ego qui doit justifier cet instant d'abandon.

    N'as-tu jamais été touchée par la grâce d'un paysage, d'une fleur, d'un sourire d'enfant, etc. ? Cela n'a-t-il pas "laissée sans voix" ?

    Un instant magique s'est produit. L'être n'existe plus, il y a eu fusion entre l'image et toi-même.

    Le mental n'a pas "eu le temps" de discourir, car "le temps s'est suspendu".

    L’Être se donne immédiatement à soi, se tient près de soi dans cette Conscience qui précède toute forme intentionnelle de conscience d’un objet.

    L’Être a sa résidence dans le jaillissement de la Conscience qui est infiniment conscience de la conscience, avant d’être conscience d’un objet. Cela nous demande une qualité d’attention particulière pour retrouver cette évidence en nous-même : La conscience est toujours conscience de la conscience : elle saisit l’acte dans son exercice même.

    Originellement, la conscience est conscience-de-soi ; si ce n’était pas le cas, sans la conscience, nous ne serions rien de plus qu’un objet, c’est-à-dire que nous existerions seulement pour un autre, et comme une apparence dans sa propre conscience.

    La Conscience originaire est Acte pur. Cependant, l’Acte pur nous échappe le plus souvent, parce que nous le quittons, pour être projeté, dans l’action, dans le temps psychologique, dans les dimensions temporelles du futur et du passé.

    Nous désertons le présent, là où la Présence est immédiatement offerte, nous évidons le présent, pour n’en faire qu’un trait d’union dans le temps, un lieu de passage, perdant par là le sens de l’intemporel où l’Acte pur seul réside.

    Or de la manière dont nous habitons l’instant, dépend le sens même de la présence. L’instant est précisément la croisée du temps et de l’éternité ; c’est en lui que nous agissons, c’est en lui que le réel prend pour nous sa forme sensible, c’est en lui aussi que la matière ne cesse de nous apparaître et de nous fuir.

    La traction du temps psychologique semble souveraine, le temps nous arrache à nous-même et à la présence.

    Si tu vis dans l’instant, tu ne vis pas la distance, ils sont contraires.

    Comprends aussi la différence entre l’instant, la distance et la constance.

    Instant et constance sont de même nature, distance est leur opposé. Si tu vis constamment l’instant, c’est l’unité. On ne peut pas vivre dans l’instant, on vit l’instant.

    Dans l’instant n’a aucun sens. Vivre l’instant, rien d’autre n’est possible. La distance n’existe que par la puissance de projection du mental et cette projection cristallise un ailleurs et un autrement irréel.

    Point n'est besoin d'utiliser des qualificatifs de "visionnaire", de "messages du très Haut", ou de toutes autres coccecigrues employées habituellement pour "décrire" ce qui s'appelle la "Présence", dans l'espace où l'Etre se révèle.

    Dans l'Unité.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    tes questions sont trop dures pour moi mon amie

    bonne fin d'après midi quand même

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Tu sais bien souvent avant de créer un panneau pour une exposition, je regarde des images, des textes...je réfléchis j'imagine, je modélise dans mon esprit le panneau, puis je le créé sur mon ordinateur.

    Je pense souvent par "images" car pour moi c'est la meilleur façon de modéliser ma pensée !

    Cela me permet de mieux apréhender l'action à venir.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    chacun a sa facon de penser , l'un en mot l'autre en image mais c'est pour arriver a un même résultat. combien de fois un prof de notre temps n'a pas changer sa facon de s'exprimer pour nous faire comprendre un cas déterminé? des fois en image, des fois en mot

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Pye
    Lv 7
    il y a 1 décennie

    Toute perception se traduit en mots.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.