Anonyme
Anonyme a posé la question dans Arts et sciences humainesGénéalogie · il y a 1 décennie

Quelle est la difference entre un juif et un sioniste?

Juste pour savoir la difference entre un musulman et un islamiste pour ne pas amalgamer.

9 réponses

Évaluation
  • Anonyme
    il y a 1 décennie
    Meilleure réponse

    Le sionisme est un mouvement politique et une idéologie qui affirme le droit à l'existence d'un État juif en Palestine et œuvre à sa création,

    Les juifs (Hébreu : יְהוּדִים, Yëhûdîm ; Yiddish : ייִדן, yiden ; Ladino ג׳ודיוס, djudios) sont les adhérents au judaïsme. Ce sont aussi, avec une majuscule (Juifs), les membres du peuple d'Israël (am yisrael), également appelés enfants d'Israël (Benei Yisrael)[5]. Il existe en effet une distinction entre les deux définitions, la Halakha (loi religieuse orthodoxe) indiquant qu'on reste Juif (membre du peuple) même si on n'est plus juif (adhérent du judaïsme)[6].

    Ils forment un groupe dont la définition recoupe partiellement les catégorisations usuelles de groupe culturel, ethnique, national ou religieux. Ils se composent des descendants des anciens Israélites de Judée ainsi que des personnes converties au judaïsme au cours des siècles.

    La définition que les Israélites puis les Juifs ont donnée d'eux-mêmes a varié dans le temps. L'idée que les Juifs sont un peuple, le « peuple d'Israël », apparaît dès les premiers livres de la Bible[7], et a continué à être affirmée au cours des siècles. La définition religieuse a par contre évolué, la Bible et l'archéologie décrivant même des Israélites polythéistes aux périodes les plus anciennes[8]. L'idée de « royaume d'Israël », qui date de la Bible, a également varié avec le temps, ayant été largement mise de côté par les autorités religieuses à compter du IIe siècle, avant d'être réintroduite par des laïques et quelques religieux sous la forme du sionisme au XIXe siècle. Enfin, des cultures juives très diversifiées dans l'espace et le temps ont encore complexifié l'approche de l'identité juive.

    L'islamisme est une politique apparue au XXe siècle essentiellement pour pallier l'échec des politiques de modernisation économiques et sociales entreprises par les nationalismes arabes. Historiquement, cet échec s'explique par l'inertie de la société arabe ainsi que par l'opposition des puissances colonisatrices, qui n'avaient pas intérêt à permettre ce renouveau. Face à cet échec, certains penseurs musulmans ont préconisés un retour aux valeurs fondamentales de l'islam. L'islamisme n'est donc pas un courant religieux stricto sensu, mais plutôt une idéologie qui a pour but de sortir le monde arabe, puis musulman, du marasme dans lequel il se trouve. Ainsi, l'islamisme est un système politique qui veut régir les aspects politiques, économiques et sociaux de l'État. Parfois, l'islamisme est identifié à la volonté d'instauration de la charia, mais il ne s'agit là que de l'un de ses aspects.

    L'islam est une religion monothéiste[1], instituée par Mahomet en Arabie au VIIe siècle dont les fidèles sont appelés aujourd'hui Musulmans, ce qui correspond à leur manière de s'appeler[2]. Chronologiquement, troisième grand courant monothéiste de la famille des religions abrahamiques, il se distingue du judaïsme et du christianisme avec lesquels il a conservé de nombreux éléments communs. L'islam se veut être un retour à la religion d'Ibrahim (Abraham), le Coran définissant l'islam comme étant la voie d'Ibrahim (millata Ibrahim)[3].

    Le livre sacré de l'islam est le Coran. Le dogme islamique assure qu'il contient le recueil de la révélation orale que le prophète Mahomet aurait reçu d'Allah par l'intermédiaire de l'archange Gabriel au cours des 23 années que dure celle-ci. Cependant, l'islam reconnaît l'ensemble des livres sacrés du monothéisme[4] : le Suhuf-i-Ibrahim (les Feuillets d'Abraham), la Tawrat (le Pentateuque ou la Torah), le Zabur de David et Salomon (identifié au Livre des Psaumes) et l'Injil (qui est le livre qu'aurait écrit Jésus de sa main, donc différent des Évangiles ou du Nouveau Testament tels que connus aujourd'hui).

    Il y a 1,5 milliard de musulmans dans le monde[5]. Ils se répartissent en plusieurs courants, notamment le sunnisme, qui représente entre 80 et 85% des musulmans, et le chiisme rencontré principalement en Iran.

  • il y a 1 décennie

    Il est très important de faire une différence entre une idéologie politique & un dogme.

    On ne choisit pas de naître juif, parcontre on choisit d'être sioniste.

    On peut être religieux sans faire de sa religion un mouvement politique.

  • GEOFF
    Lv 4
    il y a 1 décennie

    Je vais la jouer jésuite en répondant à une question par une question :

    Qu'est-ce que ça vient foutre en généalogie ?

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    à noter que les plus grandes personnalités juives n'étaient pas sionistes : Einstein, Freud, Marx, ...

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 1 décennie

    un juif est une personne qui pratique la religion israélite

    sioniste est un juif par tisant de la création d un état juif en palestine

    donc être juif ne veut dire forcement être sioniste.

  • il y a 1 décennie

    Juif est un pratiquant du judaïsme

    Sioniste est un partisan d'un grand état juif

    Les deux ne sont pas comparable

    Tu peut être un "juif" "radical" sans pour autant être sioniste

  • il y a 4 ans

    Pourquoi vouloir a tout prix dissocier juifs et sionistes?

    Si un juif se défini par son appartenance à un peuple qui à pour essence une religions le Judaïsme, le Sioniste se réfère à une aspiration de revenir à Sion telle qu elle figure dans la bible et surtout dans les Psaumes de David. Aujourd hui présenté comme un projet politique, celui de d installer un état Juif en Palestine Le Sionisme n en trouve pas moins ses racines dans la tradition du Judaïsme. Bien avant avènement d un état juif en Palestine les Juifs ont de tout temps tourné leur prières et espoirs vers Jérusalem et vers la terre d Israël.

  • il y a 5 ans

    Les Sionistes sont tous ceux qui défendent l'Etat d'Israël... y compris les Chrétiens !

    Les Juifs sont le Peuple de Dieu, et TOUS ne sont pas SIONISTES... !

  • lecos
    Lv 4
    il y a 1 décennie

    aucun rapport avec la genealogie

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.