Ségolène Royal, méprisée mais si réaliste n'est-ce pas?

"Le choc de confiance promis a laissé place à un choc de défiance, qui dégénère aujourd'hui en vent de révolte. Tout était possible, hier; mais trop de temps et de fonds publics ont été gaspillés. L'urgence du pouvoir d'achat n'a pas été traitée, l'avenir n'a pas été préparé, la... afficher plus "Le choc de confiance promis a laissé place à un choc de défiance, qui dégénère aujourd'hui en vent de révolte. Tout était possible, hier; mais trop de temps et de fonds publics ont été gaspillés. L'urgence du pouvoir d'achat n'a pas été traitée, l'avenir n'a pas été préparé, la désinvolture publique a tenu lieu de morale politique", affirme la présidente du Poitou-Charentes.
Mme Royal qualifie les réformes engagées, "universités, retraites, marché du travail, de "toujours partielles, souvent injustes et à l'effet aléatoire".
Selon elle, "pour remplir les caisses qu'il a contribué à vider, Nicolas Sarkozy est devenu 'Monsieur taxes'". "Le gouvernement demande aux revenus moyens et modestes de rembourser un bouclier fiscal qui a notamment rapporté 350 millions d'euros à 16.000 contribuables privilégiés", accuse-t-elle.
Ségolène Royal tape là où sa fait mal. Ce sont les sarkolâtres qui en prennent pour leur grade
13 réponses 13