En quoi l'homosexualité vous semble t-elle être un choix?

Personnellement je la vois plutôt comme une attirance qui s'est " imposée " à moi sans que je la choisisse et je dirais même, à l'encontre de ma volonté. Pour tout avouer, quand j'ai compris ce qu'était ce penchant, j'étais même plutôt dévastée, un peu à l'image de Zach dans C.R.A.Z.Y qui, se découvrant homosexuel, sanglotait dans son lit "S'il-vous plaît Seigneur, tout mais pas ça ... "

Bien-sûr, aujourd'hui je ne le vis plus comme un drame mais disons qu'à l'époque, si vraiment j'avais senti que j'avais le choix, j'aurais pris l'option Mariée, 2 enfants, un labrador et une maison plutôt que l'option Lesbienne, pas droit au mariage ni aux enfants, amour à cacher, assimilé à une perversion.

Le seul choix que j'ai l'impression d'avoir fait, c'est de vivre pleinement mon homosexualité au lieu de continuer à faire semblant d'être quelqu'un d'autre. Cela dit, dans la mesure où c'était ça ou être malheureuse toute ma vie, je ne considère pas vraiment qu'il s'agissait d'un réel choix.

Mise à jour:

Bon désolée, je raconte un peu ma vie et en plus j'ai l'air de me victimiser mais j'essayais d'exprimer clairement ma façon de voir les choses. J'aimerais vraiment sincérement que les personnes qui voient ça comme un choix m'expliquent leur point de vue.

Mise à jour 2:

@thp : je ne dis pas qu'il est nécessaire d'être hétéro pour être heureux seulement, il faut reconnaître que ça pose souvent un probléme de se découvrir homo dans la mesure où on est conscient que la société ne va pas être tendre avec nous.

33 réponses

Évaluation
  • il y a 1 décennie
    Meilleure réponse

    Je considère comme toi que l'orientation sexuelle n'est pas un choix et si je me projettais comme toi dans le même modèle hétéronormatif qui correspondait beaucoup plus à mes aspirations religieuses.

    Seulement, même si je me suis menti pendant 30 ans et abstenu de toute vie sexuelle, j'ai toujours su que j'étais attiré par les garçons, dès la petite enfance, et comme toi, si le seul choix est de vivre ou pas son homosexualité, j'ai estimé après 30 ans d'abstinence que je passais à côté de ma vie.

    Je suis enfin heureux et pas prêt de renoncer à accepter de nouveau un modèle hétéronormatif qui vous enferme dans un placard.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    Le conditionnement que nous impose cette société nous oblige à une remise en question lorsque nous prenons conscience* de notre "différence". Pourquoi aurais tu opté pour l'option "Mariée, 2 enfants, un labrador et la maison" ? Parce que ça semble être le schéma qui nous est donné de reproduire pour se situer dans la "norme".

    Libre à chacun de reproduire ce qui est indiqué dans le "livre du parfait prototype humain".

    *Se posent là, les notions de "conscient" et d' "inconscient". L'innée et l'acquis prennent le dessus sur ces notions, alors qu'il ne s'agit ni plus ni moins d'un choix qui fut conscient ou inconscient.

    Tu avais alors conscience des difficultés qui allaient t'être infligées en vivant pleinement cette homosexualité.

    Pour ma part, j'ai fait le choix de vivre ma sexualité au détriment d'un confort familial, matériel et sociétal.

    Finalement, je ne sais pas si j'ai répondu à la question, ni si j'ai été assez claire...

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Ethna
    Lv 4
    il y a 1 décennie

    Je doute que n'importe lequel ou laquelle qui pratique l'homosexualité puisse prétendre qu'il en ait fait le choix. Seuls les bisexuels qui trouveraient difficile de bâtir une vie sentimentale "rangée" sont amenés à renoncer à l'un ou l'autre, et dans ce cas, cela peut donner l'impression d'un choix.

    Bon, je me raconte un peu. Autour de trente ans, lasse de cette double-vie perpétuelle (qui faisait souvent plus de mal que de bien à mes acolytes et me compliquait le quotidien), je me suis demandé duquel des deux je ne pourrais pas me passer et qu'ainsi j'en finisse avec l'autre partie. A ce seul prix, ma vie est devenue plus constructive, et plus paisible.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • thp
    Lv 4
    il y a 1 décennie

    J'aime beaucoup le point de vue de ta question. Mais je ne peux pas être complètement d'accord avec cette affirmation.

    Non, être homosexuel n'est pas un choix mais le vivre au grand jour est un choix. Et se dire que "si on avait eu le choix... mariée option labrador (lol)" c'est remuer le couteau dans la plaie. C'est un peu comme dire : si j'avais eu le choix j'aurai préféré être blonde parce que les mecs les regardent davantage...

    Et si tous les hétéros étaient heureux en couple ça se saurait...

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 1 décennie

    Vous avez quand même tout expliqué avec sagesse et noblesse et je crois que je suis entièrement d'accord sur tous les points avec toi ma grande.

    Je ne pense pas que ce soit un choix mais une réalité qu'il faut accepter pour vivre sa vie honnêtement et adéquatement..♥

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    Disons que j'etait hetero et apres mes gros pb de couple j'ai fini au bout de 6mois par ceder a un mec...

    On pourrait croire que c'est un choix que j'ai fait mais je pense qu'inconsciement je devais deja etre attiré par les mecs meme si j'avais la sensation de ne pas les regarder.

    Le seul choix que j'ai fait c'est d'assumer ce que j'etais et de foncer sans ùme poser de questions

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    Elle n'est un choix que pour notre horrible société prete à nous culpabiliser si nous ne sommes pas dans leurs normes.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    Kikou, pour ma part, ça a été impe comme un choix, j'aurai pu rester avec la mère de ma fille et vivre ma vie d'hétéro...

    Le choix: -vivre hétéro et malheureux ou -homo et heureux!

    Mais aujourd'hui je vis avec un homme depuis +/-3 ans, et heureux. Je m'assume total, avec mes vrais amis et toute ma famille. Car c la ou tu vois les vrai personne ki t'aime!

    Source(s) : Mais il y en a encore en 2008 ki préfère être malheureux pour l'image, ça me désole!!!! Bref c'est leur choix. Aller, vie heureuse. BIZ
    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    Ce n'est pas un choix....le seul choix, c'est de l'assumer ou pas.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Entièrement d'accord avec toi!!!

    J'aurais préféré,effectivement,ne pas "choisir" d'être bisexuelle.Cela peut être tellement compliqué à vivre....Mais voilà:je suis autant attirée par les hommes que par les femmes.Je ne VEUX PAS et surtout ne PEUT PAS choisir.C'est ainsi.Après,j'ai choisi ,oui,de vivre pleinement et sereinement ma bisexualité!!!

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.