Anonyme
Anonyme a posé la question dans SantéSanté mentale · il y a 1 décennie

Quelle est la différence enre un trouble bipolaire et un trouble unipolaire ?

2 réponses

Évaluation
  • il y a 1 décennie
    Réponse favorite

    Bonjour,

    Rathna t'a répondu avec logique et bon sens.

    Mais les définitions en psychiatrie sont parfois bien loin de la logique et du bon sens. Les psys qui sont Freudiens, Lacaniens, Cognitivistes ou autres utilisent des termes parfois bien différents, contradictoires.

    Pour que le monde se comprenne se sont mises en places 2 Classifications.

    a) La classification Internationale des Maladies, ou CIM, la dernière version, c'est la 10e, CIM-10 et concernce toutes les maladies, pas que psy. L'ONU a organisé ça et dans la majorité des pays du monde la CIM-10 est obligatoire, on n'a plus le droit d'utiliser des termes vieillots, peu précis, etc. Pour que que médecins et autres professionnels de la santé s'y retrouvent, pour pouvoir faire des statistiques, définir des remboursement, pour qu'on puisse comparer des études, faire de la prévention, etc.

    b) DSM. (Manuel Diagnostic et Statistique). Uniquement pour la psy. Vient des américains, ce ce qui est utilisé aux USA. Et volontiers par les chercheurs du monde entier, pour les études c'est pas rarement plus précis que la CIM.

    Dernière version : DSM-IV, très peu de différence avec la version DSM-III-R (R pour révisée).

    CIM-10 et DSM-III-R sont sortis vers 1992 (dépend de la langue, etc.). Les psys sont réputés pour parler chinois, avec chacun son propre chinois, l'OMS a dû faire des concessions, n'a pas pu toujours choisir le plus simple.

    Sous "trouble bipolaire" tus trouveras plein d'informations sur le net. Attention, l'article de Wikipédia est incomplet et il y a des fautes.

    - Dépression ou phase dépressive, ok, facile à comprendre.

    - Manie ou phase maniaque : c'est un peu le contraire que la dépression : euphorie, plein d'énergie, idées de grandeur, de désirs, de projets, moins de sommeil, confiance exagérée en soi, libido augmentée, dépenses inconsidérées d'argent. Ca peut aller jusqu'au délire.

    - Hypomanie : comme la manie, mais plus atténué, ça peut facilement passer inaperçu, nous avons des moments un peu meilleurs que d'autres.

    DISTINCTION MANIE-HYPOMANIE :

    Il y a une quantité de critères. L'hypomanie reste en général capable de travailler à peu près correctement, sans se prendre pour le chef alors qu'il est ouvrier p.ex. Le maniaque va s'acheter une maison en étant convaincu qu'il va recevoir une super-augmentation (impossible) de salaire, et pourra la payer. L'hypomane va faire des achats plus que d'habitude, mais sans se ruiner, va peut-être dépenser 5x plus lors des soldes en argumentant que se sont de bonnes occasions, objets utiles. Ce ne sont quelques exemples.

    Le maniaque grave, délirant, n'est plus connecté avec la réalité, pense qu'il est la reine d'Angleterre, qu'il peut stopper un train par la puissance de son regard (exemples illustratifs, ce n'est pas ce qui est fréquent).

    UNIPOLAIRE - BIPOLAIRE.

    L'idée de base, 2 pôles, c'est comme une pile, pôle négatif, pôle positif. Par analogie avec les langues : le déprimé voit tout de façon négative, le maniaque voit tout rose et positif.

    - Unipolaire : ça n'existe pas dans les classifications. Javais vu ni entendu ce terme depuis que j'ai commencé à étudier un peu la psy il y a 25 ans, dans un texte sérieux. Terme à oublier.

    On parle de dépression, unique ou récidivente, etc.

    TROUBLE BIPOLAIRE : (je choisis de DSM-IV, c'est un peu plus précis et simple).

    a) de type I : phases maniaques +/- phases dépressives. Mais, certaines personnes ne font pas ou n'ont pas encore fait de phase dépressive (on devrait donc les considérer unipolaire, ça semerait la confusion). Ceux qui ne font / n'ont encore fait que des phases maniaques sont fort nombreux.

    Maintenant, durant une phase maniaque un peu durable on utilise un multiple de l'énergie habituelle, après une phase maniaque il y a volontiers besoin de récupérer. Mais les critères ne sont pas du tout forcémment décrit, le moral peut être ok, c'est surtout une question de fatigue.

    b) type II : des dépressions et au moins une phase hypomane. C'est le plus important à se souvenir. Le traitement de ce trouble bipolaire est différent de celui d'une dépression standard, et le patient lui-même ne se souvient volontiers pas / n'a pas réalisé avoir fait une phase hypomane.

    Toujours à disposition si jamais, Bonne journée !

    Source(s) : Psychiatre-psychothérapeute (avant : médecine Interne)
  • il y a 1 décennie

    Bonjour !

    Les troubles bipolaires sont des successions de période maniaques et dépressives.

    Les troubles unipolaires sont des successions de dépression uniquement sans les phases maniaques.

    Les phases maniaques se manifestent par une bonne humeur permanente et excessive sans raison particulière ou la personne a l'impression de tout savoir et de tout maitriser.

    Je te souhaite une bonne journée !

    Source(s) : ma vie !
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.