Anonyme
Anonyme a posé la question dans Politique et gouvernementPolitique · il y a 1 décennie

il faudrait qu'on m'explique un truc, comment peut-on être contre la peine de mort et pour l'avortement?

tiens c'est bizarre, depuis quelques semaines on est en train de statuer sur le caractère humain d'un embryon. en cas de mort dans le ventre de sa mère, l'enfant aurait donc le droit un prnom, un nom, une identité en somme...

Qui dit identité d'un être humain dit "vie" !

L'avortement est un donc un crime.

250000 chaque année.

génocide?

merci la veil, horrible femme...

Mise à jour:

INFO: Je ne suis pas catholique intégriste, tous vos arguments sont à côté de la plaque, JeanYan est complètement con.

24 réponses

Évaluation
  • gggg
    Lv 5
    il y a 1 décennie
    Réponse favorite

    A vrai dire, je n'en sais rien, c'est paradoxal en effet.

    Disons que la "sensiblerie" contemporaine est plus touchée par les cris des victimes que par leur silence.

    Quant à moi, je suis contre la peine de mort et contre l'avortement, pareil pour l'euthanasie.

    PS; Ce que c'est bête de dire que ce n'est pas un problème de mec! Un enfant, çà se fait à deux (désolé pour les spermatozoïdes de "Jean Yan", il n'y a pas de vie là dedans) et l'homme aussi peut et doit s'interroger sur la vie et son respect.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    De toute façon j'ai toujours considéré ces thèmes comme réflexions philosophiques et morales et non juridiques ou politiques.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    si un jour tu as une fille qui tombe enceinte et que son gényco lui dit que l'enfant qu'elle porte sera handicapé à 90% qu'il a une espérance de vie de 5 ans et qu'il vivera pendant ces 5 ans comme un légume , j'espère que tu te feras fort de convaincre ta fille de le garder et d'etre " la courageuse de sa rue"

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    surtout avec tous les moyens de contraception que nous avons actuellement...

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Je crois que la plupart de ceux qui m'ont précédés ont la fâcheuse tendance à tout mélanger.

    Il est évident qu'en cas de viol, de malformation, ou autre, il est plus qu'envisageable de procéder à un avortement exceptionnel, pour peu que la mère refuse de garder l'enfant, bien évidemment.

    A ceux qui pensent qu'une fille de 15ans ne peut pas assumer correctement l'éducation d'un enfant, je leur répondrai que ce n'est pas plus le cas, si ce n'est moins, que de nombreuses mères adultes. Regardez autour de vous, et vous comprendrez. A moins que vous en êtes aussi...

    Dans ce cas, la solution est très simple :

    -un salaire pour le parent qui assumera l'éducation de son enfant, (politique de natalité, exit l'immigration !)

    -et une assistance permanente de professionnels.

    Enfin, dans le cadre de rapports sexuels consenties, je pense qu'il y a suffisament de moyens de contaception efficaces, à l'heure actuelle, pour se prémunir de tout "accident"...

    Ainsi, dans le cas où même cela arrivait, irresponsabilité de la mère ou non, si elle ne le désire vraiment pas, et bien il y aura toujours la possibilité de placer cet enfant dans un foyer qui n'a pas cette chance de pouvoir en avoir (stérilité).

    Sachant qu'elle pourrait bénéficier d'une assistance psychologique toute la durée de sa grossesse.

    Enfin, je préconise aussi l'éducation parentale au sein des programmes scolaires.

    Parce que c'est bien beau de vouloir transformer les enfants en futur pion de l'économie mondialiste,

    mais l'éducation, c'est aussi (et d'abord !) le respect de la vie.

    Vous comprendrez aussi que je suis un farouche opposant de l'avortement "à la demande".

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    Et bien, un embryon ne vit pas, et en toute logique, ne devrait pas avoir d'état civil et autres...

