différence et points communs entre un auditeur interne et un auditeur externe?

leurs caractéristiques communes et leurs différences

2 réponses

Évaluation
  • il y a 1 décennie
    Réponse favorite

    Sur les différences, une fondamentale est que l'auditeur interne est salarié de l'entreprise dans laquelle il exerce ses talents d'auditeur, ce qui peut parfois poser, selon le rattachement hiérarchique du service d'audit interne, des problèmes d'indépendance.

    Deuxième différence : l'auditeur externe aussi dénommé commissaire aux comptes (enfin abusivement car le vra CAC est le signataire des comptes aussi dénommé partner ou associé dans les cabinets d'audit) intervient dans le cadre d'une mission légal. Toutes les SA, SAS, associations recevant plus de 153K€ de dons, les partis politiques etc etc sont OBLIGEES de nommer un CAC (du moins c'est l'assemblée générale qui a ce pouvoir). Alors que la création d'un service d'audit interne au sein d'une société est ne décision de gestion c'est à dire au bon vouloir des dirigeants!!

    Autre différence : les missions ne sont pas les mêmes. L'auditeur externe est amené à certifier les comptes et émet donc une opinion sur la sincérité, la régularité et l'image fidèle des comptes de la société. Sa tache se limite à l'audit des états financiers, la rédaction d'un rapport général ou d'un rapport spécial (sur les conventions réglementées). Le CAC a également un devoir d'alerte en matière de droit des sociétés en difficulté et doit enfin alerter le procureur de la république sur la découverte de faits délictueux au sein de la société. Autre particularité, le CAC audite mais en aucun cas ne conseille dasn le cadre d'une mission d'audit légal (ceci est une interdiction depuis la loi de sécurité financière du 1er août 2003).

    L'auditeur interne est mandaté par la direction générale de l'entreprise et peut être amené à auditer sur n'importe quel sujet, la RH, les achats, les systèmes d'info... L'auditeur interne mène des travaux d'audit dans le but d'améliorer la performance de sa société. A ce titre, sa mission est donc de proposer des solutions, de conseiller une fois sa mission terminée, il émet un rapport de recommandations, ce que, je te le rappelle le CAC n'a pas le droit de faire.

    Différence (une de plus) : la responsabilité du CAC est civile, pénale et professionnelle, celle de l'auditeur interne est civile (comme tout à chacun) et professionnelle (il me semble).

    Différence encore : les CAC sont soumis aux règles édictées par la CNCC (compagnie nationale des commissaires aux comptes) alors que les auditeurs internes sont soumis aux régles dictées par l'Institute of Internal Auditors (IIA), appelée IFACI en france.

    Point commun des deux profesions : certaines techniques peuvent être similaires. Par exemple, l'une des diligences du CAC est de s'assurer de la fiabilité du contrôle interne, chose que l'auditeur interne est également amener à faire. Les deux professions sont normées. Enfin, les normes de chacune des deux professions prévoient un lien entre auditeur interne et externe. En effet, rien ne set pr le CAC de reppaser là ou les auditeurs internes sont déjà aller et n'ont pas perçu de problèmes.

    Comme tu peux le voir, bcp de différences et j'en oublie san doute et certains pts communs, j'en oublie sans doute aussi!

    Moi je fais de l'audit externe donc je connais mieux cette profession. ce serait intéressant d'avoir le point de vue d'un auditeur interne!! Cher "confrère", à vos claviers!!

    Pour plus d'infos www.h3c.com et www.ifaci.com

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Les audits internes évoluent traditionnellement vers d'autres postes de la fonction financière : contrôle de gestion puis direction financière. De multiples fonctions leur sont cependant accessibles en rapport à leur expérience dans les domaines "production" ou "commercial".

    Les audits externes sont parfois attirés, par des clients reconnaissant leur valeur, sur des postes financiers ou de gestion, ainsi que sur des postes de direction. Ils peuvent aussi devenir " associés" au bout d'une dizaine d'années à condition de passer le diplôme d'expert-comptable.

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.