Anonyme
Anonyme a posé la question dans Actualités et événementsMédias et journalisme · il y a 1 décennie

Nicolas Sarkozy et la liberté de la presse : un nouveau style présidentiel ?

après les insultes (à la conférence de Lisbonne) les menaces et les coups ? alors qu'il expose délibérément sa vie privée, les journalistes qui ne travaillent pas pour les services de l'Élysée doivent affronter le nouveau style du président :

http://fr.news.yahoo.com/afp/20071228/ten-egypte-f...

des tirs de sommation !

http://fr.news.yahoo.com/afp/20071229/tts-france-e...

Une arrestation brutale, un coude cassé et une évacuation !

Aucun commentaire de Sarko, et qu'on ne me dise pas que c'est la police égyptienne qui est responsable, comme si la sécurité de Sarko n'avait pas été réglée en coopération entre français et égyptiens ! Je trouve assez symbolique que cela se passe en Égypte, un pays où la liberté de la presse doit sembler idéale au plus petit président de la Ve république.

Quel est l'avenir de la presse française ?

13 réponses

Évaluation
  • il y a 1 décennie
    Meilleure réponse

    La presse surveillée

    mercredi 26 décembre 2007

    par Le Monde

    L’année 2007 n’aura pas été un bon millésime pour la liberté de la presse en France. Aux difficultés économiques auxquelles nombre de journaux sont confrontés, vient s’ajouter une pression accrue de la justice pour contraindre les journalistes à révéler leurs sources.

    Deux affaires en cours en témoignent. La plus récente concerne Le Télégramme. Ce quotidien breton a révélé, vendredi 21 décembre, qu’un de ses journalistes qui avait refusé - comme le code de procédure pénale lui en donne le droit - de révéler à la justice la source d’un article portant sur un meurtre lié au milieu nantais venait d’être victime d’une redoutable première. Sur réquisition du parquet, l’opérateur téléphonique Orange a fourni à la police judiciaire le relevé des appels passés par ce journaliste à partir de son portable. Cette communication s’est effectuée sans que ni l’intéressé ni sa hiérarchie n’en soient tenus informés.

    Orange met en avant le code des postes et communications électroniques pour justifier sa collaboration avec la justice et son silence à l’égard de son abonné.

    Cette affaire est inquiétante. Alors que la sécurité de l’Etat n’est manifestement pas en danger, la justice utilise des méthodes qui ne sont pas sans rappeler les pressions exercées par le régime de Pékin à l’égard des fournisseurs d’accès à Internet.

    L’autre affaire est aussi grave. Un journaliste a été mis en examen en décembre pour avoir publié en avril 2007 dans Le Monde un article sur un document d’analyse des services secrets français expliquant les filières du réseau Al-Qaida avant les attentats du 11 septembre 2001. Là aussi, police et justice voulaient absolument connaître les sources du journaliste.

    Ces affaires ne sont malheureusement pas des exceptions. Ces dernières années, des journalistes du Point, du Parisien, de L’Equipe, de France 3 et de Midi libre ont eu affaire à la justice, qui ne contestait pas la validité de leurs informations, mais voulait en connaître l’origine. Des perquisitions ont été effectuées, tant dans les rédactions qu’au domicile des journalistes.

    Ce faisant, la justice ne fait pas progresser la démocratie. Au contraire. Comme le rappelle Le Télégramme, la Cour européenne des droits de l’homme estime que la protection des sources est la pierre angulaire de la liberté de la presse. Régulièrement, des ministres - de la justice ou de la communication - prétendent s’émouvoir des atteintes au droit de la presse. Malheureusement, malgré les bonnes intentions affichées, aucune décision ne vient arrêter cette évolution. Au contraire.

    Au nom de la sécurité, les atteintes à la liberté de la presse se multiplient. Mais l’enjeu dépasse ce secteur. L’histoire montre que liberté de la presse et liberté des citoyens sont intimement liées.

    Éditorial du Monde du 26/12/07

    Source(s) : si Le Monde pose cette question et nous met en garde, nous serions bien avisés de réfléchir et de faire très attention.
  • il y a 1 décennie

    C'est là un aspect...

    On oublie le limogeage de Génestar qui avait osé publier un article concernant Cecilia...

    On oublie le bouquin de Cecilia retiré des ventes

    On oublie les bourrelets corrigés à la palette graphique

    On oublie les ingérences permanentes de Lagardère pour censurer des articles....

    On oublie toutes ces "amitiés personnelles"

    Je dirais à M. Sarkozy, si on veut exciter les paparazzi comme il le fait, il faut en assumer les conséquences.

  • il y a 1 décennie

    Le mm que celui de la presse mondiale.....

    Des esclaves oeuvrant pour le sal fric impérialiste et sioniste ..

    Merci

  • il y a 1 décennie

    C 'est du délire total , franchement on es mal barré avec de tel personne au pouvoir !!

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • bidem
    Lv 4
    il y a 1 décennie

    un nouveau petit dictateur

  • Birame
    Lv 5
    il y a 1 décennie

    Sarkozy a pour modèle Abdoulaye Wade. Si vous voulez savoir à quoi s'attendre avec lui, voyez ce que Wade a eu comme comportement et style depuis le 19 mars 2000.

    www.rsf.org/article.php3?id_article=10101 - 45k -

    yveslebelge.skynetblogs.be/post/4431718/liberte-de-la-presse-au-senegal

    www.afrik.com/article12861.htmlhttp://www.google.fr/search?sourceid=navclient&hl=...

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    ce journaliste ne devait vraisemblablement pas partie de ceux qui avaient été accrédités (plutôt convoqués) pour refiler les photos aux feuilles de choux...

  • mimia*
    Lv 5
    il y a 1 décennie

    personnellement, je ne crois plus en ces dernières années en une presse libre. ni occident ni orient.

    les médias connaissent une regression au point qu'on ne peut plus en dire qu'il est le 4ème pouvoir.

    je ne vois plus de lib que dans la presse jaune! tout le reste au service de quelqu'un ou qlq chose ou manipulée par qlq'un ou qlq chose! et les exemples ne manquent pas surtout en occident car dans les pays sous développés.... la situation des médias est alarmante.

    je nie pas qu'il y ait des plumes libres et militantes par ci par là, à travers le monde mais une presse libre...!!!!

    et j'aimerais bien qu'on me démentisse!!!

  • il y a 1 décennie

    Les consignes données aux gardes du corps en Egypte sont plus strictes qu'en France.

    On ne peut pas leur reprocher de faire leur boulot. Ce n'est pas Sarko qui les commande même si tout est concerté.

    La presse est libre d'écrire ou de parler. L'AFP n'a pas à engager de paparazzi pour courrir après la photo people

  • il y a 1 décennie

    primo ce qui s est passer au journaliste,c est la faute a sarkozy et la tu as raison

    mais quand tu parles de la liberté de presse ,l egypte a une presse assez libre il ne faut pas oublier que la presse française est contrôlée par certains lobby et les politiciens mêmes

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.