caty guatemala a posé la question dans Arts et sciences humainesPhilosophie · il y a 1 décennie

L´existentialisme Chrétien c´est quoi?

L´existentialisme Chrétien c´est quoi si l'existentialisme considère chaque homme comme être unique qui est maitre de ses actes et de son destin.

merci

7 réponses

Évaluation
  • Anonyme
    il y a 1 décennie
    Réponse favorite

    Kierkegaard est le fondateur de l'existentialisme contemporain. Il est le grand représentant de l'existentialisme chrétien. Contre Hegel, contre tout système et toute déification de l'histoire, il donne une place privilégiée à l'individu car, à ses yeux, l'important est d'être subjectif.

    L'existence est envisagée comme vécu humain concret et subjectif, comme jaillissement irréductible aux concepts.

    L'homme est synthèse d'âme et de corps. Par âme, il faut ici comprendre la conscience. Un troisième élément, l'esprit, est synthèse entre le temporel et l'éternel, le sensible et le spirituel, le fini et l'infini. L'esprit, en découvrant le conflit des puissances contraires, prend conscience de son existence mais cette conscience n'est jamais claire car elle est entravée par le corporel. Seuls les purs esprits (les anges) peuvent avoir une conscience claire d'eux-mêmes. Chez l'homme la conscience de soi n'est jamais achevée et c'est pourquoi le sujet est dans un devenir incessant. L'homme est tension des contraires incompatibles. Contre Hegel, Kierkegaard pose que seul le sujet a une importance infinie. L'homme doit s'occuper de son développement moral sans se soucier de savoir s'il est utile aux autres. Dieu n'a nul besoin qu'on s'occupe des autres. Il faut juger l'homme sur ses intentions morales et non sur l'empreinte qu'il a laissée dans l'histoire.

    La sociabilité est une erreur. Seule la souffrance continuelle et dure qui force l'homme à vivre dans la solitude le conduit à découvrir la valeur exceptionnelle de son individualité. Certains fléaux sont même, de ce point de vue, bienfaisants quand au lieu de réunir les hommes ils les dispersent : une épidémie de choléra, par exemple, mais non la guerre qui unit plutôt les hommes. Dans l'isolement l'homme maintient sa pensée dans l'intensité absolue et il faut toujours préférer l'intensité à l'extension.

    L'individu s'interroge sur le comment. Il ne demande pas où va la route de la vie mais comment on marche sur cette route. Être un individu, c'est avoir l'honnêteté et le devoir de penser par soi-même les problèmes de son existence et ceux du monde, c'est rester maître du cours des choses sans se laisser enchaîner par lui.

    Si l'homme était ange ou bête, il ne connaîtrait pas l'angoisse. L'angoisse est un pressentiment du possible, de l'avenir qui apparaît lorsque, sollicité par l'ange ou par la bête, l'esprit doit choisir de réaliser l'être humain suivant sa destination éternelle. L'angoisse est angoisse devant le mal où l'homme découvre la possibilité du péché et l'angoisse devant le bien que le pécheur ressent quand il prend conscience qu'il pourrait se libérer du péché. Si en face du passé on peut éprouver des regrets, du repentir, l'angoisse n'apparaît que devant un possible indéterminé c'est à dire que devant le futur. L'angoisse est donc un état affectif où s'affrontent deux possibilités. C'est l'état produit par le vertige de notre liberté et lié au péché. C'est l'état fondamental d'un être qui se sait condamné à choisir et ne sait que choisir. L'apprentissage de l'angoisse est le suprême savoir.

    Le désespoir est l'impossibilité d'être soi, doublée de l'impossibilité de n'être pas soi. Il nous forme pour l'éternité. Seule la souffrance éduque.

  • il y a 1 décennie

    l'existentialisme chrétien prône lexistence de dieu en tant qu'être supérieur à l'homme et dont celui doit prendre exemple sur dieu pou atteindre sa perfection c'est à dire sa supériorité et devenir un bon chrétien. elle s'oppose à l'existentialisme athée en ce sens que l'homme n'est pas aussi libre qu'il le croit car il ya une force divine donc dieu à qui il doit se conformer pour être purifier à la fin de sa vie.

  • il y a 1 décennie

    Pour vous éclairer lisez Emmanuel Mounier, Gabriel Marcel et Karl Jaspers.

  • il y a 1 décennie

    Lire ou relire Emmanuel Mounier (personnalisme).

    Donde estas? En guatemala? Que suerte tienes...

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 1 décennie

    Je ne savais pas que celà existait. Je pense que ça doit être une tentative de réconcilier l'existentialisme et le christianisme au moyen d'arguments théologiques fumeux.

  • Odette
    Lv 7
    il y a 1 décennie

    Jean Wahl, Kierkegaard est le premier "penseur subjectif", sans lequel "nous ne pouvons concevoir et comprendre les préfigurations de la philosophie de l'existence", qui met en marche l'existentialisme chrétien (Dieu, même s'il n'est plus au centre de la réflexion, y tient toujours une place de choix). C'est Jaspers qui, l'un des tous premiers, laïcise la pensée kierkegaardienne, supprime Dieu sans toutefois rejeter la notion de transcendance ( qui ne "s'appelle plus Jésus" mais est "un absolu", "quelque chose de caché qui se révèle en des fragments fugitifs"). Ainsi, l'homme, en prenant conscience de ses limites et de ses échecs, parvient à se réaliser et à affirmer son existence.

    Mais c'est Heidegger qui pose véritablement les bases de l'ontologie moderne, "car (...) seul l'homme existe véritablement". Sans digressions, l'auteur entreprend de retracer les grands moments de la réflexion de Heidegger (l'expérience de l'angoisse, l'idée de la finitude des possibles dans la conscience de la mort, mais aussi l'élan de transcendance qui pousse l'homme, toujours en projet, vers le monde, les autres et l'avenir). Tout en paraissant approuver en partie les idées du philosophe, et penser que sa philosophie est "un élargissement (...) une négation de l'individualisme Kierkegaardien", Jean Wahl ne cesse d'en interroger les paradoxes et les ambiguïtés, ne manquant pas de mentionner l'adhésion d'Heidegger aux thèses nazies, dès 1933...

  • il y a 1 décennie

    c'est quoi?se sont les mensonges du gourou Saül de Tarse

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.