Les Premiers ministres suédois et irlandais « n’en sont toujours pas revenus » ?

Jean Quatremer couvre Bruxelles pour le quotidien Libération. Le 14 novembre dernier, il écrivait : « Selon mes sources, le chef de l’État s’est lancé dans un monologue confus d’une vingtaine de minutes, « dans un langage très dur, très familier, choquant pour tout dire », contre le « trop grand nombre de musulmans... afficher plus Jean Quatremer couvre Bruxelles pour le quotidien Libération. Le 14 novembre dernier, il écrivait : « Selon mes sources, le chef de l’État s’est lancé dans un monologue confus d’une vingtaine de minutes, « dans un langage très dur, très familier, choquant pour tout dire », contre le « trop grand nombre de musulmans présents en Europe » et leurs difficultés d’intégration. Il a aussi décrit de façon apocalyptique le « choc de civilisation » qui oppose les musulmans à l’occident. Le tout, manifestement, pour justifier son opposition à l’adhésion de la Turquie à l’Union.

Selon Jean Quatremer, Nicolas Sarkozy aurait tenu ces propos devant les Premiers ministres suédois et irlandais qui « n’en sont toujours pas revenus » et qui, face à l’énormité du propos, « ne sont même pas sûrs de l’avoir bien compris, tant le discours était décousu et surtout hors de propos avec l’objet de ces rencontres, la préparation du Sommet de Lisbonne des 18 et 19 octobre ».

Blabla délire ?
Mettre à jour: Lien utile

http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2007/11/sarkozy-et-les-.html
21 réponses 21