L'arche de zoe?

après avoir vu le reportage du journaliste qui accompagnait les gens de l'arche pensez vous comme moi que cela change tout

qu'en fait d'idealistes ils ont agi comme des trafiquants d'enfants

Imaginez votre réation si demain un avion tchadien venait enlever des enfants francais????

le fait de maquiller les enfants les condamne à lui seul

pourtant je voulais croire à leur 'innocence'

11 réponses

Évaluation
  • il y a 1 décennie
    Réponse favorite

    J'ai vu ce reportage hier dans la soirée sur M6 et je pense qu'au vu de celui-ci il va devenir de plus en plus dur de les soutenir. Il ont agit comme des veritable trafiquant d'enfant et je trouve qu'apres ca se dire "humanitaire" c'est franchement se foutre de la gueule du monde : enlever des enfants de leur pays et de leurs parent (car il ne s'agissait pas d'orphelin) c'est du traffic d'enfant

  • il y a 1 décennie

    Ce qui me surprend c'est la réaction des sympathisants de l'arche de Zoé qui zappent toutes les preuvent accablantes et continuent à soutenir mordicus qu'il n'y a rien de mal. Qui est plus aveugle que celui qu ne veut pas voir?

  • il y a 1 décennie

    C'est bien pour celà que je signe pour que les condamnables soient jugés dans le pays de leurs méfaits!

    20 ans de prison ou travaux forcés sont à la juste mesure de leurs actes; jugés en France, ils risqueraient combien, avec les remises de peines?

    Ce serait de l'ingérence dans la politique d'un pays tiers que de lui ôter ses lois!

    La France REFUSE d'extrader ses prisonniers étrangers dans leur pays d'origine( c'est un tort, pour moi) pourquoi l'éxigerait-elle pour les autres pays?

  • il y a 1 décennie

    Moi aussi je trouve qu'il mérite d'être jugé, et au tchad. Ce n'est pas parce qu'un pays est pauvre qu'ils peuvent se permettre d'aller y enlever des enfants.

    Mentir à leur parents puis mentir aux enfants.

    Ensuite leur maquiller de fausses blessures pour faire croire à une évacuation sanitaire.

    C'est vraiment scandaleux. Ils méritent la prison pour enlèvement. C'est vraiment une vision colonialiste de ce dire qu'ils seront quoiqu'il arrive mieux en France que dans ce pays pauvre et "sauvage".

    Un vrai scandale. J'espère qu'ils seront jugé honnêtement, mais jugé tout de même. Ce qu'ils ont fait mérite la prison !

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    On disait qu'il n' y avait pas encore de preuve , que c'était de la rumeur , y'a pas de plus con que le "on" . Aujourd'hui , on se rend à l'évidence et il n'y a pas de termes pour qualifier cette "opération" . C'est vrai , maintenant je dis que ce proverbe est véridique : le malheur des uns fait le bonheur des autres.

  • il y a 1 décennie

    depuis le debut c'est clair que c'est des traficants, j'espere qu'il y aura quelqu'un qui pour aider ces malheureux enfants

  • il y a 1 décennie

    L'Arche de Zoé?

    C'est juste des trafiquants d'enfants qui agissent de façon néocolonialiste.

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Orchestré par qui ? Un humanitaire plein au as ,qui voulait s'en mettre plein les fouilles ,belle mentalité ,n'es-ce pas .

  • il y a 1 décennie

    n document à en-tête de "Children Rescue", nom adopté par l'association L'Arche de Zoé au Tchad, est publié aujourd'hui dans le quotidien Le Parisien. Il s'agit d'un "ordre de mission" non daté, signé par le président de l'association Eric Breteau et qui précise à l'intention des autorités tchadiennes la nature de l'opération entreprise. "Cette opération a pour objectif de créer dans la région est du Tchad en août/septembre 2007 et pour une durée minimum de deux ans un Children Center comprenant un centre d'hébergement d'urgence pour les enfants isolés, un poste médical avancé", dit ce document.

    Il n'est pas question d'évacuation. "Les transports sont effectués sur les vols Transall de l'armée française et l'hébergement se fera à Abéché sur la base médicale de Children Rescue", précise le texte.

    Le gouvernement tchadien juge donc avoir été trompé. La version des autorités françaises est différente. Le ministère des Affaires étrangères admet avoir été informé dès l'été du projet d'évacuation et a déclaré avoir informé en juillet le parquet de Paris qui a ouvert une enquête préliminaire de police.

    Tchad : espoir de libération pour les journalistes >>

    Un couple porte plainte contre l'Arche de Zoé >>

    Arche de Zoé : notre dossier spécial

    « Il faut sauver les enfants du Darfour pendant qu’il est encore temps.

    Dans quelques mois, ils seront morts ! »

    Voilà quatre ans que dure le conflit du Darfour, à l’ouest du Soudan. Quatre ans que des millions de civils innocents, pour la plupart des femmes et des enfants, sont massacrés, torturés, violés, pillés, affamés et chassés de leurs villages par la dictature islamiste du gouvernement soudanais ou les milices qu’il a armées, les Janjaweeds.

    De très nombreux rapports des Nations Unies et de diverses ONG ont dénoncé les atrocités commises sur les populations civiles, les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité perpétrés par les intégristes de Khartoum. Sans effet !

    De nombreux médias ont montré au monde entier les images insoutenables de cette population martyrisée, des « people » se sont mobilisés, des collectifs de soutien à la population du Darfour ont été créés dans plus de 50 pays… Mais l’indifférence générale persiste.

    Après le Sud Soudan, où plus de 3 000 000 de personnes ont été tuées en vingt ans de conflit, c’est aujourd’hui au Darfour que le gouvernement du Soudan impose dans le sang sa tyrannie.

    Alors que le régime de Khartoum ne « reconnaît » que 9 000 morts au Darfour, les Nations Unies faisaient état d’au moins 200 000 morts dès 2005. Aujourd’hui, en avril 2007, à défaut de bilans officiels sérieux, y compris de la part des institutions onusiennes obligés de cacher ou de minimiser les rapports pour ménager le contexte diplomatique, l’analyse des bilans des organisations humanitaires démontre que plus de 550 000 personnes ont « disparu » des statistiques. Le bilan est même sans aucun doute beaucoup plus lourd si on tient compte du fait que les ONG et les différentes agences des Nations Unies (Unicef, Programme Alimentaire Mondial, Organisation Mondiale de la Santé, Haut Commissariat aux Réfugiés…) n’ont pas accès à toutes les zones du Darfour, entravées par la police et l’administration soudanaise.

    Au Darfour, le droit humanitaire n’a pas plus de valeur que les droits de l’homme…

    Plus de 4 000 000 de personnes sont aujourd’hui touchées par le conflit et

  • il y a 1 décennie

    ils doivent etre punis par le Tchad , de quels droits peut on kidnapper des enfants ,c'est parceque c'est un pays pauvre que l on doit bafouer leurs droits ???

    ils reconnaissent eux meme le caractere illegal, la justice doit les punir là ou le crime a ete commis

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.