    Effectivement, remettre cela en cause, c'est un premier pas pour remettre en cause le droit à l'avortement. C'est pourquoi c'est un geste grave et auquel je m'oppose.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 4 ans

    Ce sont deux choses différentes que tu essaies de mélanger... Être "POUR" l. a. peine de mort c 'est être d'accord que le soit disant "violateur" de loi et de principes soit punit par l'ultime peine... Alors que Être "CONTRE" l'avortement c'est défendre une reason, celui de laisser l. a. possibility de vivre a un être qui peut-être aura l. a. possibility de changer, d'une certaine façon, ce monde. Donner l. a. vie a un enfant est loin d'être le même acte que de punir par exemple un murderer. nb: j'essaie pas de prendre ma place quant a ces deux sujets. Mais, j'essaie juste de faire un peu le parallèle entre les deux que tu as ecu l. a. tendance de confondre

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    Cette question appelle plusieurs réponses :

    1) Pour ce qui est de la reconnaissance officielle d'un enfant décédé avant sa naissance, oui, c'est pour les malheureux parents la possibilité de donner un nom à cet être qu'ils ont aimé tout le temps de sa présence, et qu'ils aimeront à jamais. Ceux qui n'ont pas vécu un tel drame ne peuvent pas comprendre l'horreur d'un minuscule cercueil totalement anonyme..., l'impossibilité pour les parents et les éventuels grands frères et soeurs de nommer le petit disparu... C'est insupportable, et cela vous poursuit toute votre vie.

    2) Pour ce qui est de l'avortement, Wotan a donné une excellente réponse. Aujourd'hui, cette pratique est devenue aussi courante (sinon plus...) que n'importe quelle autre méthode anticonceptionnelle... Alors que nous avons une panoplie très étendue de "protections", alors que l'éducation sexuelle est infligée aux gamins avant même qu'ils sachent écrire leur nom... les "accidents" ne devraient plus se produire, ou très très rarement...

    L'avortement est envisageable dans des cas extrêmes : suite à un viol, lorsque la vie de l'enfant ou de la mère est en danger, lorsque l'enfant à naître présente des malformations incompatibles avec une vie digne...Cela s'appelle l'Interruption Médicale de Grossesse, et est parfaitement légitime.

    Au prétexte de faire de notre corps ce que l'on veut, on s'est arrogé le droit de tuer. Certains avancent "un embryon n'est pas vivant"... Pourtant, au 22° jour (3 semaines à peine...) l'embryon mesure 2 mm et on devine les ébauches optiques et auditives. Quelques vaisseaux embryonnaires se sont réunis en réseaux qui fusionnent en un tube : c'est l'ébauche cardiaque qui est animée de contractions rythmiques... Oui, un coeur qui bat...

    Aujourd'hui, on parvient à faire survivre des très grands prématurés, nés avant 33 semaines, avec un pronostic de plus en plus optimiste quant à leur avenir. Demain, ce sont des enfants de plus en plus "jeunes" que l'on parviendra à sauver... Donc on recule chaque jour un peu plus cette "barrière" entre l'embryon (non considéré, à tort, comme humain) et le foetus...

    Dans tous les cas, il s'agit simplement d'une déliquescence des moeurs, d'une banalisation de cette culture de mort intolérable.

    3) Ces mêmes personnes qui ont légalisé la peine de mort pour un être totalement innocent s'offusquent lorsqu'on l'envisage pour des criminels abominables ! En fait, c'est tout simplement de l'opportunisme : je me débarrasse de ce qui me gêne parce que je suis libre de laisser vivre ou de tuer un être sans défense, mais je fais preuve d'humanisme en défendant la vie sous toutes ses formes ! Quelle hypocrisie !

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    laisse l'embryon sortir du corps de sa mère et vois si il est viable!!!!

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    Si c'est pour que la fille de 14ans qui tombe enceinte n'assume pas son gosse et le renie toute son enfance je vois pas en quoi c'est une bonne chose qu'elle le garde..

    Je trouve ça vraiment égoiste d'être contre l'avortement.. mais bon ya des débilos de partout hein!

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.