Va-t-on crever de froid entre le Palais de la Bourse et les bâtiments de la Banque de France cet hiver ?

Rue de la Banque A la rue de la Banque, à deux pas de la Bourse, On n’a pas de papier que l’on porte sur soi ; Si on en a, alors c’est qu’on n’a pas de toit, Sinon celui d’un ciel privé de sa Grande Ourse ; A la rue de la Banque, j’ai vu les caméras S’agiter au devant d’une énorme bâtisse Et un tel... afficher plus Rue de la Banque

A la rue de la Banque, à deux pas de la Bourse,
On n’a pas de papier que l’on porte sur soi ;
Si on en a, alors c’est qu’on n’a pas de toit,
Sinon celui d’un ciel privé de sa Grande Ourse ;

A la rue de la Banque, j’ai vu les caméras
S’agiter au devant d’une énorme bâtisse
Et un tel déploiement de forces de police,
Qu’on aurait cru que s’y jouait un attentat…

Et soudain le trottoir s’est maculé du rouge
De ces toiles qu’on tend pour s’abriter du froid :
Je m’en souviens très bien, c’était il y a un mois
Et aujourd’hui je vois que depuis, rien ne bouge.

Caméras et plantons ont trouvé d’autres planques
Mais tout aussi nombreux restent sur le carreau
Ceux pour qui Paris rime avec Eldorado :
Je passe chaque jour par la rue de la Banque.
Mettre à jour: En écho :

- à cette question posée par l’un de mes contacts (merci à elle) : http://fr.answers.yahoo.com/question/ind...

- à l’actualité : http://fr.news.yahoo.com/afp/20071023/tf...
Mise à jour 2: @HT TTC : je vous décris là une partie de mon itinéraire quotidien, lorsque je me rends à mon travail...
8 réponses 8